Sommaire

Le rhume

Ses causes : confrontée aux microbes, la muqueuse nasale accroît ses sécrétions de mucus protecteur… qui finit par encombrer.

Les remèdes : on peut conseiller le thym (Thymus vulgaris) pour ses vertus anti-infectieuses, l’échinacée (Echinacea purpura) pour stimuler les défenses, voire le romarin (Rosmarinus officinalis) pour ses propriétés fluidifiantes.

Posologie : prenez ces plantes associées ou non, selon vos besoins - à parts égales. La durée du traitement varie selon votre état ().

Quand consulter : voyez un médecin si, malgré le traitement, la fièvre persiste plus de 48 h, si d’autres symptômes surviennent, si vous êtes diabétique ou insuffisant respiratoire.

La toux

Ses causes : bien que salutaire (elle permet l’évacuation des agents pathogènes), elle signale la présence d’une infection.

Les remèdes : vous pouvez prendre du chêne (Quercus robur) comme antidouleur, du thym (Thymus Vulgaris L.) comme anti-infectieux, avec de la menthe (Mentha piperita) pour faciliter l’expectoration et un peu d’échinacée (Echinacea purpura) pour stimuler vos défenses immunitaires.

Posologie : prenez ces plantes associées ou non, selon vos besoins - à parts égales. La durée du traitement varie selon votre état ().

Quand consulter : rapidement en cas de douleur, de fièvre ou symptômes associés ! Même sous traitement phytothérapique, prenez rendez-vous si la toux persiste plus de 48 h.

La grippe

Ses causes : due à un virus, Myxovirus Influenzae, la grippe provoque de la fièvre (entre 39°C et 40°C) durant à peu près une semaine.

Les remèdes : certaines plantes font baisser la fièvre et stimulent les défenses immunitaires. Dans la première indication, on peut prendre de la reine-des-prés (Filipendula ulmaria). Dans la seconde, de l’échinacée (Echinacea purpura)

Posologie : prenez ces plantes associées ou non, selon vos besoins - à parts égales. La durée du traitement varie selon votre état ().

Quand consulter : voyez un médecin très vite si, malgré le traitement, la fièvre persiste, si d’autres symptômes surviennent, si vous êtes diabétique ou insuffisant respiratoire.

Les problèmes de peau

Leurs causes : le froid fragilise la peau. Il l’agresse et l’assèche. Mais les vêtements d’hiver favorisent également sa mauvaise lubrification. L’épiderme a du mal à respirer et à reconstituer son film lipidique protecteur… D’où des dartres et gerçures.

Le remède : pour préserver votre peau, vous pouvez prendre de la bardane (Arctium lappa).

Posologie : la durée du traitement varie selon les symptômes (voir notre fiche).

Quand consulter : prenez rendez-vous si, malgré le traitement, vos problèmes de peau reviennent régulièrement.

La fièvre

Ses causes : la fièvre permet au corps de combattre les virus et bactéries par une brusque hausse de la température.

Les remèdes : on peut prendre, en complément ou non d’antipyrétiques classiques, de la reine-des-prés (Filipendula ulmaria), associée à une plante anti-infectieuse comme la menthe poivrée (Mentha piperita).

Posologie : prenez ces plantes associées ou non, selon vos besoins - à parts égales. La durée du traitement varie selon votre état ().

Quand consulter : voyez un médecin si, malgré le traitement, vous ne constatez aucune amélioration après 48 h, si vous êtes fragile ou si d’autres symptômes surviennent (toux, rhume, douleur…). La phyto reste alors intéressante en complément.

La fatigue

Ses causes : infections, grippe, rhumes... on est plus fatigué en hiver ! D’autant que la luminosité moindre réduit le tonus global.

Les remèdes : star des plantes anti-asthénie, le ginseng (Panax ginseng) relance le métabolisme en atténuant le stress. Comme reconstituant, on peut aussi opter pour l’avoine (Avena sativa), efficace contre l’épuisement, et prendre de l’échinacée (Echinacea purpura) pour ses défenses immunitaires.

Posologie : prenez ces plantes associées ou non, selon vos besoins - à parts égales. La durée du traitement varie selon votre état ().

Quand consulter : voyez un médecin si, malgré votre traitement, la fatigue affecte votre quotidien et vos facultés intellectuelles. La phyto garde alors son intérêt en complément.

Les rhumatismes

Leurs causes : les douleurs rhumatismales, liées à l’arthrose ou l’arthrite, augmentent avec le froid, l’humidité et la neige, au niveau des articulations (surtout genoux, hanches et mains) !

Le remède : pour soulager les douleurs, vous pouvez prendre de l’harpagophyton (Harpagophytum procubens) qui est un excellent anti-inflammatoire.

Posologie : la teneur du traitement varie selon votre état (voir notre fiche).

Quand consulter : si vous êtes sujet aux rhumatismes, vous pouvez peut-être patienter quelques jours. L’usage de l’harpagohyton peut suffire, mais prenez rapidement rendez-vous si les douleurs persistent, s’accentuent ou en présence de fièvre. La phyto garde alors tout son intérêt en complément.

La gastro-entérite

Ses causes : d’origine virale ou bactérienne, elle se traduit par des diarrhées, vomissements, voire de la fièvre. C’est une maladie ultra contagieuse (lire notre papier gastro).

Les remèdes : vous pouvez prendre du romarin (Rosmarinus officinalis) contre les vomissements et diarrhées, de l’angélique (Angelica Archangelica) pour les maux de ventre, de la menthe poivrée (Mentha piperita) contre les ballonnements, additionnée de thym (Thymus vulgaris) comme anti-infectieux.

Posologie : prenez ces plantes associées ou non, selon vos besoins - à parts égales. La durée du traitement varie selon votre état (voir nos fiches ).

Quand consulter : prenez rendez-vous dès les premiers symptômes ! Les plantes ne doivent intervenir qu’en complément.

La sinusite

Ses causes : la sinusite est souvent l’une des complications d’un rhume. C’est une inflammation des sinus qui se surinfecte.

Les remèdes : les plantes suivantes peuvent être prises en amont ou comme traitement. On peut associer de l’échinacée (Echinacea purpura) immunostimulante, à de l’ortie (Urtica dioica) dynamisante, au thym (Thymus vulgaris) anti-infectieux et à la lavande (Lavandula vera) qui est anti-inflammatoire.

Posologie : prenez ces plantes associées ou non, selon vos besoins - à parts égales. La durée du traitement varie selon votre état ().

Quand consulter : voyez un médecin très vite même en l’absence de fièvre. Les plantes ne doivent intervenir qu’en complément d’une consultation.

Les douleurs d’oreille

Ses causes : tout microbe dans la sphère ORL peut provoquer des douleurs d’oreilles. Ce n’est pas toujours une otite

Les remèdes : prenez de la reine-des-prés (Filipendula Ulmaria) contre la douleur, assortie d’ortie et d’échinacée (Echinacea purpura) pour vos défenses immunitaires.

Posologie : plantes associées ou non selon vos besoins - à parts égales. Pour la durée du traitement ().

Quand consulter : rapidement ! Les complications peuvent être graves (mastoïdite, méningite…). Les plantes sont à prendre en complément.

> Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 et économisez sur votre facture santé ! En savoir plus >

Sources

Soigner les petits maux d’hiver par les plantes. Dr Jacques Labescat, Sophie Raynaud (Rustica Editions).

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.