Coup de soleil : 8 remèdes naturels qui se cachent dans votre cuisine !

Certifié par nos experts médicaux MedisiteSaviez-vous que vous pouvez soulager vos premiers coups de soleil avec des remèdes naturels que vous avez sous la main ? Yaourt, miel, tomate, jaune d’œuf… Ils se cachent dans votre frigo et n’attendent qu’à faire leurs preuves pour calmer vos brûlures estivales ! On les passe en revue avec le Dr Anne-Christine Della Valle, médecin généraliste.
Coup de soleil : 8 remedes naturels qui se cachent dans votre cuisine !

Après de longues semaines confiné, vous venez de renouer avec le soleil ! Au programme : sieste au soleil pour les paresseux, barbecue sur la terrasse pour les plus gourmands et ballades à vélo cheveux au vent pour les plus téméraires. Néanmoins, prudence. Votre peau n’a pas vu le soleil depuis un petit moment, et n’est donc plus préparée à faire face aux UV sournois. Ce n’est donc pas un hasard si vos épaules, votre dos ou votre décolleté commencent à vous brûler : vous avez attrapé un coup de soleil !

Vous venez d’en faire les frais ? Sachez qu’outre la Biafine, il existe certains remèdes, qui soulagent et que vous avez sans doute dans votre cuisine ! Miel, yaourt ou encore tomates... Apaisez les premières brûlures estivales avec ces astuces naturelles. On les passe en revue dans notre diaporama, avec le Dr Anne-Christine Della Valle, médecin généraliste. Attention, ces remèdes ne doivent en aucun cas substituer une vraie protection solaire. Il vaut mieux prévenir que guérir ! Ils sont néanmoins utiles pour vous soulager lorsque le mal est fait.

En outre, on ne peut faire l'impasse sur leur potentiel risque en cas de réaction allergique. Risque qui "reste exceptionnel", selon le Dr Della Valle. Cette solution représente un danger pour les personnes allergiques à certains aliments. Ces dernières s'exposent à un risque de choc anaphylactique si elles appliquent ces aliments sur leurs coups de soleil.

Comment survient un coup de soleil ?

Avant d’apprendre à soulager les brûlures, il faut impérativement prendre conscience que le soleil peut se transformer en ennemis juré. "Au-delà de ses effets positifs sur le moral, le soleil est avant tout la cause principale du vieillissement prématuré de la peau et des cancers cutanés", soulève la Fédération Française de Dermatologie.

"Les mécanismes d'action des rayonnements ultraviolets (UV) sur la peau sont aujourd'hui bien connus. Les rayons du soleil sont composés de particules énergétiques : les photons ; ils ont différentes longueurs d'onde, et parmi eux, les rayons invisibles ultraviolets (UVA, UVB) et infrarouges qui peuvent plus ou moins pénétrer dans la peau".

Un coup de soleil, aussi appelé érythème solaire, est une brûlure de la peau induite par ces rayons ultraviolets : les UVB en grande majorité. Les coups de soleil surviennent suite à une exposition solaire excessive et/ou lorsque la peau est mal protégée.

Coup de soleil : ce qui se passe sur votre peau

"Le coup de soleil est une brûlure plus ou moins grave de la peau survenant après une exposition aux rayons UVB du soleil. Il provoque des rougeurs, une douleur avec prurit (démangeaisons) et quelques fois des cloques (phlyctènes). Il guérit en une à deux semaines", décrit l’Assurance maladie.

Les UVB représentent 5 % des UV. Ils sont freinés par le verre et les nuages. Ils sont capables de brûler l'épiderme et 10 % d’entre eux atteignent les couches profondes de la peau.

"Un coup de soleil peut provoquer des brûlures de la peau plus ou moins graves", indique l’Assurance maladie.

Il provoque une rougeur de la peau, dans un premier temps sans cloques, qui apparaît entre la 6ème et la 24ème heure après l'exposition. "Elle est due à une vasodilatation des vaisseaux cutanés superficiels". En appuyant dessus, la rougeur disparaît. Des démangeaisons d'origine nerveuse peuvent être ressenties pendant quelques jours. Un coup de soleil sans cloques guérit en une semaine. Il disparaît sans laisser de pigmentation (ou une légère pigmentation transitoire), ni de cicatrice. Si la brûlure est plus intense, elle évolue vers une desquamation (la peau pèle).

Coup de soleil : les signes de complications

Certains signes doivent vous alerter et vous conduire à consulter lorsque le coup de soleil a provoqué des brûlures cutanées importantes. C’est le cas si la brûlure du premier degré couvre plus de 10 % de la surface corporelle (soit l'équivalent de la surface d'un membre supérieur ou de 10 fois la surface de la paume de la main) ; si la brûlure du deuxième degré superficiel génère des cloques de plus de 3 cm x 3 cm ou atteint 10 % de la surface du corps ; en cas de déshydratation(forte fièvre, maux de tête, vomissement, malaise, soif, sècheresse de la bouche et des yeux...) ; si vous avez des douleurs oculaires et ne supportez pas la lumière.

Coup de soleil : les bonnes habitudes pour l’éviter

Inutile de rappeler que pour éviter ledit coup de soleil, la crème solaire est indispensable pour toute la famille. En outre, plusieurs gestes et bonnes habitudes peuvent vous éviter les désagréments causés par le soleil.

  • Limitez la durée de l’exposition au soleil entre 11 heures et 15 heures, surtout en mi-journée. C’est durant cette plage horaire que les UV sont les plus agressifs.
  • Porter un chapeau à large rebord pour protéger votre visage.
  • Utilisez un écran solaire large spectre à FPS de 30 ou plus. Réappliquez-en régulièrement, surtout après la baignade ou si vous avez beaucoup transpiré. N’oubliez pas d’appliquer un baume pour les lèvres à FPS de 30 ou plus.
  • Protégez-vous par temps nuageux, car la plupart des rayons solaires peuvent pénétrer les couches de nuages minces.
  • Autant que possible, tentez de garder les enfants à l’ombre et veillez à ce qu’ils soient enduits de crème solaire.

Trouver la couverture santé adaptée à votre besoin ! Télécharger gratuitement le guide mutuelle Retraite

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

Merci à Anne-Christine Della Valle, médecin généraliste

Le soleil et la peau, Fédération Française de Dermatologie

La rédaction vous recommande sur Amazon :