Sommaire

Diarrhée : quels aliments choisir ?

Une diarrhée aiguë et soudaine est souvent le signe d'une gastro-entérite. Mais que faut-il manger lorsque cela nous arrive ? Entre les remèdes de grand-mère, les conseils de certains qui affirment qu'il ne faut pas manger de légumes, d'autres qui disent qu'il faut en consommer, ou encore ceux qui conseillent de ne plus du tout manger... difficile de s'y retrouver ! Pourtant, quelques règles simples vous permettront d'apaiser rapidement la crise.

Diarrhée : les aliments à privilégier

Lors de la phase aiguë de diarrhée, mieux vaut consommer des mets faciles à digérer pour ménager vos intestins et assez liquides pour faciliter la réhydratation. Pendant la 1ère journée de diarrhée, privilégier donc des aliments sans fibres et faciles à digérer. Préférez les soupes, le riz, les pâtes et les pommes de terre bien cuites, les bananes bien mûres.

Vous pouvez compléter ce régime le 2ème jour avec des compotes, des viandes blanches (les protéines sont aussi recommandées à conditions qu'elles ne soient pas trop grasses), des poissons maigres (colin, cabillaud...), des légumes pelés bouillis, des œufs. Vous pouvez aussi consommer des yaourts, riches en bactéries lactées, afin de rééquilibrer votre flore.

Côté légumes, il est bon d'en manger mais préférez ceux qui sont cuits et qui contiennent peu de fibres comme la carotte. Pour les fruits, privilégiez les bananes bien mûres et les fruits cuits ou en compotes, comme le coing ou la pomme.

Dernier conseil : prenez des repas plus petits mais plus fréquents. Cela évite de trop manger d'un coup.

Diarrhée : les aliments à éviter

Les produits laitiers (en dehors des yaourts), les aliments gras, trop sucrés (pâtisseries, chocolat...), et riches en fibres alimentaires comme les légumes verts crus, les aliments très assaisonnés ou épicés, les noix qui ont tendance à irriter les intestins.

À noter : les aliments très chauds ou très froids peuvent aggraver la diarrhée, consommez donc vos aliments à température ambiante.

Diarrhée : les boissons à consommer

Diarrhée : les boissons à consommer© Istock

Que boire : buvez en petites quantités répétées des liquides comme de l'eau, des bouillons de légumes, des infusions sucrées. "L'essentiel pour réguler le transit, c'est qu'à la fin de la journée, la personne ait absorbé de l'eau, du sucre et du sel., explique le Pr Beaugerie.

Pourquoi : une diarrhée abondante peut provoquer rapidement une déshydratation, surtout chez les jeunes enfants et les personnes âgées vulnérables.

En cas de déshydratation intense : utilisez des sachets de soluté de réhydratation que vous trouverez en pharmacies.

Bon à savoir : si vous buvez un soda (type coca-cola), pensez à enlever le gaz en le brassant avec une fourchette. Enfin, n'abusez pas de thé, café et soda riches en caféine car celle-ci stimule le transit.

Diarrhée : les trucs de grand-mère

Diarrhée : les trucs de grand-mère© Istock

Boire du Coca-cola : "Nous sommes entre le mythe et la réalité car le coca reste une boisson très sucrée qui permet la réhydratation et apporte le sucre nécessaire à un rééquilibrage de l'organisme. Ensuite, il manque la portion de sel nécessaire pour compléter le tout. On obtient finalement la même chose avec un verre d'eau, des morceaux de sucre et des biscuits salés" explique le Pr Beaugerie.

Prendre une cuillère d'argile dans un verre d'eau : "Pourquoi pas, mais rien n'a été démontré."

Le mieux : "Revenir à des mesures d'hygiène comme se laver les mains avant et après chaque repas, ne pas partager ses affaires de toilette* et de cuisine (fourchette, cuillère...), désinfecter régulièrement à l'eau de javel les toilettes."

*Utilisez des solutions hydro-alcooliques pour vous laver les mains et bannissez les traditionnelles serviettes que tout le monde utilise.

Diarrhée : les médicaments utiles en automédication

Diarrhée : les médicaments utiles en automédication© Istock

La lopéramide comme l'Imodium®, l'Arestal®, le Diarétyl®... est un antidiarrhéique qui réduit l'accélération du transit intestinal et améliore l'absorption de liquides. En cas de nausées et de vomissements, préférez la forme sub-linguale*.

Le racécadotril comme le Tiorfan® est un antisécrétoire intestinal qui ne bloque pas le transit mais permet de réguler l'eau sécrétée par les intestins.

Le Smecta® est un pansement digestif qui protège la muqueuse et rend les selles moins liquides.

En présence de douleurs abdominales, vous pouvez consommer des antispasmodiques comme le Spasfon®. En cas de nausées et de vomissements, choisissez du Motilium® ou du Vogaléne®.

* N'abusez pas de ces médicaments car ils peuvent entraîner l'effet inverse : la constipation. Ne les prenez pas non plus en cas de fièvre ou de sang dans les selles.

À noter : il est impératif de respecter la posologie (dose et fréquence de prise) et la durée du traitement préconisée. Un traitement contre la diarrhée ne doit jamais être pris de façon prolongée sans avis médical.

Diarrhée : quand faut-il consulter ?

Diarrhée : quand faut-il consulter ?© Istock

"Une diarrhée survient en général brusquement et prend fin spontanément en 1 à 5 jours", explique le Pr Beaugerie.

Quand consulter : Rendez-vous chez votre médecin rapidement si la diarrhée s'accompagne d'une forte fièvre (40°C), de vomissements importants, de confusion mentale ou de maux de tête, et si les selles contiennent du sang ou sont glaireuses. Ces signes peuvent témoigner de lésions de l'intestin dues à une infection bactérienne ou parasitaire, qu'il faut traiter au plus vite. De même si la diarrhée s'accompagne de douleurs au ventre de façon continue.

Moins urgent : consultez si cela ne s'améliore pas au bout du 2ème jour ou si la diarrhée s'est déclarée au même moment que la prise d'un nouveau traitement ou au retour d'un pays tropical.

Bon à savoir : la diarrhée aiguë de l'adulte, si elle est accompagnée de vomissements, peut entraîner des complications comme la déshydratation, surtout chez les personnes âgées ou les personnes qui ont une maladie chronique.

D'autres causes de diarrhée existent :

  • Certains médicaments (antibiotiques, antiacides, colchicine, digitaliques, chimiothérapie anticancéreuse, anti inflammatoires par exemple) peuvent modifier le microbiote intestinal et provoquer une diarrhée aiguë sans fièvre qui cesse à l'arrêt du traitement.
  • En cas d'allergie alimentaire, une diarrhée aiguë peut survenir lors de la prise de l'aliment en cause. Le traitement repose sur l'éviction de l'aliment.
  • Une situation de stress peut parfois être responsable d'un épisode de diarrhée.
  • Une diarrhée peut marquer le début d'une maladie cœliaque, d'une maladie de Crohn ou d'une rectocolite hémorragique, mais dans ces maladies, la diarrhée ne cesse pas tant que la maladie n'est pas prise en charge.

> Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 et économisez sur votre facture santé ! En savoir plus >

Sources

Gastro-entérite de l'adulte : consultation et traitement, Améli.fr, 14 novembre 2019.

Les symptômes, les causes et l'évolution de la gastro-entérite, Améli.fr, 14 novembre 2019.

Vidéo : Gastro-entérite : les vrais symptômes

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.