Sommaire

Le gingembre est une plante originaire d’Asie dont la racine (rhizome) possède des vertus thérapeutiques indéniables, notamment parce qu’elle contient une quarantaine de composés antioxydants. Cette composition unique en fait même l’un des aliments les plus riches en antioxydants et un allié parfait pour l’hiver.

Le gingembre pour faire le plein d’énergie

Dès le mois de novembre, l’intensité de la luminosité naturelle baisse considérablement, les jours raccourcissent, les températures se rafraîchissent et les virus saisonniers font leur apparition. La période est donc propice à ce que l’on appelle la fatigue hivernale. Il s’agit d’une importante baisse d’énergie, qui se fait sentir généralement dès le réveil, d’une perte d’élan, de dynamisme et même d’optimisme. Cette lassitude influe sur notre moral, notre motivation et notre productivité au travail. Alors pour lutter contre cette apathie et rebooster l’humeur, rien de mieux que le gingembre. Également connu pour ses propriétés aphrodisiaques, il est surtout un véritable booster d’énergie. Ses minéraux stimulent l’organisme luttant ainsi contre la fatigue. "Il redonne du tonus, de la vitalité", confirme Sandra Ferreira, diététicienne-nutritionniste et chroniqueuse sur SqoolTV. C’est un bon moyen de retrouver de l’énergie au quotidien de façon naturelle.

Le gingembre pour booster l’immunité

S’il est aussi recommandé en hiver, c’est que de nombreuses études ont démontré que le gingembre renforce le système immunitaire et limite le risque d’être touché par un virus hivernal. Selon Santé Publique France, la grippe toucherait par exemple entre 2 et 6 millions de personnes chaque année dans l’Hexagone. De même que chaque hiver, entre 1,4 et 4 millions de consultations chez le généraliste concernent un cas de gastro-entérite aiguë. Heureusement, "cette épice protège des rhumes, explique la spécialiste. Certaines de ses molécules sont également anti-inflammatoires et soulagent les maux de gorge et de tête. Ses propriétés expectorantes permettent d'apaiser les toux grasses". Véritable allié pour l’hiver, le gingembre est également antipyrétique, c’est-à-dire un puissant remède contre la fièvre.

Le gingembre pour lutter contre le froid

Plusieurs études ont confirmé que le gingembre avait la particularité d’augmenter la température corporelle. En stimulant l’organisme, le gingérol, qui est l’un de ses principes actifs, améliore en effet la circulation sanguine, ce qui engendre un afflux de sang vers les organes et les extrémités. Une étude américaine a par exemple confirmé en 2005 que "le pain au gingembre augmentait la température de certaines parties du corps par rapport au pain sans gingembre". Les chercheurs avaient alors conclu que "le gingembre augmente effectivement la température de surface du corps, comme le veut la tradition chinoise depuis les temps anciens".

En 2018, une autre étude a démontré que cette épice avait comme effet de réchauffer la température de la surface de la peau. Six femmes avaient bu 280 ml d'une boisson contenant 0,07 % d'extrait de gingembre ou un placebo dans une pièce à température contrôlée (21°C). Résultat : la température de la paume de leur main, après ingestion de la boisson au gingembre, avait augmenté pendant 20 minutes, contre seulement 10 minutes après avoir bu le placebo. "La boisson contenant de l'extrait de gingembre peut donc améliorer la sensibilité au froid", avaient conclu les scientifiques.

Le gingembre pour lutter contre les nausées

Raclette, fondue, bûche de Noël, chocolat, galette des rois… C’est bien connu, nous mangeons davantage en hiver qu’en été. Outre le fait que les festivités saisonnales s’y prêtent, nous avons aussi besoin de maintenir la température de notre corps et de compenser sa perte d’énergie (qui est plus conséquente à cause du froid) en ingérant plus de calories. A bien des égards, cette surconsommation peut provoquer des troubles du système digestif, comme des nausées et des vomissements. Là encore, "le gingembre présente des bénéfices puisque c’est un anti-nauséeux efficace, ajoute Sandra Ferreira. J’en conseille même souvent aux femmes enceintes ou aux personnes qui ont le mal des transports".

Le gingembre peut se consommer rappé dans les plats ou en tisane. Sachez tout de même qu’il vaudrait mieux privilégier le gingembre frais : "Il perd en vitamine C lorsqu’il est consommé sec, confirme la diététicienne. Il suffit donc d’acheter des racines de gingembre au rayon fruits et légumes d’un supermarché, d’en trancher quelques lamelles et de les laisser infuser dans de l’eau chaude". Vous obtiendrez une tisane aux propriétés énergisantes, réchauffantes et protectrices pour affronter l’hiver.

> Les biens rares des plus grands promoteurs sont sur Immo.planet !

Sources

https://www.santepubliquefrance.fr/les-actualites/2021/epidemies-hivernales-saison-2021-2022

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6196930/

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7019938/

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3665023/

https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S2405654519300526

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.