Sommaire

Position gynécologique : confortable pour les médecins

position gynécologique accouchementComment : La future maman est sur le dos, allongée ou semi-assise, elle a les jambes relevées (posées sur des étriers) et les cuisses écartées.


Avantage : "Elle est confortable pour le corps médical lors d’un accouchement médicalisé" explique Evelyne Cosquer-Fery, sage-femme. Elle favorise en effet le travail de l’accoucheur au moment de la sortie de l’enfant. Elle permet aussi à la future maman de se reposer pendant le travail.


Inconvénient : "Elle ne facilite pas les mécanismes physiologiques de l’engagement de la tête dans le bassin et l’expulsion", poursuit la sage-femme. De plus, certaines mamans peuvent se sentir "bloquées" dans leur douleur en restant dans cette position.


A savoir : Une version "aménagée" de la position gynécologique décrite par Bernadette de Gasquet fait désormais partie des protocoles de l’accouchement. La femme est allongée sur le dos, en position d’étirement, les genoux plus serrés que les pieds, elle s’agrippe à ses genoux ou à la tête du lit au moment de l’expulsion et pousse quand elle expire, non en bloquant sa respiration.

Position sur le côté : elle améliore l'ouverture du bassin

position coté pour accoucherComment : La future maman est allongée sur le côté gauche pour libérer la veine cave. Sa jambe supérieure est surélevée, repliée vers la poitrine et posée sur un étrier. Sa jambe inférieure est allongée. La position sur le côté est plutôt aux réservées aux femmes multipares.


Avantage : "Cette position améliore l’ouverture du bassin, préserve les muscles du périnée et diminue le risque de souffrance fœtale en permettant une oxygénation maximale du bébé" indique Evelyne Cosquer-Fery.


Inconvénient : Accoucher sur le côté ne présente pas d’inconvénients majeurs mis à part que cela peut devenir inconfortable pour les hanches à la longue.

Position accroupie : elle favorise la descente du bébé

accroupie accoucherComment : La future maman est accroupie sur un siège spécial ou dispose d’un équipement de suspension (ex : une barre fixée au-dessus de la table d’accouchement).


Avantages : Cette position profite de l’effet de la pesanteur ce qui favorise l’engagement et la descente du fœtus et un bon relâchement du périnée (il y aurait moins de déchirures). Le bassin est complètement libre de bouger.


Inconvénients : Elle demande beaucoup d’efforts physiques à la future maman.

Position debout : il faut tenir le coup !

accoucher deboutComment : La future maman reste ici à la verticale. Cette position reste peu pratiquée en France.


Avantages : Le travail de l’accouchement serait mieux supporté en position verticale, il y aurait ainsi moins de douleurs notamment dans le bas du dos. Elle profite aussi de l’effet de la pesanteur ce qui aide le bébé à descendre et à mieux se placer dans le bassin de la maman. La maman dispose d’une liberté de mouvement : elle peut marcher, se balancer, s’étirer.


Inconvénients : La position peut être difficile à tenir en fin de travail. Elle demande une grande force musculaire à la maman.

Position à quatre pattes ou à genoux : des contractions moins douloureuses

accoucher quatre pattesComment : La femme est à quatre pattes ou à genoux, buste relevé et bras en appui sur une chaise ou un ballon.


Avantages : Cette position réduirait les douleurs des contractions car elle libère le sacrum du poids de l’utérus. Elle profite de la pesanteur de qui facilite le placement du bébé dans la bonne direction.


Inconvénients : Ces positions peuvent être fatigantes en fin de travail pour les mains, les genoux et les poignets. Elle est déconseillée aux femmes qui ont peu de tonus abdominal.

Position assise : moins de douleurs dans le dos

accoucher assisComment : La future maman est assise et penchée vers l’avant, assise sur un ballon d’accouchement ou assise à califourchon sur une chaise avec un oreiller entre son ventre et le dossier.


Avantages : Cette position diminue les douleurs dorsales. Le ballon d’accouchement est un outil efficace pour masser la zone périnéale et la détendre. La pesanteur dirige le bébé dans la bonne direction, facilite son engagement et sa descente.


Inconvénients : La position demande des efforts à la femme. Elle entraîne une pression importante, déconseillée en cas d’hemorroides et/ou de périnée fragile.

Positions d’accouchement : renseignez-vous avant !

choisir position accoucherOn peut avoir envie d’accoucher accroupie, assise ou debout sans en avoir vraiment le choix. Certains établissements ne proposent que la position gynécologique ou une variante, mais pas plus. Cela dépend de la pratique des sages femmes et des installations disponibles dans les maternités. Renseignez-vous avant de vous inscrire. Il est aussi important que le futur papa soit consulté pour le choix de la position. Certains peuvent être réticents à l’idée d’assister à l’accouchement de leur femme à quatre pattes ou debout par exemple. Parlez-en ensemble.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.