Sommaire

Les Français adorent les œufs. Une enquête menée par CSA pour l’Interprofession des œufs (CNPO) en 2021 a révélé qu’il était plus de 9 sur 10 à en manger au moins une fois par semaine (contre 84% en 2019). Il faut dire que l’aliment à de nombreux atouts. Il est une bonne source de protéines avec 10,5 grammes en moyenne dans le blanc et 16 grammes dans le jaune. Il abrite d’autres éléments comme de l’eau, des vitamines A, B (notamment B2, B5, B9 et B12), D et E ou encore du fer et du potassium.

Malgré tous ces éléments nutritionnels intéressants, l’œuf voit souvent son image écornée par de plusieurs idées reçues sur le plan nutritionnel. L’auteure Lilli Carat y met un terme dans son livre “l’œuf un aliment qui vous veut du bien” aux éditions Alpen.

Idée reçue n°1 : l’œuf fait grimper le cholestérol

On reproche souvent à l’œuf de faire grimper le taux de cholestérol… et il est vrai qu’un œuf contient près de 300 mg de cholestérol, soit l’apport nutritionnel quotidien recommandé. Toutefois, il ne faut pas oublier qu’il s’agit d’un aliment complet qui contient également des protéines de qualité, des acides gras indispensables et des antioxydants.

Si le jaune peut sembler plus problématique en abritant 200 mg de cholestérol, il apporte aussi des omégas 3 et 6 ou encore de la lutéine, élément essentiel de la prévention de la DMLA. Le blanc de son côté ne contient pas de cholestérol. Il peut ainsi “se consommer presque à volonté, sous de multiples formes et est recommandé dans le cadre de régimes”, explique l’experte.

Certes, il existe de nombreuses études contradictoires sur la consommation de l'œuf. Certaines assurent qu’elle est mauvaise, d’autres au contraire qu’elle est inoffensive pour la santé cardiaque, voire bénéfique. Par exemple, des chercheurs de l’école de santé publique du centre des sciences de la santé de l’Université de Pékin (Chine) assurent qu’en manger un œuf par jour diminuerait les risques de pathologie cardiaque.

Pour Lilli Carat, si l’aliment est intégré à un régime équilibré, il ne pose pas réellement de problème.

“Ce n’est donc pas l’œuf, qui est incriminé dans ce type de pathologies, mais bien le mode de vie et ses habitudes nocives comme le tabagisme, l’alcool, le manque d’activité physique engendrant le surpoids, voire l’obésité ou encore d’autres facteurs venant s’y adjoindre comme l’hypertension, l’hypercholestérolémie, entre autres” écrit Lilli Carat.

Elle rappelle toutefois "si une consommation régulière et mesurée d’un œuf par jour n’engendre pas de souci chez une personne en bonne santé ; à l’inverse, une consommation excessive peut déclencher divers troubles, comme une augmentation du taux de cholestérol et vous mettre en danger”. Il est donc recommandé d’être vigilant dans la composition des repas et éviter de l’associer à des aliments aux compositions similaires comme les viandes.

Idée reçue n°2 : l’œuf fait grossir

L’œuf contient 85 calories, soit 6% des besoins énergétiques journaliers. Pour beaucoup, il est vu comme un aliment très calorique qui fait grossir. Pourtant, de nombreux atouts en font un véritable allié minceur.

“il est, moins calorique que la viande et plus rassasiant, si vous le croquez dur. Il est, de ce fait, un aliment diététique. Il peut jouer alors un rôle de coupe-faim, très utile dans la journée, au travail ou durant les loisirs sportifs par exemple, afin d’éviter ces petites fringales dévastatrices de notre ligne", indique Lilli Carat dans son ouvrage. Autre avantage : sa charge glycémique est nulle.

Brouillé, à la coque, dur… l’oeuf peut être mangé tout au long de la journée. Néanmoins, sa consommation au petit-déjeuner est fortement recommandée. Stimulant le métabolisme, il évite les fringales de 11 heures. "En effet, les œufs (au même titre que les autres protéines animales) augmentent le temps de digestion et réduisent la vitesse d’assimilation des glucides. Veillez cependant à ne pas sombrer dans l’excès de protéines qui, en plus d’engendrer de la monotonie dans votre alimentation, peut, à moyen terme, augmenter votre taux de cholestérol et provoquer des problèmes de digestion" ajoute l’auteure.

Idée reçue n°3 : on ne mange pas la coquille

Trouver un morceau de coquille dans son omelette ou dans sa part de quiche n’est jamais très agréable en bouche. Pourtant cet élément, composé à 94 % de carbonate de chaux, 1 % de carbonate de magnésium, 1 % de phosphate de calcium et 4 % de matières organiques, n’est pas sans intérêt. Sa richesse en minéraux peut aider à renforcer le squelette.

Bien sûr, il n’est pas nécessaire de se mettre à gober des œufs avec leur coquille. Voici un remède de grand-mère partagé par Lilli Carat pour bénéficier des minéraux présents dans cette coque. Il faut faire tremper un œuf dans un verre d’eau pendant une nuit.

“Les minéraux contenus dans la coquille vont se déposer au fond du verre”, assure l’experte. Le lendemain, il faut tout simplement boire l’eau après avoir enlevé l'œuf pour faire le plein des nutriments nécessaires.

> Comparez les mutuelles et augmentez le nombre de séances avec un nutritionniste !

Sources

L'œuf un aliment qui vous veut du bien de Lilli Carat aux éditions Alpen

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.