Se promener dans la nature serait le remède à bien des maux, dont le stress chronique. Qu'elle soit dûe au travail ou aux problèmes personnels, l'anxiété peut à terme avoir de réels effets sur votre santé, en augmentant le risque de développer certaines maladies, notamment cardiovasculaires. Dans une étude publiée dans la revue spécialisée Public Health in Practice, des chercheurs de l’université japonaise de Tsukuba démontrent les bienfaits d'une balade en forêt ou dans des espaces verts peuvent avoir dans la diminution du stress. Cela renforcerait au notre résistance à l'anxiété.

Au moins une fois par semaine

Comme le rapporte Pourquoi docteur ?, ils ont calculé l'impact de ces promenades dans la nature sur ce qu'ils appellent notre "sens de la cohérence", le SOC. Cette notion qu'il qualifie comme nos "capacités mentales pour comprendre et gérer le stress" r epose sur trois piliers : le sens qu’on donne à la vie, la compréhension et la capacité à gérer. Les chercheurs japonais ont ainsi constaté que ce SOC était plus élevé chez les personnes se promenant régulièrement en forêt ou dans les espaces verts. Faire ce type de promenade au moins une fois par semaine serait un facteur d’augmentation du SOC et donc de réduction du stress.

Une bonne habitude pour améliorer la santé mentale

"Marcher dans la forêt ou dans des espaces verts est une activité simple, qui ne nécessite pas d’équipement ou d’entraînement particulier", explique l’auteur principal de l’étude, Shinichiro Sasahara. Selon lui, "cela pourrait être une très bonne habitude à prendre pour améliorer la santé mentale et la gestion du stress". Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs ont récolté les données de plus de 6 000 travailleurs japonais âgés de 20 à 60 ans pour analyser leur score de "sens de la cohérence" et leurs habitudes de marche dans les forêts ou espaces verts.

Cela suggère donc que végétaliser les villes est un objectif certes environnemental, mais surtout un enjeu de santé. Se balader en forêt portent même un nom au Japon : "shinrin-yoku", ou bain de forêt. Depuis les années 1980, le ministère de la santé japonais reconnaît leur intérêt pour la santé. Prendre un "bain de forêt" consiste à se promener au coeur de la nature en adoptant une démarche méditative et sans se concentrer sur autre chose, comme son téléphone. "Chaque fois que je pratique le shinrin-yoku , je remarque que je dors mieux la nuit", assurait en 2019 pour Brut le journaliste Frances Miralles, en 2019.

Les arbres sécrètent des phytotoncides qui baissent notre taux de cortisol

Cet effet apaisant de la nature et des arbres a une explication scientifique. En effet, comme le souligne Santé Magazine, les arbres sécrètent des phytotoncides, des molécules qui nous aideraient à abaisser le taux de cortisol, l’hormone du stress, et à ralentir notre fréquence cardiaque. Certains vont même jusqu'à enlasser les arbres pour bénéficier au mieux de ces phytoncides, mais vous pouvez aussi simplement lire au pied d'un arbre si les effusions végétales vous mettent mal à l'aise.

Sources

Association between forest and greenspace walking and stress-coping skillsamong workers of Tsukuba Science City, Japan : A cross-sectional study, Public Health in Practice, 2021. 

Marcher en forêt permet de diminuer le stress, Pourquoi docteur ?, 14 janvier 2020. 

Contre le stress au travail, rien de mieux qu'une balade dans la nature, Santé Magazine, 14 janvier 2021. 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.