Le lubrifiant

La lubrification est à la femme ce que l’érection est à l’homme : la manifestation de l’excitation. Plus ou moins abondante selon les femmes, cette sécrétion est parfois absente.

"Outre des raisons organiques qui doivent être vérifiées par un gynécologue, des raisons psychologiques sont souvent à l’origine du manque de lubrification. Que ses peurs soient conscientes ou non, la femme aura du mal à s’autoriser à avoir du désir sexuel. En quelque sorte, le corps se met en défense d’une relation qui serait mal vécue psychiquement et bloque la lubrification", explique Marie-Line Urbain, sexothérapeute.

La solution ? Avoir recours à un gel lubrifiant pour faciliter la pénétration et ainsi éviter les douleurs. À noter : si le trouble persiste, il est recommandé de consulter un gynécologue qui identifiera la cause du problème.

Une rééducation périnéale

Lorsqu’une femme souffre de vaginisme, ses muscles vaginaux se contractent involontairement, ce qui rend toute pénétration impossible. La rééducation périnéale se révèle alors être la meilleure solution pour ne plus souffrir puisqu’elle permet de prendre conscience de son périnée, un muscle qui est très sollicité lors de l’accouchement, mais qui peut être aussi stimulé pour améliorer la vie sexuelle. Il s’agit d’apprendre à le contracter, mais surtout à le décontracter en cas de stress.

"La contraction involontaire lors du vaginisme étant rarement perçue par la femme, la rééducation permet de mieux connaître son corps et de pouvoir relâcher cette zone lors des rapports", souligne la spécialiste.

La relaxation

L’objectif de la relaxation ? Apprendre à apprivoiser son corps pour comprendre le rapport que l’on entretient avec son intimité et se décontracter, tant d’un point de vue nerveux que musculaire.

"Il existe des méthodes fonctionnelles pour aider à dépasser le vaginisme, mais la meilleure option reste la thérapie. Dans la mesure où le corps réagit à une peur inconsciente, rendant le rapport impossible, il est primordial de rassurer cette partie avant de travailler sur le corps", nuance la sexothérapeute.

Le dilatateur vaginal

Le dilatateur vaginal, également appelé bougie, est un dispositif en plastique de forme cylindrique et allongée, qui permet de faire travailler les muscles vaginaux. Visant à détendre et assouplir les muscles du vagin, il se révèle d’une grande efficacité et permet à la femme d’apprivoiser la pénétration.

Avec des exercices quotidiens, on obtient d’excellents résultats rapidement.

S’attarder sur les préliminaires

Lorsque la pénétration s’avère difficile, il est bon de s’attarder sur les préliminaires, car ils font monter l’excitation et permettent de préparer la pénétration. Caresses, regards, mots doux… Les préliminaires précèdent le rapprochement amoureux et sont essentiels pour que la femme se sente détendue et en confiance.

De nombreux hommes ont tendance à se focaliser uniquement sur le sexe, alors qu’il est primordial de stimuler les différentes zones érogènes pour que la femme soit vraiment dans les meilleures conditions.

> Téléchargez gratuitement le guide mutuelle senior 2022 ! En savoir plus >

Sources

Remerciements à Marie-Line Urbain, sexothérapeute

mots-clés : Rapport sexuel
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.