Baguettes de pain : elles contiennent du propionate et favorisent le diabète

Publié le 03 Mai 2019 par Claire Ménage, journaliste santé
Une nouvelle étude menée par l’Université de Harvard (Etats-Unis), publiée le 24 avril 2019 révèle que le propionate, un ingrédient alimentaire largement utilisé dans les produits de boulangerie, dont les baguettes, augmenterait les risques d'obésité et de... diabète.
Publicité

Baguettes de pain : elles contiennent du propionate et favorisent le diabète© Istock

Le propionate est un additif alimentaire largement utilisé dans les produits de boulangerie, les aliments pour animaux et les arômes artificiels. Il permet de prolonger leur durée de vie et aide à prévenir la formation de moisissure. D’après une étude publiée le 24 avril 2019 et menée par des chercheurs de l’Université de Harvard, cet additif serait responsable de l’augmentation des niveaux de plusieurs hormones associées au risque d'obésité et de diabète. "Comprendre comment les ingrédients des aliments affectent le métabolisme du corps aux niveaux moléculaire et cellulaire pourrait nous aider à développer des mesures simples mais efficaces pour lutter contre la double épidémie d'obésité et de diabète", a déclaré Gökhan S. Hotamışlıgil, un des principaux auteurs de l’étude.

Publicité
Publicité

Un perturbateur qualifié de "sûr" ...

Pour obtenir ces résultats, les scientifiques ont administré du propionate à des souris et ont découvert que leur système nerveux sympathique s’activait rapidement et entraînait une poussée d'hormones. Les souris ont alors par conséquent produit plus de glucose à partir de leurs cellules hépatiques (foie), ce qui a entraîné une hyperglycémie, caractéristique du diabète. De plus, les chercheurs ont découvert qu'un traitement chronique des souris avec une dose de propionate équivalente à la quantité typiquement consommée par l'homme entraînait un gain de poids significatif chez les souris et une résistance à l'insuline.

De plus, afin de savoir si leurs résultats pouvaient se traduire chez l’homme, les chercheurs ont analysé le sang de 14 patients en bonne santé. Séparés en deux groupes : le premier a reçu un repas contenant un gramme de propionate en tant qu'additif et le second un repas contenant un placebo. Les prélèvements sanguins ont été effectués avant le repas, dans les 15 minutes suivant le repas et ensuite toutes les 30 minutes pendant quatre heures.

"Les résultats indiquent que le propionate peut agir comme un "perturbateur métabolique" pouvant potentiellement augmenter le risque de diabète et d'obésité chez l'homme", conclue l’étude. Les chercheurs ont noté que bien que le propionate soit généralement estimé comme sûr par l'administration américaine des denrées alimentaires et des médicaments des Etats-Unis, ces nouvelles découvertes justifient de nouvelles recherches sur le propionate et d'éventuelles solutions de remplacement.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X