Les cures détox ne nous veulent pas que du bien… Une Israélienne d’une quarantaine d’années en a récemment fait les frais. Sur les conseils d’un “thérapeute alternatif”, elle s’est lancée dans un régime à base d’eau et de jus de fruits, en pensant faire du bien à son corps. Elle a dû être admise en urgence à l’hôpital, et pourrait avoir des séquelles cérébrales irréversibles.

Des lésions cérébrales dues à une intoxication par l’eau

Selon les informations dévoilées par la presse israélienne, la femme, qui pesait moins de 40 kg à son arrivée à l’hôpital, souffrirait de malnutrition grave et d’hyponatrémie. Ce trouble est la conséquence d’une chute du taux de sodium dans l’organisme, lui même causé par une hyperhydratation (aussi appelée “intoxication par l’eau”).

Un problème très sérieux, car c’est le sodium qui régule le passage de l’eau entre l’intérieur et l’extérieur des cellules. Lorsque son niveau est trop faible, le liquide pénètre dans les cellules et les fait gonfler. Dans certains cas, cela peut engendrer un oedème cérébral. La patiente israélienne présenterait de graves lésions neurologiques, et les médecins craignent que celles-ci soient définitives.

Rien ne vaut un bon suivi médical

Outre les dangers de certaines diètes trop extrêmes, le cas de cette patiente soulève aussi le problème du manque de réglementation des thérapies alternatives en Israël. Dans ce pays, n’importe qui peut s’auto-proclamer thérapeute ; aucun diplôme n’est requis pour monnayer ses conseils. Il convient donc de rappeler qu’avant de commencer un régime - que ce soit dans l’optique de perdre du poids ou de “détoxifier” son organisme - il est fortement recommandé de consulter un médecin.

Découvrez la coque de masque qui vous aide à mieux respirer sous votre masque !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.