Menopause et maladie cardiovasculaire : 11 gestes pour preserver son cœur

Selon les données de Santé Publique France, les maladies cardiovasculaires sont la première cause de mortalité chez les femmes. Largement sous-estimées, les maladies cardiovasculaires chez les femmes bénéficient pourtant de nombreux moyens de prévention.

Infarctus et AVC : première cause de mortalité féminine

Sur la première place du podium des causes de mortalité féminine se trouvent les maladies cardiovasculaires, et plus précisément, l’infarctus du myocarde et l’accident vasculaire cérébral (AVC). Si les femmes ne peuvent pas influer sur leurs risques génétiques, les médecins et la population générale sous-estiment souvent les risques de développer une maladie cardiovasculaire.

En effet, les tests diagnostiques se basent sur la physiologie masculine alors que nous savons aujourd'hui que les signes d’infarctus chez les femmes sont différents de ceux des hommes.

Ces symptômes sont d’ailleurs souvent interprétés comme des signes d’anxiété :

  • Palpitations ;
  • Essoufflement ;
  • Troubles digestifs ;
  • Douleurs abdominales ;
  • Nausées ;
  • Fatigue inhabituelle ;
  • Troubles du sommeil ;
  • Vertiges.

Devant ce type de symptômes, les femmes doivent rapidement consulter leur médecin.

Maladie cardio-vasculaire : une surveillance après la ménopause

Des moyens de prévention existent pour éviter l’infarctus du myocarde ou l’AVC dans la population féminine. D’ailleurs, les femmes ayant une contraception oestro-progestative doivent être particulièrement vigilantes sur ce point. De même, les femmes ménopausées doivent être surveillées régulièrement pour éviter de développer ce type de maladies.

La prévention repose notamment sur la prise de la tension et l’évaluation du taux de cholestérol dans le sang. En parallèle, il existe un score clinique d’évaluation (SCORE) qui prend en compte certains facteurs de risque standards et permet de réaliser une évaluation du risque cardiovasculaire à 10 ans. Ce type de test peut être réalisé chez un cardiologue.

Pour conserver une bonne santé cardiovasculaire, certains gestes quotidiens permettent d’éloigner les risques d’infarctus et d’AVC. Découvrez 11 gestes qui protègent votre coeur.

Arrêter de fumer

1/11
Ménopause et maladie cardiovasculaire : 11 gestes pour préserver son cœur

La consommation régulière de tabac augmente la pression sanguine, abîme la paroi des vaisseaux, rétrécit les artères et facilite la formation de caillots. En 5 à 10 ans après le sevrage tabagique, on retrouve la santé cardiovasculaire de quelqu’un qui n’a jamais fumé.

Gérer son stress et ses émotions

2/11
Ménopause et maladie cardiovasculaire : 11 gestes pour préserver son cœur

Le stress peut augmenter les risques d’apparition de maladies cardio-vasculaires. En effet, il changerait l’équilibre des artères en provoquant une inflammation. Pour chasser le stress vous pouvez réaliser des exercices de respiration et/ou de cohérence cardiaque qui permettent de mieux gérer ses émotions au quotidien. Sachez aussi que rire permet de chasser le stress et possède de nombreux bienfaits sur le système cardio-vasculaire.

Eviter la solitude

3/11
Ménopause et maladie cardiovasculaire : 11 gestes pour préserver son cœur

La solitude et la précarité affective augmenteraient les risques de consommation de tabac et d’alcool et ainsi accentueraient de 29% les risques de développer une maladie cardiovasculaire. Nouer des liens apparaît donc essentiel pour éviter l’infarctus ou un AVC.

Prévenir l’hypertension artérielle

4/11
Ménopause et maladie cardiovasculaire : 11 gestes pour préserver son cœur

L'hypertension est un facteur de risque de survenue de maladies cardio-vasculaires. Cela concerne environ 50 % des femmes avant 60 ans. N’hésitez pas à contrôler votre tension artérielle à l’aide d’un tensiomètre et à demander cet examen chez votre médecin généraliste.

Combattre la sédentarité

5/11
Ménopause et maladie cardiovasculaire : 11 gestes pour préserver son cœur

Le manque d’activité physique accroît le risque de prise de poids et de cholestérol. Ainsi, il est conseillé de bouger tous les jours. Pour faciliter l’activité physique, adopter un chien peut être une bonne solution. A la clé, des heures de promenades dans la nature pour profiter de la nature.

Arrêter de grignoter

6/11
Ménopause et maladie cardiovasculaire : 11 gestes pour préserver son cœur

En cas de grignotage, et notamment d’en-cas sucrés, la prise de poids engendrée augmente les triglycérides et le cholestérol. Il est donc conseillé d’éviter de grignoter ou de choisir des fruits ou des noix riches en antioxydants.

Consommer des aliments riches en antioxydants et en fibres

7/11
Ménopause et maladie cardiovasculaire : 11 gestes pour préserver son cœur

Les fruits permettent d’apporter à votre organisme un maximum d’antioxydants et de fibres. Ces derniers permettent de réduire de 40% le risque de maladies cardiaques selon une étude publiée dans la revue médicale The New England Journal of Medicine.

Manger des aliments riches en flavonoïdes

8/11
Ménopause et maladie cardiovasculaire : 11 gestes pour préserver son cœur

Les flavonoïdes permettent de conserver une bonne élasticité des parois des vaisseaux sanguins de l’organisme. Le thé est riche en flavonoïdes, ainsi que le chocolat noir, les fruits rouges, l’ail, la pomme, le raisin, les épinards, les brocolis et les oignons.

Adopter le régime méditerranéen

9/11
Ménopause et maladie cardiovasculaire : 11 gestes pour préserver son cœur

Pourquoi le régime méditerranéen fait-il autant parler de lui ? Tout simplement car il permet de diminuer le taux de triglycérides. Ces derniers favorisent le risque d’infarctus du myocarde. Ce régime alimentaire fait la part belle aux fruits et légumes, viandes blanches et poissons gras. Il permet un apport exceptionnel en fibres, antioxydants et vitamines.

Etre attentif à son hygiène bucco-dentaire

10/11
Ménopause et maladie cardiovasculaire : 11 gestes pour préserver son cœur

Sachez qu’une bonne hygiène bucco-dentaire limite le développement de l’athérosclérose (dépôt d’une plaque de lipides appelée athérome sur la paroi des artères). C’est ce dernier qui provoque la grande majorité des cas d’infarctus du myocarde. Pour rappel, il est conseillé de se brosser les dents minimum deux fois par jour pendant 2 à 3 minutes. Consultez régulièrement un dentiste pour vous assurer une bonne santé bucco-dentaire.

Attention aux anti-inflammatoires

11/11
Ménopause et maladie cardiovasculaire : 11 gestes pour préserver son cœur

En cas de douleurs chroniques, de nombreuses personnes prennent des anti-inflammatoires (AINS). Or, ces derniers augmentent le risque d'infarctus du myocarde de 20 à 50%. N’hésitez pas à consulter votre médecin généraliste pour connaître les alternatives possibles à ce type de médicaments.

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

Surveillance de la mortalité par cause médicale en France : les dernières évolutions. BEH n°29-30 - 12 novembre 2019. Santé publique France.

https://www.nejm.org/doi/pdf/10.1056/NEJMoa1501451

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.