Sommaire

Vous êtes nombreux à avoir testé les compléments alimentaires ou autres produits à base de plantes, censés favoriser la perte du poids. Plantes brûle-graisses, coupe-faim, compléments minceur ou encore ampoules drainantes… Le choix ne manque pas en pharmacie.

Pourtant, si l’on en croit les deux études présentées en mai 2021 au Congrès européen sur l'obésité (ECO), les compléments alimentaires ne peuvent pas être considérés comme des alliés de régime. Ces études recoupent les résultats de 121 essais randomisés avec placebo incluant près de 10 000 personnes. Les chercheurs se sont basés sur les résultats de diverses études menées entre 1996 et 2006, observant l'efficacité de 1 000 compléments alimentaires destinés à la perte de poids.

"Les compléments alimentaires et produits à base de plantes en vente libre destinés à la perte de poids sont de plus en plus populaires, mais contrairement aux médicaments, il n'est pas nécessaire de disposer de preuves cliniques de leur sécurité et de leur efficacité avant de les mettre sur le marché", explique Erica Bessell de l'Université de Sydney (Australie), chercheuse principale.

"Notre évaluation rigoureuse des meilleures données disponibles montre que les preuves sont insuffisantes pour recommander ces compléments pour la perte de poids, poursuit la scientifique. Même si la plupart semblent sûrs pour une consommation à court terme, ils ne permettent pas une perte de poids cliniquement significative".

Ce n’est pas la première fois que des scientifiques appellent à la prudence concernant ces alternatives minceur. "Aucun complément alimentaire n’a jusqu’à présent fait la preuve d’un pouvoir amaigrissant significatif", estiment le Pr Luc Cynober, pharmacien et chef de service à l’hôpital Cochin, à Paris, et le Dr Jacques Fricker, médecin nutritionniste, dans leur livre Tout sur les compléments alimentaires (2017, éd. Odile Jacob).

Compléments alimentaires : que contiennent-ils réellement ?

Durant le Congrès européen sur l'obésité (ECO), les études présentées nous ont appris que les compléments à base de plantes observés par les chercheurs contenaient une plante entière ou des combinaisons de plantes comme ingrédient actif. De leurs côtés, les compléments alimentaires étaient pourvus de composés naturels provenant de plantes et de produits animaux, tels que des fibres, des graisses, des protéines et des antioxydants. Les compléments alimentaires analysés au cours des études peuvent être achetés sous forme de pilules, de poudres et de liquides.

De manière générale, selon le Ministère de la Santé, "les compléments alimentaires peuvent contenir des nutriments (vitamines et minéraux), des plantes, des substances à but nutritionnel ou physiologique, des ingrédients traditionnels (ex. : gelée royale…), des additifs, des arômes et des auxiliaires technologiques (support d’additifs) dont l’emploi est autorisé en alimentation humaine".

Produits à base de plante : 1 seul aurait entraîné une perte de poids selon les chercheurs

Produits à base de plante : 1 seul aurait entraîné une perte de poids selon les chercheurs© Istock

Les chercheurs ont comparé l’effet des compléments à base de plantes à celui de placebo dans le cadre d’un régime. Pour ce faire, ils ont comparé 54 études menées sur 4 331 personnes. Certaines d’entre elles étaient en bonne santé, d’autres en surpoids et d’autres obèses. Les scientifiques considèrent une perte de poids comme "significative" lorsqu’elle dépasse 2,5 kg.

L’extrait de haricot blanc entraînerait une perte de poids supérieure comparé au placebo

Les produits à base de plantes inclus dans l’analyse comportent le thé vert, Garcina cambogia et mangoustan (fruits tropicaux), haricot blanc, éphédra (un stimulant censé améliorer le métabolisme), mangue africaine, yerba mate (infusion faite à partir des feuilles et des rameaux de la plante Ilex paraguariensis), raisin veld (couramment utilisé dans la médecine traditionnelle indienne), racine de réglisse et chardon bleu (Echinops ritro) de l'Inde orientale (utilisé dans la médecine ayurvédique). Ces derniers sont tous proposés en vente libre aux personnes désireuses de mincir.

Les résultats des chercheurs sont unanimes : seul un produit semble porter ses fruits. Il s’agit de l’extrait de haricot blanc. Il aurait entraîné une perte de poids statistiquement supérieure, comparé au placebo. D’autres alternatives contenant la mangue africaine, le raisin Veld, le charbon d’Inde orientale et le mangoustan peuvent aussi amener à un résultat, mais il est à prendre avec prudence, selon les scientifiques. Ces derniers estiment que les données dont on dispose à leurs sujets de "faible qualité".

Compléments alimentaires pour mincir : seuls 3 auraient fait leurs preuves selon l’étude

Après les produits à base de plante, place aux compléments alimentaires. Les chercheurs se sont basés sur 67 essais randomisés et ont comparé ces produits à un placebo chez 5 194 personnes, en bonne santé, en surpoids ou obèses.

Les compléments aliments sur lesquels a porté l’analyse englobent le chitosan (sucre complexe provenant des couches externes dures des homards, crabes et crevettes commercialisé avec l'allégation de bloquer l'absorption des graisses ou des glucides) ; le glucomannane (fibre soluble présente dans les racines de l'igname éléphant, ou konjac, censée favoriser la sensation de satiété) ; les fructanes (glucides composés de chaînes de fructose) et l'acide linoléique conjugué (qui modifierait la composition corporelle en diminuant les graisses).

Seuls le chitosan, le glucomannane et l'acide linoléique conjugué auraient entraîné une perte de poids

L'analyse a montré que seuls le chitosan (-1,84 kg), le glucomannane (-1,27 kg) et l'acide linoléique conjugué (-1,08 kg) ont entraîné une perte de poids statistiquement significative par rapport au placebo. Or, le résultat reste moindre, si l’on part du principe qu’une perte de poids est considérée comme significative à partir de 2,5 kg.

En outre, certains compléments alimentaires, dont la cellulose modifiée (fibre végétale qui se dilate dans l'estomac pour induire une sensation de satiété) et l'extrait de jus d'orange sanguine, auraient donné des résultats prometteurs, mais n'ont été étudiés que dans le cadre d'un seul essai et "nécessitent davantage de preuves avant d'être recommandés pour la perte de poids", indiquent les chercheurs.

> Comparez les mutuelles et augmentez le nombre de séances avec un nutritionniste !

Sources

Most comprehensive studies to date find 'insufficient evidence' to support herbal and dietary supplements for weight loss, EurekAlert!, 8 mai 2021

Tout sur les compléments alimentaires (2017, éd. Odile Jacob).

Compléments alimentaires, Ministère de la Santé, 2015

mots-clés : Perdre du poids
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.