Aubergines, tomates, epinards... Ces legumes qui se transforment en poison pour l-organisme

Les légumes et plantes font partie intégrante d'une alimentation saine et équilibrée, parce qu’ils sont riches en vitamines, en minéraux, en fibres et parce que leur effet favorable sur la santé a été démontré. Toutefois, certains d’entre eux contiennent des substances potentiellement toxiques. Découvrez lesquels dans notre diaporama.

Solanine : une neurotoxine qui entraîne des hallucinations

Certains légumes et plantes peuvent empoisonner l’organisme s'ils sont trop mûrs, mal conservés ou pas bien cuits. 

Si ces intoxications sont généralement bénignes, certaines situations peuvent mettre en danger le pronostic vital, comme le rapporte un condensé d'études, publié dans la Revue médicale suisse.

La solanine, par exemple - présente entre autres dans les pommes de terre et tomates - peut provoquer divers symptômes, comme :

  • une transpiration excessive ;
  • des vomissements ;
  • des diarrhées
  • des maux de tête ;
  • des hallucinations ;
  • une bronchospasme (contraction des poumons).

Elle présente également un effet cytotoxique sur la membrane cellulaire pouvant principalement affecter la perméabilité intestinale.

Si cette substance peut entraîner une hospitalisation en cas d'intoxication sévère, pour en guérir, il n'y a rien à faire : les symptômes disparaissent d'eux-mêmes.

Bon à savoir : certains facteurs génétiques, mais aussi les conditions de stockage, l’exposition à la lumière ou encore les meurtrissures (taches) produites pendant la récolte, peuvent augmenter significativement la teneur en solanine.

Phytohémagglutinine : gare aux troubles digestifs !

De même, il faut éviter certaines légumineuses crues ou pas assez cuites. Celles-ci contiennent de la phytohémagglutinine, une lectine qui peut provoquer une intoxication similaire à celle provoquée par la bactérie Escherichia coli.

Les symptômes se développent après une à trois heures d’incubation et comprennent des :

  • nausées et vomissements ;
  • diarrhées ;
  • douleurs abdominales.

Acide oxalique : il peut entraîner une défaillance d'organes 

L’acide oxalique est présent en grande concentration dans plusieurs légumes, dont vous retrouverez la liste dans notre diaporama.

Cette substance, se présentant sous forme de cristaux, peut provoquer des intoxications graves, notamment chez les patients en insuffisance rénale.

Une néphropathie aiguë est également possible, suite aux effets obstructifs des cristaux d’oxalate au niveau des tubules rénaux.

En cas d'intoxication, les symptômes apparaissent quelques heures après l’ingestion sous la forme de :

  • nausées ;
  • vomissements ;
  • diarrhées ;
  • convulsions ;
  • tétanie (douleurs musculaires, contractions) ;
  • douleurs abdominales ;
  • hématémèse (rejet de sang qui peut révéler une hémorragie digestive).

Tous ces signes surviennent en raison de l’effet corrosif de l’acide oxalique au niveau du tractus digestif.

Dans les cas les plus graves, le malade peut souffrir d'une acidose métabolique avec défaillance multi-organique.

> Téléchargez gratuitement le guide mutuelle senior 2022 ! En savoir plus >

Sources

Fruits et légumes : peuvent-ils être dangereux ?, Revue médicale Suisse.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.