DMLA : des aliments peuvent la prevenir selon une etude

La dégénérescence maculaire liée à l’âge ou DMLA conduit à une dégradation irréversible de la macula (centre de la rétine), et à une perte de la vision centrale affectant un seul œil ou les deux. Cette pathologie invalidante touche entre 25 et 30% des personnes de plus de 75 ans selon l’INSERM. 

DMLA : de nombreux facteurs de risque

Le premier facteur favorisant l’apparition de la DMLA est l’âge. C’est d’ailleurs la première cause de handicap visuel chez les plus de 50 ans. Il existe également une prédisposition génétique : selon l’INSERM le risque de développer une DMLA est quatre fois plus important si un parent ou un membre de la fratrie en est atteint. Le tabagisme est aussi un facteur de risque avéré, en effet, le tabac augmente le risque de survenue de la maladie d’un facteur 3 à 6. D’autres facteurs de risque sont aujourd'hui connus par les médecins : 

  • L’obésité ;
  • Une mauvaise hygiène alimentaire ;
  • Sédentarité ;
  • Exposition excessive à la lumière.

Comment prévenir la DMLA ?

Comme pour de nombreuses maladies dégénératives, une bonne hygiène de vie est essentielle pour prévenir la survenue de la pathologie. Ainsi, il est conseillé d’avoir une activité physique régulière (30 minutes par jour), d’arrêter de fumer et d’adopter une alimentation équilibrée. Grâce à une étude menée par l’INSERM et parue dans la revue Nutrients, on sait maintenant que le régime méditerranéen possède de nombreuses vertus concernant la survenue de la DMLA. 

Le régime méditarénen pour prévenir et ralentir la progression de la DMLA

Depuis de nombreuses années, les chercheurs s’intéressent au lien entre nutrition et DMLA. Nous savions déjà que les omégas 3 et les antioxydants permettaient de protéger le macula. D’ailleurs, ces mesures diététiques font partie intégrante de l’arsenal thérapeutique contre la maladie. 

À travers une étude prospective réalisée à partir du suivi sur 8 ans de la cohorte ALIENOR, l’objectif des chercheurs était d’étudier le lien entre la présence de lutéine et de zéaxanthine dans le plasma et l’apparition de la DMLA. Dans cette étude l’INSERM affirme que  : “Là où les précédentes études se fondaient uniquement sur les informations renseignées par les participants concernant leur régime alimentaire, l’équipe de la chercheuse Inserm Bénédicte Merle a analysé des prélèvements sanguins et a ainsi pu démontrer une association objective entre des niveaux circulants de lutéine et de zéaxanthine et une diminution du risque de la DMLA. Or, ces travaux révèlent qu’une concentration plus importante de caroténoïdes dans le plasma, en particulier de lutéine et de zéaxanthine, réduit de 37 % le risque de développer une forme avancée de DMLA.” 

Découvrez quels sont les aliments à privilégier pour prévenir et ralentir la DMLA.

Sources

INSERM

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.