Consommer du vin rouge serait bon pour les intestins

On le savait bon pour le cœur, le vin rouge serait aussi bénéfique pour les intestins. En consommer favoriserait la variété du microbiote, et permettrait de réguler plus facilement son poids et son taux de cholestérol, selon une étude britannique.

Une nouvelle étude vient encore confirmer les vertus du vin rouge pour la santé. Cette fois-ci, les chercheurs se sont intéressés de près au microbiote intestinal. Celui-ci serait plus varié chez les buveurs de vin rouge, ce qui est un signe de bonne santé. Ces personnes seraient aussi moins susceptibles d’être obèses ou d’avoir trop de cholestérol.

Un microbiote plus varié et plus sain chez les buveurs de vin rouge

Des chercheurs du King’s College London ont analysé les effets de la bière, du cidre, du vin rouge, du vin blanc et des spiritueux sur le microbiome intestinal et sa santé, dans un groupe de 916 jumelles britanniques. Résultat : le microbiome des consommatrices de vin rouge était plus diversifié que chez celles qui n’en buvaient pas. Le même constat n’a pas pu être fait pour les autres alcools.

“Même si nous connaissons depuis longtemps les avantages inexpliqués du vin rouge sur la santé cardiaque, cette étude montre qu’une consommation modérée de [ce breuvage] est associée à un microbiote intestinal plus varié et plus sain, ce qui explique en partie ses effets bénéfiques sur la santé, longtemps débattus”, explique le Dr Caroline Le Roy, première auteure de l’étude.

Ces résultats ont également été observés dans trois autres cohortes de sujets différentes, au Royaume-Uni, aux États-Unis et aux Pays-Bas. Même en tenant compte d’autres facteurs, comme le poids, l’âge, le régime alimentaire ou le statut socio-économique des participants, les chercheurs ont continué à observer cette association entre consommation de vin rouge et bonne santé intestinale.

Un déséquilibre de la flore intestinale peut entraîner des problèmes de santé

Le microbiome correspond à l’aire de vie du microbiote, c’est-à-dire de tous les micro-organismes (ou micro-flore) qui peuplent le corps d’un être vivant. Celui-ci joue un rôle majeur dans la santé - en particulier le microbiome intestinal.

En effet, un déséquilibre entre les “bonnes” et les “mauvaises” bactéries dans cet organe peut entraîner des problèmes de santé, comme la baisse des défenses immunitaires, la prise de poids ou un taux de cholestérol LDL trop élevé.

À l’inverse, avoir un nombre élevé de bonnes bactéries, d’espèces variées, est un marqueur de bonne santé intestinale.

Les polyphénols présents dans le vin rouge contribuent à expliquer ses effets bénéfiques

Mais comment expliquer que le vin rouge influence positivement la bonne santé intestinale de ses consommateurs ? La réponse pourrait se trouver dans l’un de ses ingrédients : les polyphénols. Ces substances aux propriétés antioxydantes sont présentes naturellement dans de nombreux fruits et légumes… et l’on en trouve de grandes quantités dans le vin rouge. Elles jouent un rôle de carburant pour les microbes de notre système immunitaire, et contribuent ainsi à nous protéger de certaines maladies.

“C’est l’une des plus grandes études jamais consacrées aux effets du vin rouge sur les intestins de près de 3 000 personnes dans trois pays différents. Elle permet de mieux comprendre que les niveaux élevés de polyphénols dans la peau des raisins pourrait être responsables d’une grande partie des effets controversés [du vin] sur la santé, lorsqu’il est consommé avec modération”, indique le Pr. Tim Spector, auteur principal de l’étude.

Ces travaux ont aussi montré que la consommation de vin rouge était associée à des niveaux d’obésité et de mauvais cholestérol plus faibles, qui s’expliquent en partie par la meilleure santé du microbiote.

Vin rouge : il faut le consommer avec modération pour profiter de ses bienfaits.

En revanche, nul besoin de boire tous les jours pour profiter des effets bénéfiques du vin sur la santé. “Boire du vin rouge rarement, comme une fois toutes les deux semaines, semble être suffisant pour observer un effet”, précise le Dr Le Roy.

“Si vous devez choisir une boisson alcoolisée, c’est vers le vin rouge qu’il faut se tourner, car il semble exercer un effet bénéfique sur vous et vos bactéries intestinales, ce qui peut aussi vous aider à maîtriser votre poids et réduire le risque de maladies cardiaques. Néanmoins, il est toujours recommandé de consommer l’alcool avec modération”, rappelle le spécialiste.

En effet, loin d’être bonne pour la santé, une consommation excessive d’alcool peut avoir des conséquences dramatiques. Elle peut notamment entraîner une insuffisance cardiaque, des troubles du rythme (tachycardie, extrasystoles, arythmie…), favorise l’hypertension et augmente le risque d’AVC. Chaque année, 3,3 millions de décès sont imputables à un usage nocif de l’alcool.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Red wine benefits linked to better gut health, study finds, EurekAlert, 27 août 2019. 
La rédaction vous recommande sur Amazon :