L’allaitement inhibe-t-il l’ovulation ?

C’est un fait : l’allaitement maternel a une réelle influence sur le déroulement du cycle menstruel féminin, puisqu’il impacte directement la sécrétion des hormones responsables de l’ovulation. Mais attention, cela ne signifie pas pour autant que le fait de nourrir son bébé au sein constitue un moyen de contraception fiable. La protection contre une nouvelle grossesse n’est, en effet, effective que si la maman remplit plusieurs conditions : allaitement exclusif, bébé de moins de 6 mois, intervalle entre chaque tétée inférieur à 6 h, 6 tétées longues ou 10 tétées courtes quotidiennes, absence de retour de couches.

Peut-on ovuler sans avoir de règles ?

La réponse est non ! Quand il y a ovulation, les menstruations suivent obligatoirement 14 jours plus tard. Cependant, il peut arriver que certaines ovulations ne parviennent pas à leur terme et soient incomplètes. Dans ce cas-là, l’ovule expulsé ne sera pas fonctionnel. Si la femme allaitante n’a pas ses règles, c’est que le retour de couches ne s’est pas produit et, par conséquent, que le processus ovulatoire ne s’est pas remis en marche. Ce dernier peut toutefois reprendre à tout moment. C’est la raison pour laquelle il est impératif de prendre des dispositions contraceptives pour éviter une grossesse non désirée.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.