Otite de l’oreille interne ou labyrinthite aiguë chez l'adulte : symptômes, durée et traitement

Certifié par nos experts médicaux MedisiteL'otite de l’oreille interne est aussi connue sous le nom de labyrinthite. Il s'agit d'une affection relativement rare qui peut être grave car elle peut provoquer une perte irréversible de l'audition, des vertiges, plus rarement une paralysie faciale périphérique.

Définition : qu'est-ce que l'otite interne (ou labyrinthite) ?

L’otite interne (ou labyrinthite) est un des trois types d’otite qui existent avec l’otite externe (OE) et l’otite moyenne aiguë (OMA), en fonction de la partie de l’oreille qui est atteinte.

Une labyrinthite ou otite de l’oreille interne est une inflammation ou une infection du labyrinthe, cavité de l'oreille interne qui contient deux organes très importants pour l'audition : la cochlée et le vestibule.

En effet, l'oreille interne comprend le vestibule, organe de l’équilibre, la cochlée, organe de l’audition, le nerf facial, le tout contenu dans le labyrinthe (os). « L’oreille interne est entre l’oreille moyenne avec ses osselets et le cerveau », précise le Dr Akil Kaderbay, spécialiste en Oto-rino-laryngologue et chirurgien cervico-facial à l’Hôpital Gui de Chauliac du CHU de Montpellier.

Illustration : place de l’oreille interne dans l'oreille

L’oreille interne est constituée de cavités creusées dans ce qu’on appelle le rocher et contient les récepteurs nécessaires à l’audition et à l’équilibre. 

Illustration : place de l’oreille interne dans l'oreille© Creative Commons

Crédit : Didier Descouens — Travail personnel Copyright : CC - Licence : https://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0/

Il existe trois types de labyrinthite (aussi appelée neuronite vestibulaire ou névrite vestibulaire):

  • La labyrinthite aiguë : cette forme de labyrinthite peut faire suite à une rhinopharyngite. Elle se manifeste par des vertiges intenses, des nausées et des vomissements. En général, elle n'entraîne pas de perte auditive.
  • La labyrinthite purulente (suppurée)  est la conséquence d'une otite moyenne (otite séromuqueuse) : l'oreille interne est infectée directement par la bactérie, au cours d'une infection de l'oreille moyenne. Cette infection bactérienne de l'oreille interne peut engendrer une perte d'audition grave en cas de perforation du tympan et la perte d'équilibre.
  • La labyrinthite chronique (appelée également fistule labyrinthique) : elle se manifeste par la formation d’une tumeur résultant d’une prolifération des cellules épidermiques situées sous les méninges. Ce type d'otite interne a également des conséquences importantes sur l’audition.

Mise en garde du Dr Akil Kaderbay, spécialiste en Oto-rino-laryngologue et chirurgien cervico-facial à l’Hôpital Gui de Chauliac du CHU de Montpellier : « Une labyrinthite ou inflammation de l’oreille interne peut survenir au cours de différentes pathologies de l’oreille ».

L’otite de l’oreille interne est une forme rare d'otite mais peut être grave car elle peut avoir des conséquences irréversibles sur l’audition (surdité), l’équilibre (vertiges) ou, plus rarement, le fonctionnement du nerf facial (paralysie faciale périphérique).

Otites internes ou labyrinthites : Chiffres clés

Les labyrinthites ou otites de l’oreille interne sont rares et touchent plus les adultes. Elles compliquent 1% des mastoïdites chez l’enfant et 10% des mastoïdites chez l’adulte, la mastoïdite (inflammation de l'os mastoïde du crâne, situé juste derrière l'oreille) étant la complication la plus fréquente des otites moyennes aiguës. 

Douleur à l'oreille : comment reconnaître les symptômes d'une otite interne ?

Un mal d'oreille aigu qui vous prend sans prévenir, et parmi les trois types d'otites, vous suspectez une otite interne. Comment la reconnaître?

L'otite interne se caractérise par une douleur à l'oreille, commune à toutes les otites. S'y ajoutent également les symptômes suivants :

  • des maux de tête caractéristiques et des vertiges sévères d’apparition brutale. 

En effet, l'otite interne touche un organe responsable de l'équilibre. Vous avez la tête qui tourne et l'impression de vivre dans une sorte de flottement quotidien. L'otite interne se déclare souvent de façon assez violente pendant une crise de vertige où il est impossible de rester debout.

  • des nausées et vomissements caractéristiques de l'otite interne.

Lorsque votre équilibre est affecté, c'est tout votre corps qui réagit, d'où les potentiels nausées et vomissements. Ces derniers surviennent généralement lorsque vous essayez de faire des efforts pour vous concentrer sur un point précis.

  • un nystagmus (mouvements saccadés et rapides des yeux).
  • une perte d'audition.

Le mal aux oreilles peut entraîner une perte auditive temporaire. Vous entendez de moins en moins bien les sons directs de votre environnement. Tous ces éléments doivent vous mettre la puce à l'oreille lorsqu'il s'agit de reconnaître une otite interne.

  • des sifflements, des bourdonnements d’oreille ou acouphènes.
  • parfois une paralysie faciale.
  • souvent de la fièvre et des douleurs au niveau de l'oreille.

Douleur à l'oreille : comment reconnaître les symptômes d'une otite interne ?© Istock

Les causes de l'otite interne (ou labyrinthite) 

Les causes exactes des otites internes ou labyrinthites sont difficiles à déterminer. Les otites internes ou labyrinthites peuvent être virales, bactériennes ou inflammatoires.

  • Très fréquentes, les otites internes ou labyrinthites virales sont souvent consécutives à une autre infection ORL telle qu’une grippe, une rhinopharyngite  ou une rhinite chronique par exemple. Elles peuvent également survenir après les oreillons, la rougeole, la rubéole ou un zona ou herpès Zoster .
  • Les otites internes ou labyrinthites inflammatoires sont très courantes, sans que le médecin puisse déterminer une cause infectieuse vraiment précise.
  • Les otites internes ou labyrinthites d'origine bactérienne sont beaucoup plus rares. La contamination a lieu en cas de proximité avec une otite moyenne ou une mastoïdite (inflammation de l'os temporal ou mastoïde). L’inflammation de l’oreille interne ou labyrinthite se développe le plus souvent dans le cadre d’une affection de l’oreille moyenne, notamment d’une otite moyenne aiguë qui évolue défavorablement.

Toutefois, les otites internes ou labyrinthites peuvent aussi être dues à:

  • une maladie auto-immune : « des affections auto-immunes peuvent également donner une labyrinthite » informe le Dr Akil Kaderbay.
  • un traumatisme crânien : une atteinte de l’oreille interne peut survenir après un traumatisme de l’oreille comme une fracture du rocher, ou d’autres pathologies de l’oreille moyenne telle qu’une perforation permanente du tympan ou un choléastome, « tumeur bénigne composée de peau que se retrouve au mauvais endroit et qui peut détruire les tissus autour d’elle », ajoute le Dr Akil Kaderbay.
  • des affections graves telles qu’un accident vasculaire ou une tumeur.
  • « une inflammation des enveloppes du cerveau (comme une méningite) peut aussi s’étendre au labyrinthe », précise notre médecin spécialiste. 

Quels sont les facteurs favorisant l'otite interne (ou labyrinthite) ?

  • Le diabète et l’immunodépression sont des facteurs de risque d’otite de l'oreille interne .
  • Les infections virales (grippe, varicelle zona, cytomégalovirus...) peuvent favoriser le développement d'une otite de l'oreille interne.
  • Une perforation permanente du tympan en raison d’otites moyennes aiguës récurrentes par exemple est également un facteur de risque de labyrinthite.
  • Les méningites (ou infections de l’enveloppe du cerveau) sont aussi pourvoyeuses de labyrinthite.
  • Une malformation de l’oreille interne
  • une fracture du rocher (os qui renferme l’oreille interne et l’oreille moyenne)...

Personnes à risque de l'otite de l'oreille interne

Certaines personnes sont plus à risque d’avoir une labyrinthite ou otite de l'oreille interne :

  • Les personnes diabétiques, les personnes immunodéprimées. Ces personnes sont plus à risque d’avoir des complications d’otite moyenne aiguë dont la labyrinthite. 
  • Celles qui présentent une perforation permanente du tympan (cela peut être le cas chez des personnes ayant des otites moyennes aiguës récurrentes), surtout lorsqu’il y a un choléastome.
  • Celles qui ont une malformation de l’oreille interne.
  • Les individus qui ont eu une fracture du rocher (os qui renferme l’oreille interne et l’oreille moyenne).

Combien de temps dure une otite interne?

Dans la majorité des cas, les différentes manifestations de l'otite interne ou labyrinthite s’estompent progressivement jusqu’à disparaître (en l’absence de complications).

L’évolution est incertaine même sous traitement et dépend de la cause ayant déclenché la labyrinthite.

La durée d'une otite interne  est estimée à environ deux ou trois semaines.

Toutefois, les otites internes virales et bactériennes présentent plus de danger. Les récupérations de l’audition et de l’équilibre peuvent être progressives et tardives, voire parfois absentes.

Mise en garde du Dr Akil Kaderbay, spécialiste en Oto-rino-laryngologue et chirurgien cervico-facial à l’Hôpital Gui de Chauliac du CHU de Montpellier :
« Les troubles de l’équilibre récupèrent en général plutôt bien, ce qui est plus incertain concernant la surdité »

Les otites internes ou labyrinthites sont-elles contagieuses ? 

Les labyrinthites ou otites internes ne sont pas contagieuses en elles-mêmes. En revanche, les maladies à l’origine de labyrinthite peuvent être contagieuses : rhinopharyngite, grippe, cytomégalovirus....

Qui, quand consulter en cas d'otite interne ?

Des symptômes d’otite interne demandent une consultation médicale en urgence, chez un ORL ou à l’hôpital.

Complications et évolution des otites internes 

Les otites internes ou labyrinthites non soignées peuvent évoluer vers :

  • une surdité définitive,
  • des vertiges et des troubles de la marche liés à l’atteinte des cellules du vestibule,
  • une méningite ou un abcès cérébral lorsque les bactéries présentes dans l’oreille moyenne se diffusent.

Examens et diagnotic de l'otite interne ou labyrinthite

Le diagnostic de labyrinthite ou otite interne est clinique (examen ORL et neurologique) et radiologique.

  • Une audiométrie permettra de rechercher une atteinte auditive.
  • Un scanner cérébral ou une IRM des rochers peut aider au diagnostic et à la recherche de complications.
  • Une ponction lombaire peut être faite si les personnes présentent des symptômes de méningite (raideur de la nuque, forte fièvre...)

Un bilan biologique à la recherche de virus ou de signes d’infection peut être réalisé.

Examens et diagnotic de l'otite interne ou labyrinthite© Istock

Traitements : comment soigner une otite interne?

Le traitement des otites de l'oreille interne consiste en le traitement des infections causales. La prise en charge de l’otite interne va essentiellement dépendre de son origine. On soignera :

  • une otite interne ou labyrinthite bactérienne par un traitement antibiotique. 
  • une otite interne ou labyrinthite virale  par un traitement antiviral de la cause (Tamiflu® pour la grippe, Aciclovir® pour le virus varicelle et zona...). 
  • une otite interne ou labyrinthite inflammatoire par des anti-inflammatoires stéroïdiens ou corticoïdes.

Un traitement chirurgical peut être nécessaire dans certains cas : paracentèse (incision du tympan), voire installation de drains trans-tympaniques pour éliminer une accumulation de pus dans l’oreille moyenne. 

Parfois une mastoïdectomie qui consiste à retirer une partie de l’os derrière l’oreille peut être nécessaire.  

Prévention de l'otite interne

La prévention des otites internes ou labyrinthites passe par le traitement correct d’une otite moyenne aiguë pour éviter les complications. Les personnes ayant une malformation de l’oreille interne comme celles ayant eu une fracture du rocher, peuvent être vaccinés contre le pneumocoque.

Sites d’informations et associations

  • SNORL Syndicat national des Médecins spécialisés en ORL et Chirurgie cervico-faciale
  • ORL France 
Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.