Sommaire

Le masque grand public va bientôt devenir votre meilleur ami. Réutilisable et lavable, celui-ci a pour objectif de vous protéger dès que vous sortez. Pour le moment, il n'est obligatoire qu'à partir du 11 mai dans les transports en commun, où le risque de contamination est très élevé. Mais rien ne vous empêche d'en porter un dès aujourd'hui, en particulier lorsque vous allez faire des courses à l'extérieur de chez vous.

Masque grand public : combien de temps dure-t-il ?

L'utilisation d'un masque grand public en tissu ne doit pas dépasser une durée de quatre heures.

Par ailleurs, il doit être lavé à chaque fois qu'il a été utilisé, c'est pourquoi vous devrez vous en procurer plusieurs, afin de les faire tourner.

Au minimum, l'Afnor recommande d'en avoir 3, en particulier pour les personnes qui travaillent à l'extérieur du domicile : 1 pour le matin, 1 pour l’après-midi et 1 éventuellement de secours.

Bon à savoir : n’oubliez pas de vous laver les mains ou d’utiliser un gel hydroalcoolique avant de mettre un masque et une fois que vous l’avez enlevé.

Combien de fois puis-je utiliser un masque en tissu ?

L'Association française de normalisation explique qu’un masque barrière doit a minima être en capacité de subir 5 lavages et séchages. C’est un seuil minimal réaliste, selon les experts, pour un masque réalisé à partir de tissus non professionnels (chutes de coton...).

Au-delà, c’est la confection qui pourra montrer des signes de faiblesse le plus rapidement. Un masque cousu main par exemple devrait être, par nature, moins solide qu’un masque cousu à la machine.

Coronavirus :patron de masque à imprimer et mode d'emploiCoronavirus :patron de masque à imprimer et mode d'emploiÀ partir du 11 mai, les règles de confinement devraient être assouplies. Dans son discours, Emmanuel Macron a annoncé que "les citoyens devront porter un masque grand public". Il s'agit d'un masque non médical,...

Pour les masques grand public réalisés par des industriels du textile, les seuils de lavage sont plus élevés : 10, 20, 30 lavages ou plus peuvent être revendiqués. Dans tous les cas, chaque masque en tissu lavé doit être inspecté avant d’être réutilisé.

À noter : l'association tient à rappeler que "la performance de tout masque peut être détériorée par une mise en œuvre défaillante". Ce point est donc extrêmement important : un masque n'est jamais "infaillible" face au virus.

Comment le laver et le sécher correctement ?

D'après l'Afnor, tout masque usagé "doit être lavé en machine avec une lessive classique, à 60 degrés pendant au moins 30 minutes".

N'utilisez pas d'autre produit que votre lessive habituelle, car tout autre nettoyant pourrait dégrader le tissu du masque. Par ailleurs, l'utilisation d'adoucissant n'est pas préconisée.

Le séchage doit être réalisé à l'aide d'un sèche-linge ou à l’air libre, bien que cette dernière méthode doit être utilisée "par défaut". Dans l'idéal, l'Afnor estime qu'il faut "procéder au séchage complet du masque dans les deux heures qui suivent le lavage".

Notez également que toutes les couches du masque doivent être complètement sèches.

Du côté du repassage, qui doit être à la vapeur, l'association indique qu'il faut veiller à ce que la température choisie n’abîme pas le tissu.

Enfin, sachez que faire bouillir dans une marmite votre masque pour le désinfecter peut endommager les tissus. Cette technique n'est donc pas conseillée.

Masque : quand et comment faut-il le jeter ?

Masque : quand et comment faut-il le jeter ?

À la moindre détérioration, comme un trou ou une déformation du masque, vous devez le jeter. Mais bien évidemment, il ne faut pas le faire n'importe comment.

D'après l'OMS, vous devez retirer le masque en l'enlevant par derrière - tout en ne touchant pas le devant du masque - puis, vous devez le jeter immédiatement dans une poubelle fermée, si possible équipée d’un couvercle et munie d’un sac plastique.

"L’élimination se fait par la filière des ordures ménagères. Un double emballage est recommandé pour préserver le contenu du premier sac en cas de déchirure du sac extérieur, lors de la collecte", préconise le Ministère de la Santé.

Ensuite, vous devez vous laver consciencieusement les mains avec une solution hydroalcoolique ou à l’eau et au savon.

Comment savoir si un masque est encore performant ?

Avant de vous débarrasser de votre masque, vérifiez si celui-ci est encore utilisable ou non (à condition, bien sûr, que les tissus ne soient pas endommagés).

Pour ce faire, pratiquez le "test de la flamme". Il consiste, d'après l'Afnor, à souffler à travers le masque afin d'avoir une idée de son étanchéité et de sa respirabilité.

Si la flamme ne bouge pas du tout, le masque sera vraisemblablement difficile à supporter au quotidien. Si vous avez du mal à supporter un masque en étant au calme, celui-ci sera ainsi sûrement inadapté lors d’une marche active ou d’une discussion par exemple.

Vous vous exposez alors au risque de devoir l’enlever de manière précipitée, sans être en mesure de pouvoir vous laver les mains immédiatement après.

Attention toutefois : ce test ne donne en aucun cas une indication sur l’efficacité de filtration du masque.

En outre, l'Afnor rappelle qu’un masque barrière n’a pas vocation à apporter un niveau de protection similaire à un masque chirurgical FFP2 : il est destiné au grand public, dans des situations de travail et en complément de la distanciation sociale et des gestes barrières.

Port du masque : un complément des gestes barrières

Port du masque : un complément des gestes barrières

"Ce masque n’exonère à aucun moment des gestes barrières. C’est une protection supplémentaire pour les personnes saines lorsqu’elles se déplacent ou travaillent", rappelle Rim Chaouy, responsable de pôle santé et sécurité au travail d’AFNOR et pilote du projet.

Un propos confirmé par le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon : "le port de ce masque est un complément des gestes barrières". Il ne remplace donc en aucun cas le fait de se laver les mains ou encore de tousser dans son coude.

L'OMS rappelle que le port d'un masque n'est efficace que si vous respectez certaines règles. Les voici :

  • Vous devez utiliser un masque si vous vous occupez d’une personne présumée infectée par le Covid-19.
  • Vous devez obligatoirement porter un masque si vous toussez ou éternuez.
  • Le masque n’est efficace que s’il est associé à un lavage des mains fréquent avec une solution hydroalcoolique ou à l’eau et au savon.
  • Si vous portez un masque, il est important que vous sachiez l’utiliser et l’éliminer correctement. Appliquez ainsi le masque de façon à recouvrir le nez et la bouche et veillez à l’ajuster au mieux sur votre visage.
  • Lorsque vous portez un masque, évitez de le toucher.

> De plus en plus de femmes renoncent à la chirurgie esthétique et utilisent cette pilule à la place.

Sources

Nouveau coronavirus : conseils au grand public – Quand et comment utiliser un masque ?, OMS.

FAQ "Masques barrières", AFNOR, 29 avril 2020.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.