Le variant Delta - nouvelle appellation du variant indien- a emporté deux personnes dans le Gers, annonce l’Agence Régionale de Santé (ARS) de l’Occitanie dans un communiqué de presse datant du 25 juin dernier.

Appelé à l’origine variant “indien”, pays d’origine de cette souche, Delta est particulièrement scruté par les autorités sanitaires, du fait de sa contagion supérieure au variant britannique (+60%). Apparu en mars dernier, il est possible qu’il supplante le britannique, dans les mois à venir. L’ARS ajoute qu'un plan d’action immédiat est déployé à l’échelle du département du Gers à la suite de ces cas de contamination.

Quel est le profil des patients décédés suite au variant Delta ?

Représentant 9 à 10% des nouveaux cas positifs de Covid-19 en France, le variant Delta a coûté la vie à deux personnes dans le Gers.

Les victimes étaient âgées de 42 ans et 60 ans et seraient frères et sœurs, d’après les informations de France info. Elles n’étaient pas vaccinées et présentaient des comorbidités, les rendant plus vulnérable face à la Covid-19.

Une troisième personne, âgée de 69 ans, a été hospitalisée en réanimation, après avoir été, elle aussi, vraisemblablement exposée à ce variant, selon l’ARS.

Au total, 9 cas possibles du variant Delta ont été identifiés en deux semaines au sein du département du Gers.

En réaction à un éventuel cluster, un appel a été lancé à la population du Gers pour se faire dépister, afin d’isoler les cas potentiels du variant Delta. Une invitation à se faire vacciner a aussi été mise en avant : “14 000 doses de vaccins Pfizer sont disponibles pour protéger tous ceux qui le souhaitent dans les centres de vaccination”.

Après le britannique, le variant Delta bientôt majoritaire en France ?

Alors qu’il ne représentait que 3% des cas en janvier 2021, le variant Alpha (britannique) a atteint les 80% en mars dernier. Un scénario qui pourrait se répéter avec le variant Delta.

Ce dernier représente près de 10% de cas de contaminations, un chiffre qui “doit nous conduire à renforcer notre vigilance pour éviter tout risque de reprise épidémique” souligne le Premier Ministre Jean Castex, jeudi dernier.

Qu’est ce qui rend cette nouvelle souche du SARS-Cov-2 inquiétante ?

En comparaison au variant britannique, le variant indien, renommé Delta serait 60% plus contagieux.

D’après le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC), il pourrait atteindre 70% des cas de contamination dans l’Union européenne début août, et 90% à la fin de l’été. Selon Santé publique France, entre la mi-avril et le 20 juin 2021, 287 cas d’infection du variant Delta ont été confirmés dans l’Hexagone.

“Les trois régions ayant le nombre de cas de variant Delta confirmés le plus élevé étaient la Nouvelle-Aquitaine (85 cas), l’Île-de-France (52) et la région PACA (51 cas)” détaille l’organisme.

Il s’avère plus que jamais nécessaire de vacciner l’ensemble de la population afin de limiter la propagation de ce variant, qui pourrait plonger la France dans une quatrième vague.

Participez à notre grand jeu de l'été Hedony et tentez de gagner jusqu'à 100 000 € de lots ! Cliquez ici pour participer >

Sources

Communiqué de presse ARS Occitanie : https://www.occitanie.ars.sante.fr/system/files/2021-06/2021_06_25_CP_VARIANT_DELTA_32_.pdf

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.