Sommaire

L’entrecôte au menu

Quoi de plus savoureux qu’une entrecôte accompagnée de ses frites dorées et croustillantes ! Mais il faut savoir que l’entrecôte est considérée comme une viande grasse ou plutôt un morceau gras car il contient plus de 15% de lipides essentiellement représentés par des graisses saturées impliquées dans les maladies cardio-vasculaires. Il vaut mieux lui préférer le faux-filet ou le rumsteak bien plus maigre qui en apportent 3 fois moins, à savoir 5% de lipides.

Evitez les sauces d’accompagnement qui augmentent lourdement l’apport calorique, c’est le cas de la sauce béarnaise, foie gras, roquefort… La moutarde est un bon choix à moindre frais calorique !

La viande rouge malgré ses acides gras saturés ne sera pas à bannir de votre alimentation car c’est quand même un petit réservoir de fer et de zinc !

La côtelette d’agneau : très riche en graisses

La côtelette d’agneau : très riche en graisses© Adobe Stock

L’agneau est une viande ayant la réputation d’être particulièrement riche en graisses saturées. On ne va pas le nier, mais tous les morceaux ne se valent pas.
Parmi les morceaux les plus riches en lipides, on trouve les côtelettes d’agneau sans compter le mode de cuisson. En revanche, le gigot est un peu moins riche en graisses. Aussi, il est moins persillé que le bœuf et le gras se retire plus facilement.

Optez plutôt pour des cuissons au grill, tapissé d’herbes de Provence pour réduire l’apport de graisses.

Le magret de canard... en sauce !

Le magret de canard... en sauce !© Adobe Stock

Le magret de canard est cuit sans matière grasse puisque sa couenne fait office de corps gras de cuisson mais là où ça se gâte, c’est quand ce dernier est accompagné d’une petite sauce au miel ou lorsque le gras de cuisson est consommé.

Donc veillez à retirer le gras apparent après cuisson (peau blanche visible) pour diminuer l’apport de lipides et demandez une cuisson sans matière grasse si possible. Lui préférer les aiguillettes.

Savez-vous que le confit est deux fois plus calorique que le magret à poids égal ? Donc à éviter.

Le porc en travers

Le porc en travers© Adobe Stock

Au travers de porc bien souvent mariné ou caramélisé et star des barbecues qu’on grignote avec les doigts, on choisira un filet mignon, bien moins riche en lipides (entre 3 et 4% de lipides), en ayant pris soin de bien retirer les parties grasses.

Comme pour toutes les viandes, la teneur en matières grasses varie en fonction des morceaux choisis. Sachez que la viande de porc est bien pourvue en acides gras mono-insaturés et que les parties grasses sont localisées plutôt en périphéries donc faciles à retirer avant voire après cuisson.

Si vous ne pouvez résister au travers, choisissez-le épais, avec un maximum de chair maigre et préparez la marinade maison. Vous y gagnerez en calories !

> Comparez les mutuelles et augmentez le nombre de séances avec un nutritionniste !

Vidéo : Cancer du côlon : attention à la viande rouge mesdames

mots-clés : Graisses saturées
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.