Un adulte sur trois est touché par l'hypertension artérielle. Selon une enquête nationale de 2018, elle touche donc près de 15 millions de personnes en France, ce qui en fait la maladie cardiovasculaire la plus fréquente. La réduction du sel dans son alimentation est une des mesures alimentaires les plus vivement recommandées afin de réduire sa pression artérielle. Pour faciliter la vie des personnes hypertendues, des alternatives au sel fleurissent dans les rayons des supermarchés. Il s’agit le plus souvent de substituts à base de potassium ou de magnésium dont l’efficacité fait parfois débat.

Comme le rapporte l’UFC-Que Choisir, une récente étude chinoise vient de démontrer que ces substituts au sel sont véritablement efficaces et bénéfiques pour diminuer la pression artérielle des personnes les plus à risque de souffrir d’hypertension et permettent de réduire les risques d’incidents cardiovasculaires tels que l’AVC et l’infarctus. Dans le cadre de cette étude, menée dans 600 villages du nord-est de la Chine, les enquêteurs ont recruté plus de 20 000 personnes ayant des antécédents d'hypertension ou d'AVC.

Plus d’AVC et d’infarctus chez ceux qui consomment du sel

Selon cette étude publiée dans le New England Journal of Medicine, les substituts au sel seraient intéressants pour les personnes les plus à risque de souffrir d’hypertension artérielle. Des chercheurs chinois ont en effet évalué pendant 5 ans l’impact d’un substitut au sel composé à 75% de sodium et à 25% de potassium sur des patients qui avaient déjà fait un AVC ou dont la tension était mal équilibrée.

Des sujets présentant donc des risques élevés de complications face aux dangers du sel. Les substituts de sel seraient donc efficaces pour ce type de population. Selon l’étude, un substitut de sel qui inclut moins de sodium réduit les taux d'accident vasculaire cérébral et de crise cardiaque. En pratique, les volontaires ayant participé à l’étude qui ont continué de consommer du sel de manière habituelle ont été plus nombreux à faire un AVC pendant les cinq années de l’étude, par rapport à ceux qui ont consommé des substituts de sel.

L’étude révèle également que les autres maladies cardiovasculaires, comme les infarctus, ont aussi été plus fréquents chez les personnes ne prenant pas de substituts de sel.

"Le sel diminue et le potassium augmente, ce qui est également bénéfique pour abaisser la tension artérielle - il est donc doublement efficace."

Darwin Labarthe, professeur de médecine préventive à la Division d'épidémiologie et co-auteur de l'étude

Selon Darwin Labarthe, professeur de médecine préventive à la Division d'épidémiologie et co-auteur de l'étude, ces substituts de sel sont une invention prometteuse alors que la plupart des apports en sel proviennent de la cuisine familiale.

"La réduction de l'apport en sel réduit la pression artérielle, qui est l'un des principaux facteurs de maladie et de décès par crise cardiaque ou accident vasculaire cérébral", assure le chercheur. S’il avait déjà été démontré que les substituts de sel réduisent la pression artérielle, leur impact sur les incidents cardiaques pouvant survenir par la suite en aval n'avait quant à lui jamais été prouvé auparavant. Avec les substituts en sel composés à 75% de sodium et à 25% de potassium, "le sel diminue et le potassium augmente, ce qui est également bénéfique pour abaisser la tension artérielle - il est donc doublement efficace", assure le co-auteur de l’étude.

Darwin Labarthe estime que "jusqu'à un milliard de personnes dans le monde souffrent d'hypertension artérielle incontrôlée". Les résultats suggèrent que les substituts de sel - en particulier ceux qui remplacent le sodium par du potassium - sont donc un moyen efficace, pratique et peu coûteux contre les maladies cardiovasculaires dans les régions du monde où la cuisine maison est répandue. Cependant, pour les pays plus développés, il faut aussi se tourner vers les fabricants de produits alimentaires selon le chercheur, car les sels cachés sont partout dans les produits transformés. Il recommande que les industriels utilisent également des substituts de sel dans ces produits.

> Stupéfiant : des chercheurs américains ont découvert qu’une substance provenant du fond des océans est le carburant n°1 pour alimenter votre cerveau jusqu'à 90 ans et même au-delà.

Sources

Effect of Salt Substitution on Cardiovascular Events and Death, The New England Journal of Medicine, 16 septembre 2021.

https://www.nejm.org/doi/10.1056/NEJMoa2105675

Salt substitutes are effective in reducing stroke, major cardiovascular events, news-medical.net, 28 septembre 2021. 

https://www.news-medical.net/news/20210928/Salt-substitutes-are-effective-in-reducing-stroke-major-cardiovascular-events.aspx

Hypertension Les substituts au sel utiles dans certains cas, UFC-Que Choisir, 18 octobre 2021.

https://www.quechoisir.org/actualite-hypertension-les-substituts-au-sel-utiles-dans-certains-cas-n95416/

Voir plus
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.