6 additifs cancérigènes désormais interdits dans les aliments aux Etats-Unis

Dans un communiqué du 5 octobre 2018, la Food and Drug Administration (FDA) annonce l'interdiction de six additifs alimentaires utilisés pour aromatiser et renforcer le goût de certains produits parce qu'ils pourraient avoir des effets cancérigènes.

Publicité

© Adobe Stock6 composants alimentaires rayés d'un coup. Les consommateurs américains vont certainement se réjouir de la décision prise par leur autorité sanitaire des produits alimentaires, autrement appelée FDA (pour Food and Drug Administration). Elle annonce le 5 octobre l'interdiction de substances aromatisantes synthétiques et exhausteurs de goût qui pourraient avoir des effets cancérigènes selon des travaux menés en laboratoires sur des animaux. Une clause de 1958 impose en fait à la FDA de ne pas approuver l’utilisation de tout additif alimentaire* susceptible de provoquer le cancer chez l’homme ou l’animal, à n’importe quelle dose. Une septième substance est aussi bannie parce qu'elle n'est plus utilisée par l'industrie.

Le nom des 6 substances accusées d'être cancérigènes : benzophénone, acrylate d'éthyle, eugénylméthyléther (méthyleugénol), myrcène, pulégone et pyridine.

Publicité
Publicité

Interdites mais pas dangereuses...

"Bien que nous modifions nos réglementations relatives aux additifs alimentaires pour ces substances aromatisantes synthétiques conformément à la Clause Delaney, une analyse scientifique rigoureuse de la FDA a montré qu’elles ne présentaient aucun risque pour la santé publique dans les conditions de leur utilisation prévue" rassure la FDA sur son site internet. Arguant que "les substances aromatisantes synthétiques qui font l’objet de la présente pétition sont généralement utilisées en très petites quantités dans les aliments" ce qui "entraîne des niveaux d’exposition très faibles et un risque faible". La FDA accorde 24 mois à compter de la publication de la règle pour permettre aux entreprises d'identifier les ingrédients de remplacement appropriés et de reformuler leurs produits alimentaires.

Qui évalue les risques des additifs en France ?

C’est le groupe scientifique de l'EFSA sur les additifs alimentaires et les arômes (groupe FAF). "Les experts passent en revue toutes les données scientifiques pertinentes disponibles, y compris les informations sur les propriétés chimiques et biologiques, la toxicité potentielle et les estimations de l'exposition alimentaire humaine. Sur la base de ces données, le groupe scientifique tire des conclusions sur la sécurité de l’utilisation prévue de l'additif alimentaire pour les consommateurs" détaille l'EFSA sur son site. Le groupe FAF évalue la sécurité des nouveaux additifs alimentaires et procède à la réévaluation de ceux ayant été autorisés dans l’Union Européenne avant le 20 janvier 2009. Elle doit rendre ses conclusions en 2020.

*Les additifs alimentaires sont des substances ajoutées intentionnellement aux aliments pour exercer certaines fonctions technologiques spécifiques, par exemple pour colorer, sucrer ou contribuer à la conservation des aliments. Dans l’Union européenne, tous les additifs alimentaires sont identifiés par un numéro commençant par « E ». Les additifs alimentaires doivent être mentionnés dans la liste des ingrédients des aliments auxquels ils sont ajoutés. L’étiquetage du produit doit mentionner la fonction de l’additif dans le produit fini (par ex. colorant, conservateur) et la substance spécifique utilisée, soit en se référant au numéro E correspondant ou à son nom (ex. E 415 ou gomme xanthane). Les additifs les plus communs mentionnés sur les étiquettes sont les antioxydants (qui empêchent la détérioration due à l'oxydation), les colorants, les émulsifiants, les stabilisateurs, les agents gélifiants et épaississants, les conservateurs et les édulcorants.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X