C'est la nouvelle mutation du coronavirus qui inquiète l'Europe. Après les variants britannique, brésilien, sud-africain et le variant indien, appelé plus communément Delta, c'est désormais le variant Lambda qui arrive en Europe. Ce sont les Anglais, déjà largement frappés par la variant Delta, qui ont donné l'alerte. Selon les autorités du Royaume-Uni, ce nouveau variant détecté au Pérou, où il serait déjà responsable de 80% des cas de contamination, toucherait désormais près de 30 pays en Europe. Selon Jeff Barrett, directeur de la COVID-19 Genomics Initiative au Wellcome Sanger Institute au Royaume-Uni, cité par Sky News, le variant Delta présente "un ensemble de mutations plutôt inhabituel". En effet, la protéine de pointe qu'utilise ce variant pour contaminer les hommes compte sept mutations d'intérêt au total, selon le Financial Times. "L'une des raisons pour lesquelles il est difficile de comprendre la menace de Lambda, en utilisant des données informatiques et de laboratoire, est qu'il présente un ensemble de mutations plutôt inhabituel, par rapport à d'autres variantes", a-t-il déclaré.

Un variant qui résiste aux anticorps des vaccins ?

D'après une étude menée à l'Université du Chili, le variant Lambda serait même plus contagieux que les variants Gamma (Brésil) et Alpha (Britannique). Surtout, et encore plus inquiétant, ce variant serait capable d'échapper aux anticorps produits par les vaccins et donc d'être résistant à la vaccination. "Nos données montrent pour la première fois que les mutations présentes dans la protéine de pointe du variant Lambda confèrent une infectivité accrue et échappent aux anticorps neutralisants provoqués par le vaccin à virus inactivé CoronaVac", révèle l'étude, rapportée par Sky News. L'étude menée à l'Université du Chili, à Santiago, a en effet examiné l'effet de Lambda sur les travailleurs qui avaient reçu deux doses du vaccin chinois CoronaVac.

Après le variant Delta, qui frappe déjà de nombreux pays européens et qui fait redouter une quatrième vague épidémique en France dès la fin du mois de juillet, l'arrivée du variant Lambda a de quoi inquiéter. "Nous avons eu 200 infections Lambda en décembre [...] À la fin du mois de mars, il représentait la moitié de tous les échantillons prélevés à Lima. Maintenant, trois mois plus tard, nous examinons plus de 80% de toutes les infections à l'échelle nationale", affirme le professeur Tsukayama, docteur en microbiologie moléculaire à l'Université Cayetano Heredia de Lima. Le variant Lamba est donc devenu le variant dominant au Pérou en très peu de temps. " Ces données renforcent l'idée que les campagnes de vaccination doivent s'accompagner d'une surveillance génomique stricte pour identifier les mutations d'intérêt de la protéine Spike", concluent les auteurs de l'étude chilienne.

L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) se montre déjà très inquiète de sa propagation puisqu'elle a répertorié le variant Lambda comme "variant à suivre". Cela s'ajoute déjà aux quatre "variants of concern" dont les caractéristiques de transmissibilité et de virulence justifient qu'on les surveille de près (Alpha, Bêta, Gamma et Delta). Reste que celui-ci circule déjà dans 27 pays d'Europe, dont l'Allemagne, le Royaume-Uni et les États-Unis.

Pourquoi la France ne s'inquiète pas encore ?

Pourtant la France ne se veut pas inquiète pour l'instant et se concentre pour l'heure sur le variant Delta. "Nous regardons tous les variants qui circulent avec beaucoup de vigilance, mais pour l’instant c’est Delta qui nous préoccupe", a assuré le porte-parole du gouvernement après le Conseil des ministres ce mercredi 7 juillet. Si la France reste relativement sereine, c'est car "aucun impact de santé publique n’est démontré à ce jour", selon l'Analyse de risques sur les variants émergents du SARS-CoV-2 du 30 juin dernier de Santé Publique France. Lambda n'a pas fait la preuve de sa dangerosité réelle, tout comme le variant Epsilon, contrairement au variant Delta qui est "40 à 60% plus transmissible que le variant Alpha (variant britannique)", selon SPF et qui, du fait de sa résistance aux vaccins lorsqu’une seule dose est effectuée, risque de relancer l’épidémie.

Sources

COVID-19: The 'unusual' new variant that may be more infectious than Delta, skynews.com, 5 juillet 2021.

https://www.skynews.com.au/world-news/covid19-fears-the-new-lambda-variant-could-be-vaccineresistant/news-story/e9d6defcb61a7b0434584be992de1c02

Lambda Covid variant’s ‘unusual’ mutations puzzle scientists, Financial Times.

https://www.ft.com/content/b3ea5177-9312-418b-acb7-af16a3bdcd22

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.