Sommaire

On le sirote chaud ou glacé, parfumé aux fleurs, aux épices ou aux agrumes… nous parlons bien évidemment du thé. En 2018, sa consommation mondiale s’élevait à 5,80 millions de tonnes, selon la FAO (Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture). Une légende chinoise raconte que ce breuvage aurait été découvert accidentellement en 2727 avant J.-C. par l’empereur Shen Nong.

Ce dernier faisait bouillir de l’eau à l’ombre d’un théier sauvage lorsqu’un vent léger fit tomber quelques feuilles dans sa marmite. Curieux, il goûta la boisson. Il fut immédiatement conquis par ses saveurs délicates et il en ressentit tous les bienfaits dans son organisme. Dès lors, le théier fut considéré comme une plante bénéfique pour tous les sujets de l’Empreur de Chine.

Aujourd’hui encore, le thé est apprécié dans le monde entier, puisqu’il s’agit de la boisson la plus consommée au monde, après l’eau. Il se décline en plusieurs catégories, les plus connues étant le thé vert, le thé noir et le thé blanc. En réalité, toutes proviennent du même arbre, le théier (Camellia Sinensis). C’est le traitement des feuilles après récolte et leur fermentation qui leur confèrent leur couleur et leur spécificité.

Le thé vert protège les cellules du vieillissement

Pour obtenir le thé vert, les feuilles de théier sont chauffées à haute température juste après la récolte, afin d’en stopper l’oxydation. Elles sont ensuite roulées, séchées et déshydratées via un processus appelé la dessiccation. Cela évite que le thé ne fermente et augmente la concentration des tanins, il est donc très riche en polyphénols.

De nombreuses études scientifiques se sont penchées sur les bienfaits du thé vert. Par sa richesse en antioxydants, il contribue à lutter contre les radicaux libres et le vieillissement des cellules. Il permet donc de garder une peau jeune, participe à la prévention du cancer et réduit le risque de maladies cardiovasculaires. Une étude menée en 2021 par l'Université de Californie a notamment montré que sa teneur en épigallocatéchine de type 3 aide à prévenir et même à diminuer l'hypertension artérielle.

Le thé prévient le surpoids et régule la glycémie

Cette boisson possède également des propriétés amincissantes, puisqu’il contient de la caféine et de l’épigallocatéchine-3-gallate (EGCG), qui ont toutes deux une action brûle-graisse. L’EGCG réduit aussi les pics de glycémie, notamment si le thé est consommé en même temps que des aliments riches en amidon, tels que le pain, les pommes de terre ou les céréales.

Le thé vert participe aussi à la prévention de pathologies neurodégénératives, comme Alzheimer et Parkinson. Il améliore la mémoire et l’attention ; réduit la fatigue mentale et le déclin cognitif. En 2015, des chercheurs de l’université de Newcastle ont étudié les effets stimulants du thé vert sur l’activité cérébrale, grâce à un encéphalogramme. Ils se sont aperçus que l’activité des ondes cérébrales associées à la mémoire était en augmentation entre 30 minutes et 1 heure suite à la consommation de cette boisson.

Comment préparer le thé vert ? Faites infuser les feuilles 2 à 3 minutes dans de l’eau chaude, ne dépassant pas les 80 °C.

Le thé blanc : un véritable concentré d’antioxydants

Le thé blanc est le thé le moins transformé : les feuilles sont simplement flétries et séchées. On les cueille en début de saison, lorsqu’elles ne sont encore qu’un bourgeon, recouvert d’un fin duvet blanc-argenté. Puis, on les étend sur des claies en bambou : elles vont alors s’oxyder lentement et naturellement. Enfin, vient l’étape de la dessication. Comme il est très peu fermenté, le thé blanc est celui qui contient le plus de théine et d’antioxydants. Son goût est pourtant beaucoup plus subtil que celui du thé vert et du thé noir.

Ainsi, il possède les mêmes propriétés anti-âge, anti-cancéreuses, brûle-graisse et protectrices que son cousin le thé vert. Mais, comme il contient environ 26 % de polyphénols supplémentaires, ses bienfaits s’en trouvent décuplés.

Comment préparer le thé blanc ? Faites infuser les feuilles 2 à 3 minutes dans de l’eau chaude, ne dépassant pas les 80 °C.

Le thé noir : des vertus altérées par la fermentation

Contrairement à la fabrication du thé vert, le thé noir est obtenu en laissant les feuilles s’oxyder complètement. Après la récolte, on commence donc par les flétrir, puis on les roule avant de les laisser reposer quelques heures. Enfin, elles sont séchées par dessication.

Le thé noir représente 60 % de la production mondiale ; c’est aussi le plus exporté. La fermentation qu’il subit décuple ses arômes, mais elle fait diminuer sa concentration en antioxydants. On estime donc qu’il possède des propriétés similaires à celles du thé vert (lutte contre le vieillissement cellulaire, régulation de la glycémie, prévention des maladies coronariennes et neurodégénératives…), mais à un degré moindre.

On estime toutefois que le thé noir ne possède plus suffisamment de catéchines pour avoir de réels bénéfices dans la prévention du cancer. Ces molécules anti-cancéreuses, naturellement présentes dans les feuilles de thé, sont, en effet, trop dégradées durant le processus de fermentation, alors qu’elles demeurent intactes lors de la fabrication du thé vert.

Comment préparer le thé noir ? Faites infuser les feuilles 3 à 5 minutes dans de l’eau chaude, ne dépassant pas les 95 °C.

Quid du thé bleu et du thé rouge ?

Le nutritionniste Raphaël Gruman précise qu'il existe aussi deux autres variétés de thé, moins connues, mais bénéfiques pour la santé : le thé bleu et le thé rouge.

"Le premier possède un niveau d'oxydation à mi-chemin entre celui du thé vert et du thé noir, mais il dispose d'une concentration en théine bien moins importante, ce qui lui permet d'être consommé tout au long de la journée", explique l'expert. Il en est de même pour le thé rouge qui est, quant à lui, totalement déthéiné. "Ainsi, il ne retarde pas l'endormissement".

> Comparez les mutuelles et augmentez le nombre de séances avec un nutritionniste !

Sources

Merci au nutritionniste Raphaël Gruman, ambassadeur de Medisite. 

https://www.federationdesdiabetiques.org/federation/actualites/benefices-du-the-vert-sur-le-diabete-de-type-2-il-reduit-les-pics-de-glycemie 

https://www.bienmanger.com/1C475_Boire_The_Vert.html 

https://www.fao.org/fao-stories/article/fr/c/1276034/#:~:text=La%20consommation%20mondiale%20de%20th%C3%A9,mode%20%C3%A0%20base%20de%20th%C3%A9. 

https://madame.lefigaro.fr/bien-etre/the-noir-the-vert-the-blanc-quelles-varietes-de-the-pour-quels-bienfaits-antioxydant-260219-163919 

https://www.lautrethe.com/fr/blog/post/14-the-noir-ou-the-vert-.html 

https://www.pressesante.com/the-lequel-choisir-et-comment-le-preparer-en-fonction-de-ses-vertus/ 

https://www.anses.fr/fr/system/files/NUT2011sa0139.pdf 

Voir plus
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.