L’épisiotomie est une incision pratiquée par la sage-femme ou le gynécologue au moment de l’accouchement. Cette incision est médio-latérale en France, c’est-à-dire sur trois plans :

  • Le vagin ;
  • La peau ;
  • Le muscle.

La sage-femme ou le gynécologue a recourt à l’épisiotomie si le périnée est très (trop) tonique et que l’équipe médicale redoute une déchirure jusqu’au rectum, ou si le rythme cardiaque du bébé ralenti et qu’il faut le sortir au plus vite. “Sachez qu’environ 70% des patientes qui accouchent ont une péridurale. Au moment de l’incision, ces dernières ne ressentent donc pas la douleur de l’acte” précise Laura-Charlotte Bruneau, sage-femme.

La cicatrisation de l’épisiotomie dépend de chaque femme, mais les points utilisés sont généralement résorbables et partent en 10 à 15 jours” ajoute-t-elle.

Épisiotomie : que faire en cas de douleurs ?

L’épisiotomie peut être douloureuse dans les jours suivants la naissance du bébé. L’équipe médicale de la maternité peut vous proposer des antalgiques types paracétamol ou ibuprofène si les douleurs sont vives. “L’acupan peut être proposé aux patientes si le paracétamol ou l’ibuprofène ne suffisent pas à soulger les douleurs” précise la sage-femme. On peut aussi proposer de soulager les femmes avec une poche de glace.

“A plus long terme, c’est-à-dire, après le retour à la maison, si des douleurs persistent, elles peuvent être dues à un point de suture un peu trop serré. La sage-femme qui vous rend visite lors des premiers jours au retour à domicile peut proposer de retirer le point” explique Laura-Charlotte Bruneau.

Aller aux toilettes après une épisiotomie

“Généralement, le transit est un peu long pour revenir après un accouchement. Les femmes ont surtout peur qu’un point de suture “saute” quand elles vont à la selles. Qu’elles se rassurent, c'est quasiment impossible. Si cela devait arriver, ce n’est pas grave qu’un point ou deux lâchent. Mieux vaut éviter de pousser et demander un médicament laxatif qui peut permettre de soulager la patiente. Concernant la miction (les urines), nous conseillons de verser un peu d’eau en même temps que l’urine afin de la diluer et de la rendre un peu moins acide. Les femmes peuvent aussi se rincer à l’eau après la miction et s’essuyer en tamponnant pour éviter que les points ne s’accrochent au papier hygiénique” informe la sage-femme.

Épisiotomie et hygiène intime

La sage-femme conseille aux femmes de faire une toilette par jour avec un savon au pH neutre, “si cela peut les rassurer, il est possible d’utiliser un savon d’hygiène intime” précise-t-elle. “Après l’accouchement, les femmes ont ce qu’on appelle des lochies, des saignements qui nécessitent de changer régulièrement ses protections hygiéniques” complète Laura-Charlotte Bruneau.

La sexualité après l’épisiotomie

De nombreuses femmes se posent la question de la reprise de la sexualité après une épisiotomie : “médicalement il n’y a aucune contre-indication à reprendre sa vie sexuelle après une épisiotomie. Il est simplement essentiel que les deux membres du couple se sentent prêts et qu’ils en aient envie. En moyenne, la reprise de la sexualité se situe autour de 40 jours après l’accouchement. Personnellement, je dis souvent à mes patientes d’attendre que la cicatrisation soit complète, mais cela ne repose sur aucune donnée médicale. Pour que la pénétration se passe bien, je conseille d’utiliser un lubrifiant afin d’être dans les meilleures conditions. En revanche, si des douleurs persistent pendant les rapports jusqu’à 6 mois, voire 1 an, il faut aller consulter une sage-femme, un gynécologue ou un sexologue” explique Laura-Charlotte Bruneau.

Peut-on faire du sport après une épisiotomie ?

Il ne s’agit pas tant d'épisiotomie que de périnée pour la question de la reprise d’une activité physique. Les femmes ayant accouché doivent attendre 6 à 8 semaines pour commencer la rééducation du périnée. Une fois cette rééducation terminée, elles pourront reprendre le sport” précise la sage-femme.

> Sécurisez vos proches, votre patrimoine et vos revenus !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.