Fin de grossesse : les différents types de contractions

Il existe deux types de contractions durant la grossesse : les vraies et les fausses.  Si vous êtes en fin de grossesse et avez peur de ne pas reconnaitre les vraies contractions qui annoncent le déclenchement du travail, voici comment les différencier.
Istock

Les fausses contractions utérines

Elles sont indolores et sont perceptibles à partir du 4e mois de grossesse. Leurs fréquences augmentent au fur et à mesure de l'avancée de la grossesse. Ces types de contractions sont dus au développement du bébé, elles permettent de positionner le bébé dans la poche de liquide amniotique. Le ventre se durcit environ 45 secondes puis se relâche. Elles peuvent survenir 10 à 15 fois par jour, surtout en fin de journée si vous êtes fatiguée.

Les vraies contractions utérines

Ce sont elles qui provoquent la dilatation du col de l'utérus et permettent la descente du bébé dans le bassin jusqu'à son expulsion. Il est difficile de les décrire car chaque femme à une résistance différente face à la douleur. Il peut s'agir de fortes crampes abdominales ou lombaires. Les vraies contractions utérines ne trompent pas, car elles sont de plus en plus fréquentes (toutes les 30 minutes au début, toutes les 5 minutes à la fin), de plus en plus longues et de plus en plus douloureuses. Le travail peut durer entre 8 et 14 h si c'est votre premier enfant, donc inutile de courir à la maternité dès la première contraction. En revanche, si ce n'est pas votre premier accouchement, celui-ci peut être beaucoup plus rapide.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):