Cuisiner avec de l’huile d’olive aiderait à réduire le risque de caillots sanguins

Une étude montrée le jeudi 7 mars 2019 lors du Congrès de l’American Heart Association à Houston (Etats-Unis) qu’ajouter de l’huile d’olive à nous alimentation aiderait à réduire le risque de maladie cardiaque et d'accident vasculaire cérébral.

Publicité

Utiliser au moins une fois par semaine de l’huile d’olive dans notre alimentation permettrait de réduire la formation de caillots sanguins responsables de crise cardiaque ou d’attaques cérébrales. Les résultats montrés le jeudi 7 mars 2019 lors du Congrès de l’American Heart Association à Houston (Etats-Unis). "Cela laisse donc penser que l’huile d’olive elle-même aurait des effets anticoagulants", a déclaré le Dr Sean Heffron, chercheur principal, cardiologue préventif au NYU Langone Medical Center à New York.

Publicité

L’importance des habitudes alimentaires !

L’étude s’est intéressée sur 63 patients en bonne santé mais soufrant d'obésité - avec un indice de masse corporelle (IMC) moyen de 44 (l'obésité est définie comme ayant un IMC de 30 ou plus). Après avoir rempli des questionnaires sur leur régime alimentaire et leurs habitudes de vie, un "agoniste", l’huile d’olive (substance susceptible de favoriser la coagulation) leur a été donné. Ainsi, les scientifiques ont pu analyser des échantillons de sang permettant de présenter l’activation ou non des plaquettes de chaque participant.

Publicité

"Comparativement aux autres participants à l'étude, ceux qui consommaient de l'huile d'olive au moins une fois par semaine présentaient une activation moindre des plaquettes. Et plus les gens consommaient d'huile d'olive, moins leurs cellules sanguines étaient sujettes à s'agglutiner", explique l’étude.

Le choix des patients a été très important car il a permis aux chercheurs de prouver que des habitudes alimentaires saines pouvaient avoir des avantages, quel que soit leur poids.

Cependant, il faut faire attention, l’huile d’olive n’est pas non plus à consommer sans modération. "Ajouter une cuillère à soupe d'huile d'olive à ce que vous mangez déjà n'est probablement pas judicieux", a déclaré Heffron. "Mais remplacer les graisses animales ou les glucides par de l'huile d'olive peut être utile", conclut-t-il.

Un anti-douleur naturel

Contrairement à ce que l'on pense souvent, l'huile d'olive n'est pas plus diététique qu'une autre ! Elle est, comme toutes les huiles, composée à 100 % de matières grasses et représente 90 calories par cuillère à soupe ! Si certaines études ont avancé que les régimes à base d'huile d'olive (comme le régime Montignac) pouvaient faire perdre plus de poids que d'autres, c'est plus par leur richesse en légumes et en poissons que par leur seule teneur en huile d'olive.En pratique, il ne faut donc pas abuser de l'huile d'olive.

Cependant, il a été prouvé que cette huile serait également un parfait anti-douleur naturel. En effet, boire une tasse d'huile d'olive pour soulager un mal de tête persistant ? Pourquoi pas ! Des chercheurs américains ont prouvé que l'huile d'olive (extra-vierge 100 % naturelle) posséderait des vertus anti-inflammatoires similaires à celles de l'ibuprofène ! Selon une étude menée en 2005 par des chercheurs britanniques, ces bienfaits seraient attribuables aux oleocanthals, des composés contenus exclusivement dans l'huile d'olive.

En pratique : Consommez de l'huile d'olive de façon quotidienne pour réduire les douleurs chroniques ou de façon ponctuelle en cas de maux de tête, de douleurs musculaires...

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X