Le sel se cache dans de nombreux aliments, même certains que l'on ne soupçonne pas. Pourtant, il devrait être consommé avec modération. Et pour cause, il peut être à l’origine d’hypertension artérielle et de complications cardiaques.

Saviez-vous que le pain représente près de 20 % de votre apport en sel quotidien ? Depuis 2002, l’Anses a identifié le pain comme un des principaux contributeurs aux apports en sel.

Dans un souci de santé publique, la filière de la boulangerie a signé dernièrement un accord collectif volontaire lors du Salon de l’agriculture, visant à réduire de 10 % le sel dans le pain d’ici quatre ans.

Réduction du sel : quels seront les pains concernés ?

"Réduire la consommation de sel de 30% d'ici 2025 est un objectif pris par la France auprès de l'Organisation Mondiale de la Santé. D'après l'OMS, une consommation de sel de moins de 5 grammes par jour chez l'adulte contribue à faire baisser la tension artérielle et le risque de maladie cardiovasculaire, d'accident vasculaire cérébral et d'infarctus du myocarde", rapporte le Ministère des Solidarités et de la santé dans un communiqué.

Pour contribuer à la santé des Français, le secteur de la boulangerie a décidé de s'engager à réduire la quantité de sel dans le pain.

L'ensemble des catégories de pain sera concernée.

D'ici 2025 :

  • En juillet 2022 :
    • 1,5g de sel/100g pour les pains courants (baguette par exemple) ;
  • En octobre 2023 :
    • 1,4g de sel/100g pour les pains courants ;
    • 1,3g de sel/100g pour les pains complets ou céréales ;
    • 1,2g de sel/100g pour les pains de mie.
  • En octobre 2025 :
    • 1,1g de sel/100g pour les pains de mie.

"Nous consommons deux fois plus de sel qu'il n'est conseillé"

Le sel est indispensableà la vie. Il joue plusieurs rôles dans l'organisme, chez l’adulte comme chez l’enfant. Le sel contribue au transport des influx nerveux, à la contraction des muscles, et joue un rôle essentiel dans la régulation de la tension artérielle et le maintien de l'équilibre hydrique.

Or, les personnes qui ingèrent du sodium en excès s’exposent, au contraire, à de l’hypertension, à l’infarctus ou à certains cancers. Il est donc essentiel de réguler la dose de sel dans son alimentation.

"En effet, il est prévu de réduire les quantités de sel dans le pain. C'est un gros vecteur de sel dans notre alimentation. Le pain faisant partie de notre alimentation quotidienne, il est important que nous réduisions tous notre consommation de sel. En moyenne, nous consommons deux fois plus de sel qu'il n'est conseillé, rappelle Raphaël Gruman, nutritionniste. Alors, ce ne sera peut-être pas suffisant de réduire de 10 % la teneur en sel du pain, mais c'est déjà un pas en avant".

Quel pain choisir ?

Glycémie, digestion, additifs, au-delà du sel, quels sont les pains qu’il faut éviter selon ces différents critères ? Dans une interview accordée au Parisien, le docteur Réginald Allouche, médecin et ingénieur biomédical, auteur de "La méthode anti-diabète" (éd. Flammarion) et de "La méthode hépato-détox" (éd. Albin Michel) recommande de privilégier la baguette tradition. Selon lui, ce pain serait préférable pour la flore intestinale et serait également un meilleur choix si vous êtes diabétique.

La baguette tradition se distingue de la baguette"blanche" car elle est fermentée à l’aide de levure de boulangerie ou de levain. La tradition ne contient en principe aucun additif chimique, contrairement aux pains classiques qui dissimulent souvent des conservateurs, agents de texture et arômes. "Tous ces additifs sont utilisés dans nos baguettes blanches sans qu'aucune étude d'impact à long terme n'ait été effectuée", alerte le Dr Allouche.

Sources

https://agriculture.gouv.fr/filiere-boulangerie-vers-une-diminution-du-sel-dans-le-pain

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.