Mettre du miel sur votre table pour remplacer le sucre ne serait pas une si bonne idée. L’association Action Sugar a révélé le 2 mai 2019 que certains produits alimentaires prétendument fabriqués avec du miel contiennent en réalité 25 fois plus de sucre.

D’après la définition officielle de l’Agence de santé publique britannique, le miel et les sirops sont classés dans la même catégorie que le sucre de table (saccharose, ou sucrose, un sucre issu de la betterave sucrière ou de la canne à sucre). De ce fait, les consommateurs sont "toujours induits en erreur par des allégations sur les emballages, selon lesquelles le miel et d'autres types de sucres libres sont des alternatives plus saines au sucre de table", explique l’association.

Un problème d'étiquetage qui induit en erreur

Action Sugar et une équipe de scientifique de l'Université Queen Mary de Londres, ont analysé près de 223 miels, sucres et sirops, disponibles dans les supermarchés britanniques. Les données ont révélé que le miel pouvait contenir jusqu'à 86 % de sucres libres (sucres ajoutés aux aliments).

Les scientifiques ont aussi constaté qu'en versant une cuillère à café de miel (7 g) dans une tasse de thé, environ 6 g de sucre libre étaient ajoutés, tandis qu'en mettant une cuillère à café de sucre de table, on ajoutait seulement 4 g.

Le coup de gueule de l’association : certains produits vendus dans les supermarchés se vantent d'être fabriqués avec du miel sur leur emballage, et font croire aux acheteurs qu’ils sont bons pour la santé.

Kawther Hashem, responsable de la campagne chez Action Sugar à l’Université Queen Mary de Londres, a déclaré : "Il est décevant que les entreprises vantent les produits contenant du miel, sachant que le miel et les sirops contiennent presque autant de sucres que le sucre de table. […] Cela induit les clients en erreur en leur faisant croire que les produits sont plus sains et meilleurs qu’ils ne le sont réellement."

Le rapport exige un étiquetage plus clair dans son prochain livre vert sur la prévention. Il demande à l’Agence de santé publique britannique de sensibiliser davantage les consommateurs à la teneur en sucre des aliments, et son impact sur la santé, via son programme national Change4Life.

> Comparez les mutuelles et augmentez le nombre de séances avec un nutritionniste !

Sources

Consumers misled on honey and so-called healthier syrups, despite them being officially categorised the same way as table sugar, Action Sugar, 2 mai 2019

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.