Sucre : 8 signes qui prouvent que vous en mangez trop

Certifié par nos experts médicaux MedisiteLe sucre se cache partout, même dans les aliments que vous n’auriez jamais soupçonnés. Et il est à l’origine de nombreuses pathologies comme le diabète, le surpoids ou encore le cancer. Quels sont les symptômes d’une consommation excessive de sucre ? On fait le point avec Sandra Ferreira et Véronique Liesse, diététiciennes-nutritionnistes.
Sommaire

© Istock

Les recommandations officielles nous conseillent de ne pas dépasser 50 g de sucre par jour. "L’OMS dit même qu'en cas de surpoids ou d’obésité, il est préférable de ne pas dépasser 25 g de sucre au quotidien", souligne Véronique Liesse, diététicienne, nutritionniste et auteure de Hormones, arrêtez de vous gâcher la vie (éd. Leducs).

"On parle bien de sucres ajoutés, et non des glucides", précise-t-elle. Sachant qu'un sucre fait 5 g, et qu'une canette de soda en contient 35 g (soit l'équivalent de 7 morceaux), on comprend vite que la dose journalière est vite atteinte. D'autant que le sucre se cache partout, même dans les aliments salés : presque tous les plats préparés industriels en contiennent.

Problème : consommer trop de sucre n'est pas sans risque pour la santé. "D'une part, on risque de grossir, puisqu'on stimule son insuline - l'hormone du stockage", explique la nutritionniste. "On risque également d'épuiser son pancréas, à force de fabriquer de l'insuline, et donc de devenir insulinorésistant. C'est la première étape vers le diabète. L'excès de sucre fait également grimper le taux de cholestérol, et c'est aussi pro-inflammatoire".

Physiquement, le fait de manger trop de sucre peut se manifester par divers symptômes... et notamment, la fatigue.

Vous êtes souvent fatigué

Les fameux coups de barre rencontrés au cours de la journée sont souvent la conséquence de notre alimentation - en particulier lorsque les apports en sucre sont trop élevés.

"On observe parfois des hypoglycémies réactionnelles induites par une élévation soudaine de la glycémie dans le sang, suivie d'une diminution tout aussi brutale accompagnée de vertiges, d'une baisse d'énergie, d'une faim impérieuse" explique Sandra Ferreira, diététicienne-nutritionniste en région parisienne.

Il ne s'agit donc pas d'une fatigue constante dans le temps, mais plutôt de variations d'énergie. Véronique Liesse précise que le sucre n'est pas le seul responsable de ces baisses de régime.

"Il existe aussi des aliments pauvres en sucre, et qui sont hyperglycémiants. Les corn-flakes, par exemple, ne contiennent que 8 % de sucre, ce qui est peu. Pourtant, ils entraînent des hypoglycémies réactionnelles. C'est aussi le cas des galettes de riz", explique la spécialiste.

Méfiez-vous des aliments à index glycémique élevé

Dans ces produits, c'est la technique de fabrication qui est en cause : le glucose de l'aliment va être libéré très rapidement dans l'organisme. C'est pourquoi il vaut mieux privilégier la notion d'index glycémique, plutôt que celle de sucre.

"Lorsque vous consommez un aliment à IG élevé, vous avez d'abord une hyperglycémie. La quantité d’insuline produite par l'organisme est alors disproportionnée par rapport à la quantité de glucide ingéré et donc la chute est trop rapide, trop brutale, ce qui provoque une hypoglycémie. Avec tous les symptômes qui l'accompagnent : fatigue, fringales, tremblements, troubles de la concentration..."

Vidéo : Excès de sucre sanguin : les signes d’alerte

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

mots-clés : Diabète
Source(s):

Merci à Véronique Liesse, diététicienne, nutritionniste et micronutritionniste, auteure de Hormones, arrêtez de vous gâcher la vie (éd. Leducs).