Sommaire

Polyamour : un manque à combler ?

“Dans cette situation, il arrive fréquemment que l’on a développé au fil du temps, une relation amoureuse tendre, affective et sensuelle dans son couple, et avec l’autre nouvelle relation, un mode passionnel et une sexualité d’amants”, avance le psychothérapeute.

La recherche d’une complémentarité amoureuse perdue

Mais ces sentiments naissants envers autrui peuvent également trouver leur origine dans le fait que la relation de couple n’est plus satisfaisante pour les deux protagonistes.
“C’est parfois la perte de complicité, d’intimité avec le primo partenaire qui va créer ce pont vers une relation amoureuse double avec un autre”. Le temps qui passe, les contraintes professionnelles, la routine, ou encore l’arrivée d’enfants dans le couple peuvent ainsi impacter la relation de façon profonde et insidieuse. Perte d’intimité, sexualité en berne, manque de communication... Si pour l’un des partenaires, la nouvelle relation sera satisfaisante, elle ne le sera pas forcément pour l’autre qui n’y trouvera plus son compte, malgré des sentiments toujours présents.

Des personnes plus prédisposées que d’autres

Certain·e·s sont plus prédisposé·e·s à vivre ce type de relation que d’autres. "Il s’agit souvent de personnes qui présentent une problématique de séparation, d’attachement, ou narcissique avec un besoin de séduction, d’infidélité chronique (...). Elles sont généralement dans l’incapacité de se séparer, de quitter, de perdre quelque chose. En effet, quitter demande de sortir de son confort, mais requiert aussi un courage pour aller vers un autre destin, en acceptant de perdre un attachement pour vivre une autre histoire d’amour".

Pour d’autres encore, cette passion amoureuse peut naître d’une envie d’aventure, d’un sentiment d’excitation ou "de toute puissance" que peut générer cette condition "de vivre simultanément deux états amoureux en même temps, bien souvent et malheureusement, au dépend d’un des deux, voire des deux partenaires amoureux". Dans ce cas, il y a des risques dans la durée, et surtout le fait "de ne réellement vivre aucunes vraies relations amoureuses, d’être toujours dans une quête de nouveauté, de complétude narcissique, de faux semblants amoureux et de vivre constamment dans l’indécision, au détriment d’autres". "J’ai un cœur trop gros et beaucoup d’amour à donner", résumait simpkement la Youtubeuse Sauvane dans une vidéo où elle fait son coming out polyamoureux en juillet 2018.

Sources

Merci à Sébastien Garnero, DR Psychologie, Psychologue clinicien, Psychothérapeute, Sexologue, Enseignant à l’université de Paris 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.