Coup de soleil au visage : 5 trucs à ne surtout pas mettre dessus

Certifié par nos experts médicaux MedisiteLes remèdes de grand-mère en cas de coup de soleil ne manquent pas… Mais ils peuvent s’avérer plus nocifs que bénéfiques, en particulier sur le visage, où la peau est plus fine. La liste des produits à ne surtout pas mettre sur la brûlure, avec les conseils du Dr Angèle Soria, dermatologue à l’hôpital Tenon.
Sommaire

© Istock

Un coup de soleil, n’est jamais à prendre à la légère. Il s’agit d’une brûlure de la peau, induite par les rayons ultra-violets du soleil, qui détruit des milliers de cellules de l’épiderme. Celle-ci se caractérise par des rougeurs, voire des cloques, ainsi qu’une douleur et des démangeaisons sur la zone concernée.

Sachez toutefois que le bronzage est déjà, en lui-même, “une réaction de défense à une agression solaire”. Bronzer trop souvent peut, à long terme, accélérer le vieillissement cutané et réduire votre capital soleil.

Les dangers d’une sur-exposition au soleil

Selon votre peau, l’heure de la journée et la durée d’exposition, le coup de soleil peut être plus ou moins sévère. D’après le site de l’Assurance maladie, il peut occasionner :

  • une brûlure du premier degré, qui entraîne une rougeur de la peau, sans cloques ;
  • une brûlure du deuxième degré superficiel, qui entraîne l’apparition rapide de cloques remplies d’un liquide transparent et entourées d’une zone rouge et douloureuse ;
  • une brûlure du deuxième degré profond, plus grave, qui “engendre des cloques dont le plancher est pâle, car les vaisseaux sanguins cutanés ont été détruits”. Cette brûlure est peu douloureuse, dans la mesure où les terminaisons nerveuses ont été détruites, mais beaucoup plus longue à cicatriser, et peut laisser des cicatrices.

Lorsqu’il touche le visage, le coup de soleil peut être particulièrement sévère, car la peau y est plus fine, et cette zone comporte des muqueuses. En cas de brûlures importantes, de gonflement du visage et si des cloques apparaissent, consultez un médecin.

Vieillissement cutané, insolation, cancer… les méfaits des UV sont nombreux

Sachez également que la sur-exposition au soleil n’est pas sans conséquence pour votre santé. C’est notamment la cause première du vieillissement cutané prématuré, avec l’apparition de rides, de taches et un affaissement de la peau.

Elle peut aussi occasionner une déshydratation ou une insolation, ou encore certaines maladies des yeux, liées à la réverbération du soleil. Chez les patients qui ont une prédisposition, l’exposition solaire peut engendrer une lucite estivale, également appelée “allergie au soleil”, qui se manifeste par une éruption de petits boutons et de plaques rouges, qui démangent.

En outre, s’exposer aux rayons du soleil après avoir utilisé certaines crèmes, parfums, déodorants, huiles essentielles ou médicaments peut entraîner une réaction photo-allergique impressionnante : en à peine quelques heures, une sorte de coup de soleil apparaît, dont la sévérité va dépendre de la quantité de produit utilisée.

Enfin, l’exposition solaire favorise la survenue des cancers cutanés, et notamment le mélanome, une tumeur particulièrement agressive. “Le nombre de cas annuel de cancers de la peau a plus que doublé depuis 1980”, précise Ameli.fr.

Protégez votre peau pour éviter les coups de soleil

Il est donc indispensable de bien se protéger pour éviter les méfaits des UV. Évitez de vous exposer au soleil entre 11h et 16h et buvez suffisamment d’eau. Protégez votre peau avec des vêtements légers, mais couvrants ou, à défaut, une crème solaire qui filtre les UVA et les UVB (même si vous êtes déjà bronzé).

Pour le visage, bien plus souvent exposé aux rayons de l’astre lumineux, des précautions particulières doivent être prises. Utilisez un écran total adapté, protégez vos yeux avec des lunettes de soleil et votre tête avec un chapeau.

S’il est trop tard et que vous avez déjà un coup de soleil, il est possible de le soulager à la maison. Mais attention à ne pas mettre n’importe quoi dessus, en particulier sur votre visage. Dans les pages suivantes, nous vous détaillons ce qu’il ne faut surtout pas mettre sur la peau brûlée, puis les bons gestes à privilégier, avec les conseils du Dr Angèle Soria, dermatologue à l’hôpital Tenon (Paris).

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

Merci au Dr Angèle Soria, dermatologue à l'hôpital Tenon (Paris). 

Coup de soleil et conséquences sur la santé de l'exposition au soleil, Ameli.fr, 3 mars 2020. 

Coup de soleil : que faire et quand consulter ?, Ameli.fr, 3 mars 2020. 

La rédaction vous recommande sur Amazon :