Déclenchement artificiel : les 4 choses à savoir

Vous êtes sur le point d'accoucher mais le travail a du mal à démarrer ? Vous souhaitez programmer votre accouchement ? Voici l'essentiel à savoir sur le déclenchement artificiel.
Sommaire

Dans quels cas déclenche-t-on le travail ?

Dans quels cas déclenche-t-on le travail ?© FotoliaLes professionnels de santé présents à l'accouchement peuvent décider de déclencher le travail pour des raisons médicales ou de convenance.

- Raisons médicales : dépassement de terme (il peut être risqué pour l'enfant dans certains cas), rupture prématurée de la poche des eaux avant le début du travail (risque d'infection pour l'enfant). Dans ce dernier cas, le déclenchement est proposé après un certain temps d'attente sous antibiotiques sachant qu'il est généralement déconseillé d'attendre plus de 2 jours.

- Raisons de convenance ou "accouchement programmé" : lors d'une grossesse normale, ce type de déclenchement n'intervient pas avant la 39e semaine de grossesse, seulement si le col est ramolli et un peu ouvert et en l'absence de césarienne antérieure. Si vous avez demandé ce déclenchement, sachez que vous pouvez revenir sur votre décision tant que celui-ci n'est pas commencé. S'il vous a été proposé par la maternité, vous avez le droit de refuser.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):
La rédaction vous recommande sur Amazon :