Le top 5 des animaux qui nous guerissent

Ils nous donnent beaucoup d’amour mais pas uniquement ! Les animaux peuvent aussi nous soigner. Meilleure santé cardio-vasculaire, renforcement du système immunitaire et du microbiote intestinal, sécrétion d’ocytocine (l'hormone de l'amour)... De nombreuses études montrent les bienfaits physiques, psychologiques et émotionnels apportés par l’animal à l’homme.

Le sujet est tellement pris au sérieux qu’aujourd’hui, 85% des structures (EHPAD, CHU, Institut médico-éducatif, maison d’accueil spécialisé…) auraient recours à la médiation animale. Si le chien reste l’animal de prédilection, d’autres animaux ont également fait leurs preuves. On vous en parle dans ce diaporama.

Zoothérapie : une première reconnaissance en pédopsychiatrie

L’utilité de la thérapie assistée par l’animal est reconnue dans les années 1950 aux Etats-Unis, grâce au pédopsychiatre Boris Levinson. Cette découverte est arrivée par hasard alors que le médecin était en consultation avec un jeune garçon atteint de troubles autistiques. Une séance de thérapie qu’il fait habituellement seul, mais pour laquelle son chien Jingles (normalement absent) décide de participer. Pendant la séance, le chien couché dans un coin se lève de lui-même et s’avance vers l’enfant pour établir un contact… qui fonctionne ! Ce dernier, d’ordinaire fermé à tout échange avec le monde extérieur, répond à l’appel de l’animal en le caressant et en lui parlant. Le lien créé entre les deux êtres est si fort que le garçon demande à revoir son nouvel ami. Un événement inattendu qui permet à l’enfant d’éviter de se faire interner dans un institut spécialisé.
De son côté, le médecin répéta l’expérience avec d’autres patients, obtenant à chaque fois des résultats positifs. Le Dr Boris Levinson en conclut que les animaux pouvaient faciliter la communication et contribuer à sécuriser un environnement pendant les sessions thérapeuthiques.

Médiation animale : une thérapie aux multiples possibilités

Depuis Levinson, la zoothérapie s’est exportée dans le monde entier et de nombreuses études ont révélé à quel point les animaux peuvent nous soigner. Pour traiter l’Alzheimer, le trouble déficit de l'attention / hyperactivité, lors d’une rééducation cognitive et/ou physique… Les animaux offrent de nombreuses possibilités thérapeutiques, à tel point que de nombreux professionnels de santé collaborent au quotidien avec eux. La rédaction vous propose un tour d’horizon des animaux les plus utilisés à travers ce diaporama.

Le chien

1/5
Le top 5 des animaux qui nous guérissent

On le connaît pour être un bon assistant pour les personnes atteintes de troubles mentaux et/ou physiques, mais ce n’est pas tout. Son empathie permet de décrypter très vite l’état moral et psychologique des personnes qui l’entourent afin d’agir en conséquence, ce qui en fait un excellent médiateur dans de nombreuses thérapies (Alzheimer, handicaps physiques ou cognitifs, etc).  

C’est aussi un excellent compagnon des personnes âgées en général car il rompt l’isolement, renforce l’estime de soi, empêche une trop grande sédentarité et atténue les effets de certaines maladies dégénératives. 

Le cheval 

2/5
Le top 5 des animaux qui nous guérissent

Comme le chien, le cheval est un allié de taille pour retrouver et maintenir une santé physique et mentale. L’équithérapie permet notamment d’améliorer la confiance et l’estime de soi. Il favorise également l’autonomie, la communication et la concentration. Cette thérapie est particulièrement recommandée pour les personnes souffrant de handicaps mentaux, physiques ou sensoriels.

Le chat 

3/5
Le top 5 des animaux qui nous guérissent

Nos amis les félins ont aussi d’énormes facultés ! Leur ronronnement est un puissant antistress, un régulateur de la tension artérielle, du sommeil, un boosteur des défenses immunitaires ou encore un soutien psychomoteur. Le chat est le compagnon idéal des personnes atteintes de maladies chroniques comme l’Alzheimer mais aussi de celles souffrant de dépression ou d’insomnies.

Le cochon d’Inde

4/5
Le top 5 des animaux qui nous guérissent

Le fait de caresser un cochon d’Inde (ou un lapin ou un hamster) a un effet régulateur de la fréquence cardiaque et de la tension artérielle chez les personnes angoissées ou atteintes de dysrythmie cardiaque. Grâce à sa petite taille, l’animal est particulièrement apprécié des enfants, ce qui en fait un bon médiateur pour les thérapies comportementales. L’association Ani’nomade propose même des sessions avec ces petites boules de poils pour réconforter les enfants atteints de cancer au CHU de Dijon. 

Voir la suite du diaporama

Le poisson

5/5
Le top 5 des animaux qui nous guérissent

Le fait d’observer un poisson dans son milieu aquatique à un pouvoir calmant et apaisant. Cela améliore l’humeur et la concentration. Les effets sur les malades sont tellement bénéfiques qu’un nombre croissant d'établissements médicaux s'équipent d'aquariums plus ou moins gros.

Sources

https://fondation-apsommer.org/ 

https://www.institutfrancaisdezootherapie.com/ 

https://institut.amelis-services.com/bien-vieillir/vie-sociale-fetes/interet-animaux-senior/ 

https://aninomade.fr/mediation-animale/ 

https://sante.lefigaro.fr/actualite/2014/01/22/21883-incroyables-bienfaits-aquariums-dans-hopitaux 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.