Sommaire

Depuis quand parle-t-on des bienfaits du vin?

Au début des années 90, le Professeur Serge Renaud, spécialiste de la recherche en nutrition, a été le premier à envisager un lien possible entre le faible taux de mortalité cardiovasculaire des Français et la consommation quotidienne et régulière de vin (alors que les Français ont à peu prés le même régime alimentaire que les Européens).

Il a donné un nom à ce phénomène: le 'paradoxe français'. Les chercheurs du monde entier poursuivent ces travaux mais l’idée du 'vin-médicament' est loin d’être admise.

Qui finance les recherches de nos intervenants?

Dans le cadre de notre sujet 'Le vin est-il bon pour la santé?', nous avons fait appel aux: - Dr Michel de Lorgeril, cardiologue et chercheur au CNRS. Il a collaboré directement avec le Pr Serge Renaud.

Ces recherches ont été financées par l’Inserm, le ministère de la Santé, l’industrie pharmaceutique. Il a bénéficié aussi de contrats de subventions européennes et par l’Institut de recherche sur l’alcoolisme (Ireb). - Le Dr Dominique Lanzmann-Petithory, chercheuse à l’Inra qui vient de terminer une étude portant sur les relations entre vin et cancers.

Les résultats sont en cours de publication. Ces recherches sont financées par des associations de viticulteurs comme la CIVB.

Découvrez la coque de masque qui vous aide à mieux respirer sous votre masque !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.