Les troubles de la vulve après l'accouchement

Après l'accouchement, l'hygiène intime est primordiale. La vulve peut être le siège d'une déchirure ou d'une épisiotomie et cela peut laisser des séquelles si les soins ne sont pas faits correctement.
Istock

Quels sont les principaux troubles de la vulve après l'accouchement ?

L'accouchement provoque des sensations multiples au niveau du périnée. Il n'est pas rare que la sage-femme ou l'obstétricien ait recours à l'épisiotomie pour éviter une déchirure. Les suites de l'épisiotomie peuvent être simples si l'hygiène intime est respectée et les soins faits correctement et quotidiennement. Après un accouchement difficile et prolongé, on peut également observer un œdème des lèvres, uni ou bilatéral, et des douleurs vulvaires qui peuvent gêner la position assise, la miction ou la reprise des rapports sexuels.

Comment éviter les complications vulvaires après l'accouchement ?

Pour éviter les complications périnéales après l'accouchement, la rééducation périnéale doit être entreprise dès que possible. En ce qui concerne la vulve, et si elle a été le siège d'une déchirure ou d'une épisiotomie, les soins de désinfection doivent être pluriquotidiens pendant plusieurs jours. En cas de forte douleur ou d'écoulement purulent, il est important de consulter un gynécologue ou une sage-femme car la complication de l'épisiotomie par un abcès n'est pas rare. C'est alors douloureux, long et difficile à traiter. Les œdèmes des lèvres disparaissent spontanément mais peuvent laisser des séquelles inesthétiques.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):