Les 10 pires erreurs culinaires... a ne plus jamais commettre

En mettant de l'huile d'olive dans l'eau bouillante pour cuire vos linguine vous pensiez bien faire ? Grave erreur. Cette fausse bonne idée - transmise de génération en génération - est à bannir de votre cuisine. Tout comme bien d'autres... Medisite vous dresse la liste de toutes ces habitudes culinaires à proscrire.

Certaines erreurs ruinent les bienfaits santé des aliments

Toutes les erreurs commises en cuisine ne sont pas "dramatiques". Pour autant, d'autres ruinent votre santé. 

Cuire des légumes à l'eau bouillante, par exemple, peut annuler   tous leurs bons effets, en éradiquant jusqu'à 50 % des nutriments.

En effet, certaines vitamines, plus fragiles que d'autres, se dissolvent dans l’eau, comme la vitamine C.

"La vitamine C est la plus fragile de toutes les vitamines, car elle est sensible à la chaleur, mais aussi à l'eau, à l'air et à la lumière", signale l'Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail).

Cuisiner sans prendre de risque : mode d'emploi 

Avant d'entrer dans le vif du sujet, rappelons que pour bien cuisiner, il faut du bon matériel. Mais aussi du bon sens ! Voici quelques bonnes habitudes pour prévenir les risques microbiologiques en cuisine : 

  • Avant et pendant la préparation des repas, bien se laver les mains avec de l'eau et du savon
  • Éviter de préparer les repas en cas de symptômes de gastro-entérite. En cas d’impossibilité de se faire remplacer, être très vigilant sur le lavage des mains et privilégier des aliments nécessitant peu de préparation.
  • Si des aliments se répandent dans le réfrigérateur, nettoyer sans tarder au détergent les surfaces salies. Un nettoyage complet du réfrigérateur doit être pratiqué autant que nécessaire et au moins une fois par an. 
  •  À chaque type d’aliment sa planche à découper : en réserver une à la viande et aux poissons crus, et une autre aux produits cuits et aux légumes propres. Une fois les aliments cuits, ne pas réutiliser les plats et ustensiles utilisés pour les transporter crus.
  • Pour limiter le risque de multiplication des micro-organismes, ne pas conserver les aliments plus de 2 heures à température ambiante avant réfrigération.
  • Pour la conservation des produits traiteurs, plats cuisinés, pâtisseries à base de crème, ou aliments "très périssables" non préemballés, sur lesquels ne figure pas de date limite de consommation, une durée inférieure à 3 jours est fréquemment recommandée.  
  • Maintenir la température à 4 °C dans la zone la plus froide du réfrigérateur et vérifier l’étanchéité de ses portes.
  • Pour les protéger des pathogènes, la consommation de la viande hachée bien cuite à cœur est recommandée aux jeunes enfants, aux femmes enceintes et aux personnes immunodéprimées.  
  • La consommation de viande ou de poisson cru (en tartare ou carpaccio) et de produits laitiers au lait cru (à l’exception des fromages à pâte cuite pressée comme le gruyère ou le comté) est fortement déconseillée aux enfants, aux femmes enceintes et aux personnes immunodéprimées.
  • Les repas et biberons de lait des nourrissons nécessitent une attention particulière : ne pas les conserver plus de 48 heures à 4 °C. Pour les bébés les plus sensibles aux infections, privilégier des préparations stériles sous forme liquide.

Sources

Conseils d'hygiène dans la cuisine, 27 mars 2020, Anses.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.