Sommaire

La menthe poivrée

Mal des transports, digestion difficile… Quand les nausées surviennent, n’attendez pas… Prenez de la menthe poivrée ! "Elle agit à la fois sur l'estomac, le foie et l'intestin", souligne l'experte.

Comment l’utiliser en cas de mal des transports : Mettez 2 gouttes d'huile essentielle de menthe poivrée sur vos poignets. Vous pouvez également respirer à même le flacon d’huile essentielle.

Comment l’utiliser en cas de digestion difficile : Verser quelques gouttes d'alcool de menthe Ricqlès dans environ 150 ml d’eau bouillante. Buvez cette tisane après le repas.

Attention : Il ne faut pas utiliser cette huile essentielle chez l’enfant de moins de 6 ans, les hypertendus et les épileptiques (un composé de la menthe poivrée peut être neurotoxique).

Chez la femme enceinte, l'usage thérapeutique de la menthe poivrée est contre-indiqué pendant le premier trimestre de la grossesse, du fait d’une possibilité d’effet stimulant sur l’utérus. Les femmes qui allaitent devraient également s’abstenir d’en prendre, car les substances actives de la menthe sont susceptibles de passer dans le lait.

Le gingembre

Bénéficiant d’une action sédative sur l’estomac, le gingembre est un remède de choix contre la nausée.

"En décoction, en gélules ou sous forme d'huile essentielle, le gingembre est redoutablement efficace contre les haut-le-cœur", recommande Sandrine Navarrete Masson. "Très pratique, le gingembre peut aussi se manger frais, râpé dans vos différents plats ou boissons", ajoute-t-elle.

Selon une analyse publiée en 2006 portant sur 363 personnes, il réduirait en effet de 35% les risques de nausées et de vomissements lors des suites opératoires (1). D’autres recherches publiées en 2010 ont démontré auprès de 1077 femmes enceintes que le gingembre pouvait diminuer leurs nausées (2).

Comment l’utiliser ? En décoction : 1 cuillère à café rase de rhizome séché concassé ou 2 cuillères à café de gingembre frais râpé pour 1 tasse d’eau. Porter à ébullition douce, à couvert, puis couper le feu. Laisser infuser 5 à 10 min, selon le goût, avant de filtrer. Boire 2 à 4 tasses par jour jusqu'à disparition des symptômes. Vous pouvez aussi l'utiliser sous forme d'huile essentielle : mélangez 1 goutte à de l'huile végétale, que vous pourrez mélanger à votre plat.

À noter : L’ajout de citron ou de miel peut atténuer le goût piquant du gingembre.

Attention : Il est important de bien respecter les posologies. Un surdosage peut notamment être responsable de crampes intestinales. Par ailleurs, l’OMS déconseille l’usage du gingembre chez l’enfant de moins de 6 ans. En cas de grossesse, faites valider sa prise par votre médecin traitant ou un pharmacien.

L’homéopathie

L’homéopathie© Istock

Quelle que soit la cause de vos nausées, l’homéopathie peut vous soulager. Gros avantage : ce remède est facile à se procurer, ne nécessite pas de préparation et est peu coûteux !

Quels remèdes privilégier ?

- Nux vomica complexe n°49. À la suite d'un repas trop lourd, mettez 20 gouttes de cette solution dans de l'eau. À boire jusqu'à 4 fois par jour, jusqu'à disparition des symptômes.

- Lehning complexe china n°107 . Cette solution buvable est très efficace en cas de gastro-entérites accompagnées de diarrhées. À la manière du traitement Nux vomica, préparez-vous un verre d'eau avec 20 gouttes de ce médicament. À boire 4 à 5 fois par jour.

- Basilicum complexe n° 96. Ce médicament soigne les troubles gastro-intestinaux (flatulences, coliques spasmodiques, diarrhées). Il est réservé à l'adulte et à l'enfant de plus de 2 ans. L'adulte peut prendre 20 gouttes 2 fois par jour, - voire jusqu'à 4 fois par jour dans les cas aigus - tandis que l'enfant doit consommer 5 gouttes par jour maximum (en respectant un intervalle de 4 heures entre 2 prises).

- L114 Troubles Digestifs Lehning. Ce draineur hépato-biliaire facilite la digestion et évite les embarras digestifs liés à une alimentation déséquilibrée. Il protège le foie et les voies biliaires. Ce traitement "convient aux gourmands qui souhaitent améliorer leur transit", précise la naturopathe.

Chez l'adulte, il est recommandé de prendre 20 à 30 gouttes, 3 fois par jour. Chez les enfants, ce médicament n'est pas recommandé avant l'âge de 2 ans et il faut diviser les doses par deux. À prendre dans un peu d’eau, de préférence en dehors des repas.

Attention : La prise d’homéopathie n’est pas anodine. Respectez bien les posologies et en cas de doute, demandez conseil à un pharmacien ou à votre médecin traitant.

La camomille matricaire

La camomille matricaire© Istock

La camomille matricaire, plus agréable à boire que la camomille romaine, ne doit pas être confondue avec cette dernière.

Celle "matricaire" aurait de nombreuses vertus insoupçonnées et elle serait même autorisée pendant la grossesse.

La Coopérative scientifique européenne de phytothérapie et l'OMS reconnaissent d'ailleurs l’usage médicinal de la camomille pour traiter la dyspepsie, notamment les spasmes et les inflammations du tube digestif, les ballonnements, les flatulences et les éructations.

Comment l’utiliser ? Faites infuser de la camomille séchée dans un grand verre d'eau chaude. À boire après le repas. Vous pouvez aussi l'utiliser sous forme d'huile essentielle - à diluer avec de l'huile végétale - pour un massage au niveau du plexus solaire.

Attention : La matricaire est contre-indiquée chez les personnes allergiques aux plantes de la famille des astéracées. L'association entre l'huile de matricaire et certains sédatifs peut créer des interactions. En cas de doute, consultez toujours votre médecin traitant ou un pharmacien.

L'eau de mélisse des Carmes

L'eau de mélisse des Carmes© Istock

L'eau de Mélisse des Carmes de Boyer se compose de 14 plantes médicinales et 9 épices pour soulager les maux du quotidien : mélisse, angélique, muguet, cresson, zestes de citron, marjolaine, sauge, romarin, lavande, armoise, sarriette, camomille, thym, coriandre, cannelle, girofle, muscade etc.

Elle soigne les troubles de la digestion, le stress, le surmenage mais aussi le mal des voyages, les ballonnements, le hoquet... Son action bien-être est presque immédiate. Vous trouverez cette eau sous forme de flacon, en pharmacie.

Comment l’utiliser ? 5-10 gouttes à prendre dans de l'eau.

Attention : ce produit contient de l'alcool, il ne faut pas en abuser.

L'argile verte

L'argile verte© Istock

Qui l'aurait cru ? L'argile verte est capable de soulager les nausées ! Efficace, simple à utiliser et économique, voici une solution à privilégier.

"L'argile a un pouvoir détoxifiant et anti-prurit très intéressant", révèle l'experte.

Comment l’utiliser ? Prenez 2 cuillères à café d'argile et diluez-les dans de l'eau de source. Laissez reposer toute la nuit, puis buvez cette décoction le lendemain. Vous pouvez aussi utiliser l'argile sous forme de cataplasme, à appliquer 20 minutes minimum sur le ventre. À renouveler pendant maximum une semaine.

Attention : Les personnes constipées doivent éviter l'argile verte. Ce produit ne doit également pas être utilisé sur le long terme car il contient des métaux, comme de l'aluminium.

L'aubier de tilleul

L'aubier de tilleul© Istock

L'aubier de tilleul est excellent pour drainer son organisme. "Il régénère le foie et le répare", explique Sandrine Masson.

Plus précisément, l’aubier de tilleul va être capable de mieux métaboliser les déchets. C’est ce qu’on appelle aussi une action dépurative.

Il stimule également les reins, il est diurétique et il est antispasmodique, c'est-à-dire qu'il calme les spasmes digestifs ou génito-urinaires.

Comment l’utiliser ? Prendre 1 à 3 ampoules par jour (de type "La Gravelline") avec un verre d'eau. Les doses doivent être, de préférence, espacées des repas.

Attention : il ne faut pas dépasser la dose recommandée. Ces ampoules doivent être conservées dans un endroit sec et à l'abri de la chaleur.

L’infusion d’aneth

L’infusion d’aneth© Istock

Mal au cœur ? Prenez de l’aneth ! "Elle contient une grande quantité de potassium, qui stimule les fonctions d’élimination, répond le Dr Dominique Jean-Sayous. De plus "l’huile essentielle que renferment ses graines a un effet antispasmodique sur les muscles lisses de l’intestin". Fini le mal de ventre !

"Elle permet également de diminuer les ballonnements et les sensations d'inconfort au niveau des intestins", ajoute Sandrine Navarrete Masson.

Comment l’utiliser ? En infusion : verser 2 cuillères à café de graines d’aneth par tasse d’eau bouillante puis laisser infuser 10 minutes. Ne pas dépasser trois tasses par jour.

Ou : Mâcher 1 cuillère à café de graines d’aneth.

Attention : Les plantes ne sont pas des remèdes anodins. Respectez bien les posologies et demandez conseil à un médecin ou pharmacien en cas de doute.

L'ampoule Super Diet

L'ampoule Super Diet© Istock

Ce produit magique anti-nausées a un puissant effet détoxifiant. "Et lorsque l'on draine le foie, on agit forcément sur les nausées", rappelle l'experte.

Cette ampoule contient du radis noir, du chardon marie, de l'artichaut et du romarin, tous reconnus pour leurs vertus sur le fonctionnement du foie.

Comment l’utiliser ? 15 minutes avant le repas, prendre une ampoule dans de l'eau. Vous pouvez prendre jusqu'à 2 ampoules par jour.

Attention : Ce produit ne convient pas en cas d’allergie aux plantes de la famille des composées. Si vous suivez un traitement, demandez l'avis de votre médecin. Il est formellement déconseillé aux enfants de moins de 12 ans, aux personnes atteintes de calculs biliaires, de maladies hépatiques, en cas d'hypothyroïdie ou de traitement de la thyroïde. Il est également déconseillé aux femmes enceintes et allaitantes.

La marjolaine

La marjolaine© Istock

Selon le Vidal des plantes médicinales, 'la marjolaine a des effets bénéfiques sur le système digestif, en particulier sur les intestins, et elle stimule l’élimination rénale'. Autre avantage de la plante : elle apaise. Idéal donc lorsque les nausées se manifestent en cas de stress léger.

L'experte confirme ses bienfaits "Elle améliore la digestion, mais est également calmante et antispasmodique".

Comment l’utiliser : En infusion : 1 cuillère à soupe de plante séchée pour une tasse d’eau bouillante. 3 tasses par jour.

Ou en poudre : 1 à 2 g à répartir dans la journée.

Attention : Les plantes ne sont pas des remèdes anodins. Respectez bien les posologies et demandez conseil à un médecin ou pharmacien en cas de doute.

Sources

(1)    Chaiyakunapruk N et al. The efficacy of ginger for the prevention of postoperative nausea and vomiting: a meta-analysis. Am J Obstet Gynecol. 2006 Jan;194(1):95-9. 
(2)    Interventions for nausea and vomiting in early pregnancy. Matthews A, Dowswell T, Haas DM, Doyle M, O'Mathúna DP. Cochrane Database Syst Rev. 2010 Sep 8;(9):CD007575. 
La pharmacie familiale au naturel, Dr Christine Cieur-Tranquard, ed.Edisud, 2009
Le guide des plantes qui soignent, ed.Vidal, 2010
Guide familial de l'homéopathie, Dr Alain Horvilleur, ed.Hachette Pratique, 2008
Ma bible des huiles essentielles, Danièle Festy, ed.Leduc, 2007
100 réflexes aromathérapie, Danièle Festy, ed.Leduc, 2005
Phytothérapie, la santé par les plantes, ed.Selection du Reader's Digest, 2007

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.