Sommaire

Les chips à l’apéritif

Les chips sont un véritable piège dans notre alimentation.

Pourquoi ?

À cause des graisses : composées de pommes de terre, donc de glucides (sucres), c’est surtout le mode de cuisson qui les rend encore plus grasses. Les graisses, ou lipides associés à des glucides sont déconseillés, mais les aliments gras constituent néanmoins une part essentielle de nos repas. "Les chips sont très riches à cause de leur composition en lipides élevée.

À cause du sel : elles sont très riches en sel. Une teneur élevée pouvant favoriser les risques d’hypertension artérielle".

Elle n'apporte rien : Un petit paquet de chips de 25g compte 125 calories, soit l’équivalent d’une grosse assiette de pâtes. Ce qui est élevé, car ce sont des calories vides en plus de cela. Elles n’apportent aucune valeur nutritionnelle intéressante. De plus, quand vous commencez à manger des chips, difficile de s’arrêter, donc risque de prise de poids et donc de surpoids et de grignotage.

Substitution : préférez privilégier des légumes crus avec un peu de sauce maison.

Les céréales du matin : bourrées de sucre

Les céréales du petit déjeuner sont très sucrées et le procédé de fabrication transforme tellement la céréale qu’elles perdent totalement de leurs bienfaits. Trop transformées, l’index glycémique s’élève et les céréales sont alors assimilées par l’organisme comme du sucre.

Si la glycémie (taux de sucre dans le sang) est trop élevée, au bout d’une heure, on peut déjà avoir faim ! Il faut savoir que 50 grammes de certaines céréales du petit-déjeuner ont le même effet sur la glycémie que 10 cuillères à café de sucre.

Le risque est donc "d’avoir envie de manger du sucre toute la journée, donc attention au grignotage et à la prise de poids", ajoute notre experte. Considérées comme un aliment vide, elles ne contiennent pas les micronutriments (vitamines et minéraux) dont le corps à besoin.

Substitution : privilégiez les mueslis, certes encore sucrés, mais déjà plus naturels ou bien les céréales complètes.

Les bonbons favorisent la prise de poids

Faciles à grignoter, presque addictifs, les bonbons ne contiennent quasiment que du sucre. En surconsommation, ils augmentent les risques de surpoids et de caries chez les enfants comme les adultes.

"100g de bonbons apportent 330 calories environ et 50g de sucre, soit l’équivalent de deux repas, c’est beaucoup trop", interpelle Alexandra Retion. Après, tout est une question de quantité bien évidemment.

Manger quelques bonbons à un moment dans la journée ne va pas faire du mal. En revanche, manger une boîte entière n’aura pas le même impact sur notre santé et peu contribuer à un déséquilibre alimentaire et digestif.

Substitution : il vaut mieux les éviter et ne pas substituer sinon ce sera avec des bonbons sans sucres mais chimiques.

Les sodas lights : pas à volontés !

"Les sodas ou boissons sucrées ne sont absolument pas indispensables à notre organisme, l’eau oui !" nous explique la nutritionniste.

Une cannette de coca peut contenir jusqu’à sept morceaux de sucre. Elles sont trop sucrées et augmentent les facteurs de risque d’obésité, mais aussi de diabète et de NASH (maladie du foie).

Les boissons light ou les sirops dits allégés sont peut-être même les pires car "light" peut se traduire chez certaines personnes par "je peux en boire autant que je veux ce n’est pas sucré, rapporte Florence Rossi, porte-parole de l’Association Française des Diététiciens Nutritionnistes (AFDN) dans un communiqué de l'association.

Substitution : on peut faire des jus maison avec des fruits, boire des eaux aromatisées maison (feuille de menthe, citron…)

Les biscuits : remplis d'additifs chimiques

Les gâteaux, biscuits secs, cookies, brownies... sont riches en sucre et en gras et sont souvent très caloriques. Ils favorisent les problèmes de grignotage et de surpoids. Il y a souvent aussi beaucoup d’additifs chimiques qu’on sait maintenant mauvais pour la santé. La plupart contiennent de mauvaises graisses et/ou de l’huile de palme qui va nuire à l’équilibre nutritionnel et aussi cardio-vasculaire en bouchant les artères.

Les habitudes alimentaires font que le palais va reconnaître plus facilement les aliments sucrés. De ce fait, le corps en demandera autant voire plus que d’habitude si la consommation est excessive. Il est possible de réapprendre à se faire plaisir avec moins de sucre !

Substitution : faire des gâteaux maison (cakes, gâteaux au yaourt), au moins vous savez ce que vous mettez dedans.

Les planches de charcuterie

Même si la charcuterie assure pour certains un réel plaisir gustatif, il n’en reste pas moins qu’il faut la consommer avec modération. "La charcuterie est un produit très salé et peut donc favoriser de l’hypertension artérielle, mais elle est aussi riche en lipides, notamment en graisses saturées", note notre expert en nutrition. Pour 100 g consommés, 40 g seront des matières grasses. Les nutritionnistes recommandent généralement environ 70g de graisse par jour pour les femmes et 90g pour les hommes.

La charcuterie contient aussi beaucoup de nitrites ou nitrates, des additifs ou des conservateurs potentiellement cancérigènes. Il faut être vigilant lors de la sélection de notre charcuterie si elle est industrielle, notamment sur le taux de sel indiqué et la présence de polyphosphates, additifs chimiques.

Substitution : un peu de jambon blanc sans couenne, du jambon de Bayonne sans couenne en soit des charcuteries très maigres. Très occasionnellement un peu de charcuterie avec de la rosette, du salami, du pâté etc.

Les plats instantanés de la pause déjeuner

Les lasagnes, les hachis parmentier, une purée et son saumon... Autant de plats préparés pratiques et rapides pour les courtes pauses du déjeuner. Il n’y a qu'à les réchauffer au micro-ondes et le tour est joué. Cependant, ils sont assez pauvres en aliments "nobles" et contiennent souvent beaucoup de sauces et de sel. Pour une meilleure qualité de conservation et au moment du réchauffage du plat, les industriels n’hésitent pas à exagérer sur la sauce afin qu’il ne devienne pas trop sec ou bien l’huile, le beurre ou le sucre.

Substitution : cuisiner soi-même ses plats restent le meilleur moyen. N’hésitez pas à préparer plus qu’il n’en faut et de congeler le reste afin d’avoir de nouvelles portions aussi rapides et plus sains que des plats industriels.

Conseils pour bien choisir ses aliments au supermarché ?

  • Lire les étiquettes
  • Éviter les aliments qui contiennent trop d’ingrédients.
  • Regardez le sucre et les acides gras saturés.
  • Comparez entre les produits et tournez-vous vers le bio qui contient en général moins d’additifs, mais attention qui ne sont pas pour autant moins riches.

> Les biens rares des plus grands promoteurs sont sur Immo.planet !

Sources

Remerciements à Alexandra Retion, nutritionniste

Edulcorants, aliments light ou allégés : attention aux excès ! Association Française des Diététiciens Nutritionnistes (AFDN)

Vidéo : Top 3 des aliments nocifs vendus en supermarché

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.