Sommaire

Comment ça marche ?

peridurale grossesseLa péridurale permet de bloquer provisoirement la transmission du message douloureux des nerfs venant de l’utérus, du col et du périnée grâce à l’injection d’un anesthésique local et d’un dérivé morphinique dans l’espace péridural. Pour un accouchement, les doses de produits utilisées permettent de conserver motricité et sensibilité. Indispensable, pour que vous puissiez pousser et participer à la naissance de votre bébé !

Comment est-elle posée ?

peridurale encinte grossesseAfin que la procédure ne soit pas douloureuse, le médecin insensibilise la peau de votre dos avec une anesthésie locale. Ça picote un peu ! Puis il accède à l’espace péridural en introduisant entre deux vertèbres lombaires, un cathéter (fin tuyau) à l’aide d’une aiguille spéciale. Pas d’inquiétude ! Une fois le cathéter en place, l’aiguille est retirée.
L’effet antidouleur est obtenu soit par des injections répétées de produit dans le cathéter, soit en administrant l’anesthésique en continu grâce à une seringue électrique. Autre option possible, vous gérez vous-même les injections de calmant en appuyant sur un bouton. Actuellement la technique préconisée est la péri-rachi-analgésie combinée (PRC).Une injection est réalisée directement dans le liquide céphalo-rachidien (rachianalgésie) avec un effet antidouleur immédiat puis un cathéter est placé en péridurale.

A quel moment ?

peridurale quand enceinteLa péridurale est posée à votre demande. Soit en début de travail si vous ressentez déjà des contractions pénibles. Où beaucoup plus tard, jusqu’à 8 cm. Mais elle est plus facile à mettre en place quand les douleurs sont encore supportables et que vous pouvez rester bien immobile. Elle peut aussi être proposée par l’équipe obstétricale en cas de déclenchement du travail, d’utilisation d’ocytociques pour renforcer les contractions ou si des forceps ou une césarienne sont décidés. Après la naissance aussi, pour pratiquer une délivrance artificielle et après l’accouchement en cas de révision utérine.

Combien de temps dure-t-elle ?

peridurale temps duréeLa péridurale agit en 10 à 15 mn environ. Elle dure autant de temps qu’on le souhaite. Une fois qu’elle n’est plus nécessaire, l’anesthésiste retire le cathéter. Ses effets s’estompent en 2 à 3 heures et la récupération est complète après 4 à 6 heures.

Quels sont les inconvénients et les risques ?

peridurale jambes lourdes risquesComme tout acte médical, la péridurale n’est pas dénuée d’effets secondaires. Une sensation de jambes lourdes ou une difficulté à bouger les jambes peut survenir temporairement. De même, une mini décharge électrique lors de la pose. Comme le bas du corps est "endormi", l’envie d’uriner est souvent diminuée et un sondage de votre vessie peut être nécessaire. La péridurale peut provoquer une baisse de tension pouvant avoir des conséquences sur le bébé. Celle-ci sera donc surveillée de près durant tout l’accouchement. Parfois la péridurale peut être insuffisante ou incomplète. Si c’est le cas le médecin la repose ou déplace légèrement le cathéter. Chez certaines d’entre vous, les produits utilisés peuvent causer des démangeaisons. De même des douleurs au point de ponction sont fréquentes mais disparaissent spontanément en quelques jours. Plus rarement l’aiguille peut perforer une membrane, la dure-mère, et entrainer des maux de tête. Si les antalgiques et le repos ne suffisent pas, l’anesthésiste "colmatera" la brèche grâce à un traitement spécifique. La survenue de complications sévères neurologiques ou infectieuses est extrêmement rare (< 1 / 1million) si l'on respecte les contre-indications et les précautions de mise en place du cathéter.

Quelles sont les contre-indications ?

peridurale contre indicationsVous ne pourrez y avoir droit si vous êtes allergique aux produits utilisés ou si vous présentez une infection au niveau du point de ponction ou une infection plus générale. La fièvre est aussi peu compatible avec une péridurale. De même, un trouble de la coagulation à cause des risques de saignements. Ou certains désordres neurologiques.

Quels examens avant ?

peridurale examensUne visite avec le médecin anesthésiste est obligatoire au 8ème mois pour toutes les futures mamans. Le médecin vous informe sur la péridurale, recherche une éventuelle anomalie de la coagulation en vous interrogeant sur vos antécédents familiaux ou personnels. De même vos allergies ou traitements en cours sont passés à la loupe. Vous serez questionnée sur le déroulement de votre grossesse ainsi que sur vos antécédents obstétricaux et chirurgicaux. Puis l’anesthésiste pratiquera un examen clinique complet. Si besoin un bilan sanguin à réaliser un mois avant la date prévue d’accouchement peut vous être prescrit.

Combien ça coûte ?

Les frais d'accouchement y compris la péridurale sont remboursés à 100 % sur la base des tarifs de l'Assurance Maladie. Mais des dépassements d’honoraires peuvent vous être demandés si l’anesthésiste exerce en secteur 2 dans le public ou le privé. Renseignez-vous.

Et pour une césarienne ?

peridurale cesarienneSauf extrême urgence ou contre-indications, on utilise la péridurale ou la rachianesthésie lors d’une césarienne. Les risques de ces deux techniques sont moins importants que ceux d’une anesthésie générale et cela permet à la maman de vivre pleinement la naissance de l’enfant.

Quelles alternatives ?

peridurale yogaLes méthodes douces (relaxation, respiration, bains, yoga, sophrologie…), l’hypnose ou l’acupuncture mais également certaines positions peuvent vous aider à gérer la douleur.

> Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 et économisez sur votre facture santé ! En savoir plus >

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.