Sommaire

Quelles méthodes naturelles sont à la disposition des femmes qui souhaitent un accouchement naturel, sans anesthésie péridurale ? Medisite a posé la question à Barbara Bouhanna, sage-femme sophrologue à Paris. La professionnelle déclare d'emblée que "la péridurale est dans certains cas une indication médicale".

"Je tiens donc à dire aux femmes que si la péridurale est un choix dans la majorité des cas, elle peut aussi ne pas l'être. À une femme qui a le projet d'accoucher sans péridurale, je lui conseille donc de laisser toutefois la porte ouverte à la réalité. On ne sait pas comment un accouchement va se dérouler tant qu'on ne le vit pas. Il me semble important d'être capable d'accepter les choses telles qu'elles viennent sous peine de générer des déceptions et frustrations", explique la professionnelle.

Une préparation psycho-corporelle pour gérer la douleur

Accoucher sans péridurale est un projet qui nécessite préparation et anticipation. Barbara Bouhanna recommande donc de se renseigner assez tôt sur les différentes méthodes à disposition, choisir celles qui convient le mieux et prendre le temps de bien s'entraîner. "Il s'agit d'allier à la préparation intellectuelle à l'accouchement, notamment enseignée lors des cours de préparation classiques, une préparation psycho-corporelle qui favorisera l'écoute des sensations, une meilleure gestion de la douleur et une compréhension de ses mécanismes, une meilleure respiration et les visualisations positives". Il existe à ce titre de nombreuses méthodes naturelles pour aider les futures mamans. Medisite vous en détaille 7.

1 - La sophrologie

La sophrologie réunit un ensemble de techniques de relaxation, de respiration et d'imagerie mentale qui agit sur le corps et l'esprit. Au quotidien, cette discipline vise à trouver un équilibre mental, corporel et permet par ricochet de prévenir le stress et l'anxiété.

"La sophrologie peut effectivement être une aide le jour de l'accouchement, car elle travaille sur la respiration et la pensée positive. Elle permet d'accueillir les contractions de manière positive, d'écouter son corps, sans jugement, sans apriori, juste ressentir pour avoir une perception la plus fine possible des sensations du corps et notamment de la douleur", explique Barbara Bouhanna.

2 - La pleine conscience

La pleine conscience, c'est le retour à soi, à ses sensations, au moment présent. Lors d'un accouchement, elle permettra, en étant à l'écoute de son corps et de ses sensations, de savoir utiliser les contractions.

"La sophrologie et la pleine conscience sont très proches. Dans ma pratique, je donne 3 ou 4 séances à la future maman et je lui explique que cela ne fonctionnera que si elle s'entraîne seule. Il s'agit de vivre différemment son corps, ses sensations, le moment présent. C'est un véritable changement de paradigme et s'agissant de l'accouchement, la femme doit comprendre qu'elle a les ressources nécessaires pour y parvenir seule et qu'elle est capable de s'accompagner elle-même, en autonomie", explique la sage-femme.

3 - L'hypnose

L'hypnose est un état de conscience modifiée qui le jour de l'accouchement permettra de détourner l'esprit de la douleur, en le focalisant sur des pensées apaisantes.

"L'hypnose agit aussi très efficacement sur la respiration et les visualisations positives. On peut être formé à l'auto-hypnose, mais on est, selon moi, plus rapidement autonome en sophrologie qu'en hypnose", prévient Barbara Bouhanna.

Qu'il s'agisse d'hypnose, de pleine conscience et de sophrologie, il s'agit en plus d'un accompagnement par un professionnel, d'un entraînement personnel assidu. Il existe d'autres méthodes naturelles surprenantes pour aider les futures mères dans un accouchement naturel.

L'acupuncture

L'acupuncture peut aussi être une alternative à la péridurale. En amont de l'accouchement, elle peut aider à préparer et assouplir le col notamment. En salle d'accouchement, de plus en plus de sages-femmes sont formées à cette pratique. "L'acupuncture favorise la dilatation et aide à faire descendre le bébé. Elle aide aussi à réduire les douleurs localisées", note Barbara Bouhanna.

Le chant prénatal

Le chant prénatal consiste à émettre des sons graves, aide à travailler le souffle et à se détendre. "Il s'agit d'émettre des sons qui améliorent les capacités respiratoires, surtout l'expiration, la plus importante dans l'accouchement. Elle permet également de gérer la douleur grâce aux vibrations déclenchées par les sons graves", détaille Barbara Bouhanna, sage-femme sophrologue à Paris.

La méthode Bonapace

Cette méthode née au Canada, créée par la spécialiste de la douleur Julie Bonapace (prononcer bonapatché), est particulièrement reconnue pour diminuer la douleur le jour de l'accouchement. En associant plusieurs techniques - la digitopression, les massages et la relaxation - , la méthode Bonapace permet de comprendre les mécanismes de la douleur en restant à l'écoute de ses sensations. Cette préparation à l'accouchement donne un rôle majeur au conjoint qui aura été formé à ces différentes technique s pour soulager la mère en salle de travail. Elle pourra alors concentrer son esprit sur l'accouchement en lui-même.

Le yoga

Avant l'accouchement, le yoga est une discipline que peuvent pratiquer les femmes pour rester dynamiques et pour prévenir les douleurs et zones de tensions qui surviennent durant la grossesse. Cette discipline peut aussi aider une femme qui souhaite accoucher naturellement, avec des postures et des exercices de respiration adaptés.

"Une femme qui pratique le yoga gère mieux la respiration et surtout, on observe que ces patientes sont plus participatives et actives lors du travail. On le sait, plus on est partie prenante d'une aventure, sans passivité, mieux on supporte la douleur. Plus on a une conscience corporelle et respiratoire, mieux on s'en sort dans la gestion de la douleur. C'est en cela que la yoga peut être très utile", conclut Barbara Bouhanna.

> Sécurisez vos proches, votre patrimoine et vos revenus !

Sources

Merci à Barbara Bouhanna, sage-femme sophrologue à Paris.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.