Chez les jeunes, les cancers liés à l'obésité sont en augmentation

Une récente étude américaine alerte sur la recrudescence des cas de cancers liés à l'obésité chez les plus jeunes. Des pathologies qui, généralement, sont plus fréquentes chez les personnes âgées.
Istock

Dans le monde, plus de 340 millions d'enfants et d'adolescents sont en surpoids ou obèses. Autant de personnes à risque de cancer, et ce dès leur plus jeune âge : une étude américaine publiée le 3 février 2019 dans la revue The Lancet révèle en effet que les cas de cancers liés à l'obésité sont en recrudescence chez les 25-49 ans, des pathologies dont la fréquence est normalement liée à un âge plus avancé.

Chez les jeunes, les cas explosent pour 6 cancers liés à l'obésité sur 12

Pour arriver à ce constat, les chercheurs ont analysé les données de la base Cancer in North America, qui recense tous les cas de cancer aux Etats-Unis. Ils se sont concentrés sur 30 types de cancer au total, dont 12 liés à l'obésité, survenus chez des personnes âgées entre 25 et 84 ans, entre 1995 et 2014. Il a ainsi pu être observé que pour la moitié de ces pathologies, l'incidence avait augmenté chez les jeunes adultes, et cette haussse était d'autant plus visible chez les générations les plus récentes. Les maladies en question étaient les cancers colorectaux, de l'endomètre, de la vésicule biliaire, du rein, du pancréas et le myélome multiple. Or, ces cancers s'observent généralement chez les plus de 60 ans.

"Des conséquences importantes en termes de santé publique"

"Par exemple, le risque de cancer colorectal, de l'endomètre, du pancréas et de la vésiculaire biliaire chez les Millennials est environ deux fois plus élevé que celui des baby-boomers au même âge", indique le communiqué de la Société américaine du cancer. Des résultats qui, selon Ahmedin Jemal, co-auteur de l'étude, "ont des conséquences importantes en termes de santé publique. Au vue de la forte augmentation de la prévalence du surpoids et de l'obésite chez les jeunes et des risques accrus de cancers liés à l'obésité chez les générations les plus récentes, la situation pourrait empirer chez les nouvelles générations, et potentiellement freiner ou inverser les progrès accomplis concernant la réduction de la mortalité par cancer ces dernières décennies."

Cancers liés à l'obésité : les moyens de prévention

Un adulte est considéré en surpoids lorsque son indice de masse corporelle (IMC) est supérieur à 25, et obèse quand il est au-dessus de 30. Selon l'Institut national du cancer (INCa), "chez [ces] personnes, on observe une augmentation des taux de plusieurs hormones. Ces facteurs sont impliqués dans la prolifération de cellules cancéreuses", ce qui explique l'association entre la surcharge pondérale et les cancers.

Perdre du poids constitue alors le moyen de prévention le plus efficace des cancers liés à l'obésité. Pour ce faire, il est conseillé de :

  • "pratiquer tous les jours au moins 30 minutes d'activité physique d'intensité modérée, comme de la marche rapide, et limiter les activités sédentaires (ordinateur, télévision...) ;
  • limiter les aliments à forte densité énergétique, trop riches en graisses et/ou en sucres, tant en termes de quantités consommées que de fréquence de consommation et privilégier les aliments à faible densité énergétique, comme les fruits et les légumes ;
  • surveiller votre poids de façon régulière, c'est-à-dire au moins une fois par mois."
Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : Cancers dus à l'obésité : une augmentation inquiétante