Sommaire

Pana cota, macarons et crème brûlée : que du gras et du sucre

Pana cota, macarons et crème brûlée : que du gras et du sucre

De manière générale, il vaut mieux miser sur entrée que sur un dessert au restaurant, selon Alexandra Retion, diététicienne-nutritionniste. Pour la plupart, ils sont bourrés de sucres et de graisses. À commencer par la traditionnelle pana cota, les macarons et la crème brûlée.

Pana cota : trop riche en gras

La pana cota est un classique italien, originaire du Piémont. Hélas, il n’a aucune qualité nutritionnelle car il est juste constitué de graisses (mascarpone ou crème fraîche) et de sucre (celui de la crème plus celui du coulis. "Ce dessert ne contient pas de protéines. Il est trop riche en gras, en acides gras saturés surtout, donc en mauvais acides gras" informe Ysabelle Levasseur, diététicienne-nutritionniste et auteure d'Allégez votre assiette aux Editions Alpen.

À la place : "Mieux vaut choisir un flan ou un clafoutis, plus intéressants sur le plan nutritionnel car ils contiennent des œufs, du lait, de la farine, et des fruits pour le clafoutis".

500 calories pour deux petits macarons !

Les petits macarons sont moins inoffensifs qu'ils n'en ont l'air. "Comptez 500 calories pour deux petits macarons, met en garde Alexandra Retion, diététicienne-nutritionniste. Un macaron, ce n’est que du sucre, de la pâte et de la ganache"

En outre, certains macarons industriels incluent de nombreux additifs. "C'est ce qui leur donne ces couleurs si vives, ajoute la diététicienne. Très souvent, ils sont congelés et le problème, c’est qu’au restaurant vous ne pouvez vérifier la composition nutritionnelle".

Crème brûlée : très sucrée et sans fibre

Si vous souffrez de diabète, évitez de commander une crème brûlée. "Ce dessert concentre beaucoup de calories. Il est très sucré et ne contient pas de fibres qui ralentissent un peu le passage du sucre dans le sang" informe de son côté Raphaël Gruman, nutritionniste.

"Néanmoins, cela reste un dessert à privilégier si on le compare à la tarte aux fruits ou la mousse au chocolat, préconise Alexandra Retion. Mais il est en effet très sucré. Certes, la crème brûlée est à éviter en cas de diabète, mais c'est le cas de tous les desserts".

Paris-Brest et tarte aux fruits : plus de 300 calories

Paris-Brest et tarte aux fruits : plus de 300 calories

Ces desserts battent des records en termes de calories. Pas de surprise pour le Paris-Brest. En revanche, les amateurs de tarte aux fruits risquent d'ouvrir de grands yeux. Ce dessert ne contient en réalité que très peu de fruits.

Paris-Brest : 700 calories pour une pâtisserie mangée en entier

Ce dessert est une vraie bombe calorique ! Pâte feuilletée riche en beurre, crème, amande... "Ce gâteau apporte 330 calories pour 100 g" informe Alexandra Retion. Une pâtisserie mangée en entier c’est presque 700 calories.

"Dès que vous prenez une pâtisserie crémeuse, vous aurez forcément beaucoup de calories, décrit la spécialiste. Dans la crème fraîche, on retrouve principalement du gras et du sucre".

Si vous avez mangé du poisson et des légumes avant, pourquoi pas un Paris-Brest en dessert ? En revanche, si vous avez déjà pris un plat très calorique, autant éviter !

Tarte au citron : trop peu de...citron

Les tartes aux fruits sont de véritables faux amis. "A partir du moment ou vous avez de la pâte, vous avez de la farine avec du beurre. Dans une tarte, il y a en réalité très peu de fruits, révèle Alexandra Retion. En termes de calorie, une part de tarte est équivalent à une mousse au chocolat. Prenons par exemple, une part de tarte au citron : pour 100 g de produit, vous avez 380 calories. Et cela vaut pour toutes les tartes aux fruits".

Ce dessert est particulièrement déconseillé si vous avez du cholestérol à cause des jaunes d’œuf présents dans la crème.

En outre, niveau sucre, "on explose les compteurs", déclare Alexandra Retion. Je fais allusion au sucre que vous allez ajouter pour caraméliser, au sucre du fruit, ainsi qu'à tout le sucre ajouté.

Mousse au chocolat : gare à la salmonellose

Mousse au chocolat : gare à la salmonellose

La mousse au chocolat est plutôt à éviter au restaurant, surtout si c’est un établissement que vous ne connaissez pas. Pourquoi ? À cause du risque de salmonellose.

Mousse au chocolat : à ne pas commander si vous êtes fragile

La mousse au chocolat est faite avec des jaunes d’œuf crus. "Les œufs non cuits présentent un risque de salmonellose" explique Ysabelle Levasseur. "Le problème se pose aussi avec les îles flottantes" précise de son côté Raphaël Gruman. À ne pas commander surtout si vous êtes enceinte ou si vous avez une immunité fragile.

En effet, à partir du moment où les œufs ne sont pas cuits, le risque existe, selon Alexandra Retion. Attention, il en va de même pour les mousses de fruits : elles impliquent aussi des jaunes d'œufs crus. Toutes les mousses sont à risques. "C'est la cuisson qui élimine la bactérie".

En outre, la mousse au chocolat est aussi calorique : "une mousse équivaut à une tablette de chocolat, décrit la spécialiste. On retrouve plus de 300 calories par tablette".

Salmonellose : l'une des principales causes d'intoxication alimentaire

La salmonellose est une infection à une bactérie nommée Salmonella ou salmonelle. Il s’agit de l’une des principales causes d’intoxication alimentaire. Elles libèrent alors des toxines irritantes (les entérotoxines), ce qui provoque une inflammation aiguë de la paroi intestinale et une diarrhée.

Les symptômes d'alerte se caractérisent par des troubles gastro-intestinaux (maux de ventre, diarrhée, vomissements…), éventuellement accompagnés de fièvre.

Coupes de glace et café gourmand : mieux vaut s'abstenir !

Coupes de glace et café gourmand : mieux vaut s'abstenir !

Coupe de glace : un mix de crème et de sucre

Si vous choisissez une coupe de glace, évitez de prendre une composition avec de la crème chantilly. Elle n’est pas indispensable et alourdit la facture calorique. "Mieux vaut vous laisser tenter par les sorbets qui sont moins caloriques, conseille Alexandra Retion. Ils contiennent juste de l'eau et du sucre. Or la coupe glacée est faite à base de crème et de sucre. Parfois, les restaurateurs y ajoutent du chocolat fondu, des brisures de biscuits et noix de pécan, ce qui alourdit encore plus la teneur en calories".

Pour 100 g de glace, comptez 220 calories. Sachez qu'une coupe de glace contient bien plus de 100 g de produit.

Café gourmand : un assortiment de tous les desserts caloriques !

Méfiez-vous du populaire café gourmand. S'il permet de finir délicieusement vos repas avec une note sucrée, ce dessert ne vous veut pas du bien. "C'est un assortiment de tous les desserts les plus caloriques, conclue Alexandra Retion. Mini mousse, mini crème brûlée, macaron... Certes, il s'agit de petit échantillons, mais le tout additionné équivaut à un bon dessert entier".

> Téléchargez gratuitement le guide mutuelle senior 2022 ! En savoir plus >

Sources

Remerciements à Alexandra Retion, Diététicienne Nutritionniste à Paris, auteure de L'assiette anti-diabète, éd. Hachette, mars 2017

Remerciements à Ysabelle Levasseur, Diététicienne Nutritionniste à Paris et Cannes, auteure d'Allégez votre assiette aux Editions Alpen, mai 2016

Remerciements à Raphaël Gruman, nutritionniste (Paris), auteur de La ménopause sans les kilos, Editions Leduc.s, 2017

Vidéo : Pourquoi vous ne devriez pas choisir ces plats au restaurant

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.