Le régime méditerranén est reconnu pour ses multiples bienfaits, notamment pour lutter contre le développement de maladies. Selon une nouvelle étude parue dans la revue BCM Medicine, adopter ce régime riche en huile d’olive et en légumes aurait la capacité de baisser la mortalité des personnes âgées de plus de 65 ans.

En effet, des chercheurs à l’Université de Barcelone (UB) y démontrent que les plus de 65 ans suivant un régime méditerranéen présentent des biomarqueurs alimentaires associés à une mortalité plus faible.

Analyse des biomarqueurs alimentaires

Les chercheurs de l'Université de Barcelone ont découvert, en collaboration avec le National Institute on Aging (NIA) des États-Unis, que l'analyse des biomarqueurs alimentaires dans le plasma et l'urine pouvait contribuer à l'évaluation alimentaire individualisée des personnes âgées. C’est par ce biais qu’ils ont révélé que les personnes de plus de 65 ans ayant suivi un régime méditerranéen présentaient des biomarqueurs alimentaires associés à une mortalité plus faible.

Afin de parvenir à ces conclusions, les scientifiques se sont appuyés sur une étude qui a été menée en Toscane en Italie pendant vingt ans sur un total de 642 participants (56% de femmes) âgés de plus de 65 ans. Des données qui ont permis aux chercheurs d'obtenir des données complètes sur les biomarqueurs alimentaires.

“Nous développons un index de biomarqueurs alimentaires basé sur des groupes d'aliments faisant partie du régime méditerranéen, et nous évaluons leur association avec la mortalité”, la Professeure Cristina Andrés-Lacueva, de l’Université de Barcelone. Dans cette étude, les chercheurs ont choisi de se concentrer sur les niveaux de référence de certains biomarqueurs alimentaires dans l'urine.

Ils ont ainsi analysé les niveaux des polyphénols totaux et des métabolites issus du resvératrol (composés issus de la consommation de raisin) présents dans le plasma sanguin, des caroténoïdes plasmatiques, du sélénium, de la vitamine B12, des acides gras et leur proportion de monoinsaturés et saturés. À l'aide d'un modèle prédictif, les chercheurs ont évalué les associations de l'indice du régime méditerranéen et le questionnaire de fréquence alimentaire (FFQ) avec la mortalité.

Baisse des décès par maladies cardiovasculaires et cancers

Résultat, au cours des vingt années de surveillance, il y a eu 425 décès (139 dus à des maladies cardiovasculaires et 89 dus à des causes liées au cancer). Une fois les modèles analysés, le score du régime méditerranéen utilisant les biomarqueurs était inversement associé à toutes les causes de décès. Une fois les modèles analysés, le score du régime méditerranéen utilisant les biomarqueurs était inversement associé à toutes les causes de décès.

Selon les chercheurs espagnols, cette étude met en évidence l'utilisation de biomarqueurs alimentaires pour améliorer le bilan nutritionnel des personnes âgées, mais également pour créer un programme alimentaire personnalisé chez les personnes âgées.

Comme le fait remarquer le chercheur au CIBERFES de l'Université de Barcelone Tomás Meroño, co-auteur de l'étude, ces travaux "confirment qu'une adhésion au régime méditerranéen évaluée par un panel de biomarqueurs alimentaires est inversement associée à la mortalité à long terme chez les personnes âgées, ce qui soutient l'utilisation de ces biomarqueurs dans des évaluations de suivi pour étudier les bienfaits pour la santé associés au régime méditerranéen”.

Pour rappel, le régime méditerranéen a pour aliments phares le poisson, l’huile d’olive et les légumes, qui agissent également de concert pour réduire le risque de développer la maladie d’Alzheimer. Chez les malades, cette diète ralentit le déclin cognitif et la perte de mémoire. C’est la conclusion d’une récente étude publiée le 4 mai 2021 dans Neurology, la revue médicale de l’American Academy of Neurology. Un article très récent évoque même son impact dans la prévention de l'arthrose.

> Comparez les mutuelles et augmentez le nombre de séances avec un nutritionniste !

Sources

Mediterranean diet linked to lower mortality in adults over 65, news-medical.net, 22 janvier 2022.

https://www.news-medical.net/news/20220120/Mediterranean-diet-linked-to-lower-mortality-in-adults-over-65.aspx

Adherence to the Mediterranean diet assessed by a novel dietary biomarker score and mortality in older adults: the InCHIANTI cohort study, BMC Medicine, 24 novembre 2021.

https://bmcmedicine.biomedcentral.com/articles/10.1186/s12916-021-02154-7

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.