5 recettes faciles et légères au poisson

Riche en nutriments et faible en calories, le poisson a tout bon ! Mais on a tendance à le cuisiner souvent de la même façon…. Envie de changer du traditionnel filet de cabillaud à la poêle ? Découvrez nos recettes faciles et variées, qui mettent le poisson à l’honneur.
Sommaire

© Istock

Consommer du poisson deux fois par semaine, dont un poisson gras : telle est la recommandation de Santé Publique France. Pour éviter de vous lasser, vous pouvez, bien sûr, varier les espèces... mais aussi les préparations ! Dans les pages suivantes, nous vous proposons cinq recettes pour sublimer cet aliment sans passer des heures en cuisine.

Pourquoi le poisson est-il bon pour la santé ?

Aussi bon pour votre santé que pour votre ligne, le poisson est riche en protéines, en oligo-éléments, comme le zinc, le cuivre, le sélénium et le fluor, en vitamines des groupes A, B, D et E, et en minéraux. Ainsi, cet aliment participe aussi bon fonctionnement du cerveau, du système nerveux et de la rétine.

Les poissons gras, tels que le saumon, le thon, la sardine ou le maquereau, contiennent aussi des acides gras oméga-3, qui réduisent le mauvais cholestérol et contribuent à prévenir les maladies cardiovasculaires.

Notez toutefois que certains poissons peuvent contenir des polluants, dont les dioxines, les PCB ou les métaux lourds. C’est particulièrement le cas des variétés les plus grasses, car ces toxines s’accrochent plus facilement aux tissus adipeux.

Rassurez-vous cependant : notre organisme est capable de filtrer la majorité de ces polluants, et les derniers rapports de l’Organisation mondiale de la santé indiquent qu’aucun individu ne dépasse la dose journalière tolérable. Par mesure de précaution, Santé Publique France recommande de varier les espèces.

Le poisson : un atout minceur

Très faible en calories, le poisson peut tout à fait être consommé dans le cadre d’un régime. En effet, même le plus gras des poissons l’est toujours moins que la viande, même blanche !

Les poissons dits “gras” ne dépassent généralement pas 15 % de lipides, et contiennent de bons acides gras oméga-3, comme expliqué précédemment. Même si vous souhaitez perdre du poids, il ne faut pas les évincer, l’important étant de manger varier et équilibré.

Les poissons dit “maigres”, quant à eux, contiennent souvent moins de 1 % de lipides. Il s’agit principalement des espèces à chair blanche, tels que le cabillaud, le colin, la daurade, la lotte ou le merlan, mais la truite en fait également partie.

Équilibrez votre assiette et limitez la matière grasse

Bien sûr, si vous noyez votre poisson dans une sauce au beurre blanc, que vous le faites frire ou que vous l’accompagnez d’une énorme portion de féculents, il sera tout de suite moins diététique.

Pour équilibrer votre repas, imaginez que votre assiette est découpée en trois parties : un quart doit être dédié aux protéines (animales ou végétales), un autre quart aux féculents, et la moitié restante accueillera vos légumes, à déguster à volonté. Et limitez votre portion de matières grasses (huile, beurre, crème) à une cuillère à soupe par repas.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

mots-clés : Perdre du poids