Sommaire

Le métabolisme est un système complexe qui correspond à l’ensemble des réactions chimiques couplées qui se produisent au sein des cellules de l’organisme. Si nous avons l’habitude d’entendre parler de métabolisme lorsque nous souhaitons perdre du poids, ce n’est pas le seul fonctionnement corporel qu’il impacte. Humeur, vitesse de vieillissement, forme physique… Le métabolisme joue un rôle essentiel dans notre organisme.

Métabolisme : les facteurs de vieillissement

De nombreux facteurs indépendants de notre volonté peuvent impacter notre métabolisme en le rendant plus lent. C’est notamment le cas pour l’âge/le vieillissement, les changements hormonaux et les changements naturels de notre masse musculaire. Tous les secrets du métabolisme n'ont pas encore été percés par les scientifiques mais quelques études démontrent que certains facteurs liés à notre mode de vie et hygiène de vie peuvent avoir un impact positif ou négatif sur notre métabolisme. Des diététiciens se sont donc intéressés à notre alimentation et aux boissons que nous consommons pour savoir si ces derniers pouvaient ralentir votre métabolisme. La réponse est oui…

Toutes les boissons ralentissent le métabolisme

Exceptée l’eau, sachez que toutes les boissons impactent le métabolisme. En effet, lorsqu’on consomme un café, un jus de fruits ou un soda, cela nous donne l’illusion de s’être hydraté et peut donc nous empêcher de boire suffisamment d’eau. Or, la déshydratation entraîne un ralentissement du métabolisme.
Pour rappel, selon l’Anses, il est recommandé de boire 1,5 litre d’eau par jour. Cette recommandation diffère selon les besoins de chaque personne, notamment si vous pratiquez une activité physique ou en cas de fortes chaleurs.

Les boissons sucrées en cause dans le ralentissement du métabolisme

Selon les diététiciens, les boissons sucrées peuvent avoir un impact négatif sur notre métabolisme. Sodas, jus de fruits, thé sucré, mais aussi boissons énergisantes… Ces produits contiennent des sucres raffinés qui sont responsables de nombreux problèmes de santé (obésité, diabète, AVC, crise cardiaque, stéatose hépatique). Une étude a même révélé que la consommation de boissons sucrées au fructose (édulcorant au fructose) chez des personnes en surpoids ou obèses avait un impact important sur leur dépense énergétique au repos. En revanche, le fructose provenant des fruits n’aurait pas cet effet négatif sur le métabolisme. Ainsi, mieux vaut privilégier la consommation d’eau infusée de fruits frais pour un fonctionnement optimal de votre métabolisme.

L’alcool, un effet négatif sur le métabolisme

Si après avoir consommé une petite quantité d’alcool notre métabolisme s'accélère, il aurait un impact à moyen et long terme sur des facteurs jouant un rôle dans le métabolisme. En effet, une consommation excessive d’alcool peut entraîner une somnolence et/ou un sommeil perturbé. Or, le repos est un élément clé dans le bon fonctionnement de notre métabolisme. D’autre part, l’alcool provoque une déshydratation de l’organisme qui, par ricochet, ralentit, lui aussi, le métabolisme.
Pour rappel, selon le site de la Sécurité Sociale, “depuis 2017, les valeurs repères de consommation d'alcool chez l'adulte, quel que soit le sexe, a été établie à 10 verres d'alcool standard par semaine, maximum, sans dépasser 2 verres standard par jour.”

Métabolisme : les effets des boissons caféinées

La caféine a tendance à accélérer le fonctionnement du métabolisme, notamment chez les personnes ayant l’habitude d’en consommer. En revanche, lorsqu’on décide de réduire sa consommation de caféine en privilégiant les boissons décaféinées, cela va naturellement entraîner un ralentissement du métabolisme. En effet, pour des raisons médicales, certaines personnes doivent réduire leur consommation de caféine, que ce soit en buvant moins de café et toutes autres boissons contenant de la caféine comme le cola. Pour éviter ce phénomène de ralentissement du métabolisme, rester bien hydraté est essentiel ainsi que le fait de bien dormir. Pour cela, suivez ces quelques conseils :

  • Eviter la pratique sportive le soir ;
  • Dîner léger ;
  • Éteindre les écrans au moins une heure avant le coucher ;
  • Dormir dans l’obscurité ;
  • Maintenir la température de la chambre autour de 19°C ;
  • Oubliez vos soucis ;
  • Avoir des relations sexuelles régulières (augmentation de l’ocytocine et réduction du niveau de cortisol).

Sources

https://www.eatthis.com/worst-drinks-slowing-metabolism/

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/21952692/

https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/alcool-sante/definition-reperes-consommation

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.