Quelles sont les glaces les moins caloriques ?

En été - et parfois même le reste de l'année - les glaces déchaînent les passions. En dessert après un repas léger, pour un goûter au bord de la piscine ou dans la rue à l'occasion d'une balade... On les apprécie autant pour leur côté gourmand que rafraîchissant.

Attention, on ne peut oublier que ces desserts sont particulièrement caloriques. Riches en sucre et en matières grasses, sans oublier les multiples additifs dont usent certaines marques pour améliorer le goût, les glaces doivent toutefois être consommées avec modération. Quelles sont celles à privilégier pour limiter les dégâts sur la lign e (et sur la santé) ? Aperçu dans notre diaporama avec Raphaël Gruman, nutritionniste.

Glace, sorbet, crème glacée... Comment s'y retrouver ?

Pour commencer, rappelons les différentes sortes de desserts glacés que l'on peut trouver. On distingue crème glacées et glaces. Les premières sont particulièrement onctueuses et contiennent un minimum de 5 % de matière grasse laitière. Elles sont obtenues par congélation d'un mélange de lait, de crème et de sucre, ainsi que d'autres ingrédients selon le parfum choisi (vanille, chocolat, fruits...). Les crèmes glacées sont particulièrement caloriques.

De leur côté les glaces sont constituées “d'un mélange pasteurisé de lait et/ou d'ingrédients à base d'œufs et/ou d'ingrédients d'origine végétale et/ou de gélatine et de sucre, aromatisée aux fruits”, indique le site de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF).

On trouve aussi les glaces à l’eau, à ne pas confondre avec les sorbets. Contrairement aux glaces et crèmes glacées, ces derniers ne sont normalement constitués que de fruits, de sucre et d’eau. Moins caloriques, ils restent malgré tout très sucrés.

Enfin, les sorbets aux fruits doivent contenir une proportion minimale de 25 % de fruits, indique la DGCCRF. Sauf dans le cas des fruits acides, ou à la saveur très prononcée, pour lesquels ce pourcentage peut descendre à 15 %. Les sorbets aux fruits à coque doivent en contenir au moins 5 %. Notez qu’il existe aussi des sorbets aux légumes, aux épices, aux plantes aromatiques ou encore à l’alcool.

Quelles sont les glaces les plus caloriques ?

Très caloriques et sucrées, les glaces constituent un "dessert plaisir". Elles ne doivent donc pas être consommées tous les jours. L’organisme met environ 3 jours à assimiler cet “écart” : vous pouvez donc déguster la glace deux ou trois fois par semaine, à condition d’éviter de consommer d’autres aliments très caloriques ce jour-là. Si vous voulez identifier les plus caloriques, on cite dans un premier temps la crème glacée riche en gras et en sucre. C'est la pire pour votre ligne. Mention spéciale pour les recettes gourmandes agrémentées de coulis, morceaux de cookies ou noix de pécan. À titre d'exemple, on compte plus de 250 kcal pour certaines spécialités de type Haagen Dazs.

Les esquimaux, avec leur enrobage au chocolat parfois agrémenté d’amandes ou de noisettes, sont aussi assez caloriques. Et tout particulièrement les magnums. Comptez environ 150 kcal pour un bâtonnet de 60 ml, et 260 kcal pour un magnum classique. Quant aux cônes, ils ne sont pas non plus pour plaire à votre ligne. Un cornet de 120 ml contient autour de 200 kcal.

Sources

Merci à Raphaël Gruman, nutritionniste

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.