Masque en tissu : le tuto du CDC pour apprendre à le fabriquer

Ecouter l'article :

Contrairement à la France qui a du mal à se positionner sur le sujet, les États-Unis se veulent clairs face au port du masque généralisé. Vendredi 3 mars, le Centre de contrôle et de prévention des maladies (CDC) a recommandé aux Américains de porter des masques faciaux en tissu pour se protéger contre le virus.
sewing protective face masks at home during a covid-19 pandemicIstock

Alors que les États-Unis font face à une explosion du nombre de morts - 1150 décès supplémentaires liés au Covid-19 en seulement 24 h - le président américain Donald Trump a annoncé vendredi que le Centre de contrôle et de prévention des maladies (CDC) recommandait désormais aux Américains de porter des masques faciaux en tissu pour se protéger contre le virus.

Masques en tissu : le CDC recommande de les utiliser dans les lieux publics

"Le CDC (la principale agence fédérale des États-Unis en matière de protection de la santé publique, ndlr) préconise l'utilisation des masques faciaux en tissu non médicaux comme une mesure sanitaire volontaire", a indiqué Donald Trump lors d'une conférence de presse à la Maison Blanche. "Ceci est volontaire", note le président, mais le CDC "le conseille sur une période appropriée".

L'organisme conseille à la population de porter ces masques en tissu dans les lieux publics où la distanciation sociale est difficile à maintenir.

Il ne recommande pas l'utilisation de masques de type médical ou chirurgical, a fait savoir le président, notant que les stocks de masques de type N95 devaient être réservés aux personnels de santé.

Enfin, M. Trump a insisté sur le fait que les Américains devaient continuer d'observer les mesures de distanciation sociale émises par les autorités.

En vidéo, retrouvez le tuto pour apprendre à fabriquer votre masque en tissu

Port généralisé du masque : en France, le gouvernement revoit sa stratégie

Jusqu’alors en France, les masques n’étaient jugés utiles que pour les malades et les soignants. Mais le discours est en train de changer.

Vendredi, l’Académie de médecine a estimé que le port de masques "alternatifs" (autres que médicaux) devait être rendu obligatoire pour les sorties, pendant le confinement et à sa levée. Et le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon, a encouragé le grand public à en porter en complément des gestes barrières.

"Nous apprenons chaque jour avec ce nouveau virus. Peut-être qu’un jour nous proposerons à tout le monde de porter une protection. Mais on n’en est pas là. Tout ça se discute avec les experts. (…) On adapte notre position", a-t-il déclaré.

L’Académie nationale de médecine a ajouté que "le port généralisé d’un masque par la population constituerait une addition logique aux mesures barrières actuellement en vigueur".

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.