Cloque blanche sur une brûlure : que faire ?

En cas d’importante brûlure, une cloque peut faire son apparition, en particulier en cas de brûlure du deuxième degré. Mais que peut-on faire en médecine douce en cas de brûlure avec une cloque blanche pour la soulager efficacement ? Et dans quels cas retrouve-t-on des cloques percées ?
Istock

Les brûlures avec cloques de faible importance

Toutes les brûlures n’entraînent pas la formation de cloques. En effet, les brûlures du premier degré se traduisent par de simples rougeurs de la peau et une sécheresse cutanée accompagnée de douleurs (ou de démangeaisons), mais pas de cloques. C’est par exemple ce qui s’observe dans le cas d’un coup de soleil superficiel qui ne touche que l’épiderme. En revanche, en cas de brûlure du deuxième degré, même superficielle, on peut observer la formation de cloques (qu’on nomme également des phlyctènes). Ces cloques, qui apparaissent soit immédiatement soit dans les heures qui suivent la brûlure, sont remplies d’un liquide transparent et bordées d'une zone rouge (érythème). La cloque se forme entre l’épiderme (couche superficielle de la peau) et le derme (couche profonde). Elle est due à la sortie de liquides provenant des vaisseaux situés sous la peau. Ces brûlures, quoique superficielles, sont extrêmement douloureuses.

Brûlures graves et cloques percées

Dans les brûlures du deuxième degré profondes, on retrouve également des cloques, mais celles-ci sont généralement percées et la peau située en dessous est décolorée, ce qui lui donne une couleur blanche. Paradoxalement, ces brûlures graves n’entraînent pas de vives douleurs. Cela est dû au fait que les nerfs ont été endommagés et les terminaisons nerveuses détruites. Ainsi, une brûlure avec une cloque mais sans douleur est un signe de gravité. Quant aux brûlures du troisième degré, il s’agit de brûlures extrêmement profondes qui s’accompagnent de la destruction des vaisseaux et des nerfs et qui peuvent affecter les muscles avec des risques d’infection. Dans ce cas, la peau adopte un aspect cartonné et décoloré (elle est blanche ou brune) et, cette fois encore, elle n’est pas douloureuse. En revanche, les zones situées à proximité du point de brûlure et dans lesquelles les terminaisons nerveuses sont restées intactes sont très sensibles.

Traitement des brûlures avec cloque

En cas de brûlure du deuxième degré (superficielle ou profonde avec une cloque), la guérison s’effectue en 2 à 3 semaines. Toutefois, dans le second cas, une consultation médicale sera nécessaire et la brûlure peut laisser une cicatrice. Immédiatement après la brûlure, passez-la sous l’eau froide pendant une dizaine de minutes au moins. Vous pourrez ensuite recourir à une médecine douce telle que l’aromathérapie en mettant de l’huile essentielle de lavande aspic directement sur la brûlure. Dans les premiers temps, renouvelez l’application tous les quarts d’heure pour soulager la douleur. Quoi qu’il en soit, ne percez pas la cloque. Au contraire, protégez-la avec un pansement de tulle gras et laissez-la se résorber d’elle-même. Par la suite, pour faciliter la guérison, appliquez un linge imbibé d’une infusion de nénuphars et utilisez de l’aloe vera. Les brûlures du troisième degré nécessitent une prise en charge en urgence par le SAMU (15) ou les pompiers (18).

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.