Le tour de taille : un indicateur de surpoids ou d'obésité à ne pas négliger !

Publi-rédactionnel - Ce contenu est présenté par wecookwecare

Ecouter l'article :

Aujourd'hui encore, l'indicateur de référence concernant le surpoids ou l'obésité est l'indice de masse corporelle (IMC). Seulement, nombre de professionnels en santé et en nutrition suggèrent une nécessaire prise en compte du tour de taille afin d'évaluer l'état de santé ainsi que les risques liés au surpoids et à l'obésité. IMC et tour de taille devraient donc être complémentaires. Explications.
Le tour de taille : un indicateur de surpoids ou d'obésité à ne pas négliger !

Rappel et interprétation de l'indice de masse corporelle

Afin de calculer l'IMC, il suffit de diviser le poids par la taille au carré. Selon l'IMC, on répartit surpoids et obésité comme suit :

  • Entre 25,0 et 29,9 kg/m², surpoids ;
  • Entre 30,0 et 34,9 kg/m², obésité modérée ;
  • Entre 35,0 et 39,9 kg/m², obésité sévère ;
  • Plus de 40 kg/m², obésité massive.

Pourquoi ça coince ?

Si l'IMC n'est évidemment pas à remettre en question, les préconisations actuelles tendent vers une prise en compte du tour de taille en supplément de l'IMC. Car plus qu'une situation de surpoids ou d'obésité, c'est la graisse viscérale (présente au sein de la cavité abdominale) qui est associée au développement de nombreuses complications métaboliques : diabète de type 2, hypercholestérolémie, hypertriglycéridémie, risques cardiovasculaires... L'équipe Pr Robert Ross s'est d'ailleurs positionnée en faveur d'une prise en compte du tour de taille, dans la revue Nature Reviews Endocrinology : « malgré des décennies de preuve sans équivoque que le tour de taille fournit à la fois une information indépendante et supplémentaire à l’IMC afin d’évaluer la morbidité et le risque de décès, cette mesure n’est pas systématiquement prise en compte dans la pratique clinique. »

L'IMC peut en outre montrer certaines limites. Songeons aux sportifs de haut niveau par exemple, dont les muscles pèsent bien plus lourd que la graisse. Ces derniers sont pour beaucoup en situation de surpoids voire d'obésité (selon la classification de l'IMC) alors qu'ils ont bien moins de graisse viscérale que la moyenne. L'IMC n'apparaît donc pas comme infaillible.

Le tour de taille : un indicateur à prendre en compte

Le tour de taille permet d'avoir une représentation simple et précise de l'excès de graisse viscérale, accumulé au niveau de l'abdomen. Or, c'est précisément cette accumulation de graisse viscérale qui pose problème. L'évolution du tour de taille permet ainsi de suivre précisément l'évolution de la graisse viscérale et de constater des améliorations pour les personnes bénéficiant d'un coaching diététique et/ou sportif. En effet, lesdites améliorations « des facteurs de risques cardiométaboliques [peuvent intervenir] avec ou sans perte de poids correspondante », lors de la prise de masse musculaire par exemple.

On estime que le tour de taille est trop élevé et peut nuire à la santé s'il est supérieur ou égal à 88 cm pour une femme et 102 cm pour un homme. Mais l'équipe du Pr Ross va plus loin et définit, à la manière de l'IMC, plusieurs classifications :

  • un tour de taille compris entre 80 et 90 cm pour les femmes et 90 à 100 cm pour les hommes signale un poids normal ;
  • un tour de taille supérieur à 90 cm pour les femmes et 100 cm pour les hommes signale un surpoids ;
  • enfin, si le tour de taille dépasse 105 cm chez les femmes et 110 cm chez les hommes, on parle alors d’obésité.

Mesurer le tour de taille

Le tour de taille se mesure :

  • sans vêtement, directement sur la peau ;
  • debout les pieds joints et les bras relâchés de chaque côté du corps ;
  • au terme d'une expiration normale ;
  • en plaçant un mètre ruban horizontalement, à mi-distance entre la partie inférieure de la dernière côte et la partie la plus haute de l'os du bassin.

Comment bien choisir sa mutuelle senior ? - Obtenez votre guide Mutuelle Senior 2020 dès maintenant

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.